seprator

Pourquoi apprendre à dessiner une personne sur le vif?

seprator
30June 2013
blog_shape

apprendre à dessiner une personne

Peut-être vous a-t-on déjà fait la remarque sur vos dessins, vous aviez fait de votre mieux pour recopier chaque détail de la photographie trouvée sur google image, y avez passé autant de temps pour dessiner cette personne qu’un fan d’héroïc fantasy à regarder la trilogie du seigneur des anneaux (version longue). Et pourtant vous vous faites cette réflexion, “il manque quelque chose mais quoi?”.

Ressemble-t-il un peu à ça?


Ed Yourdon
GSC_0407

J’exagère Sourire Il n’y aucune recherche de volume dans ce dessin.

Un manque de volume. Votre réalisation ne semble pas avoir cette étincelle de vie. Elle parait figée comme une statue dans un musée. En un mot votre dessin est “plat”. Je vous rassure, ce n’est peut être pas tout à fait de votre faute.

Et si cela ne venait pas de votre dessin mais du modèle, plus précisément du support? Vous savez qu’un appareil photo écrase la profondeur de l’espace en une image. En gros vous perdez une partie du relief, il faudra alors user de petites techniques et d’effets pour redonner du peps au dessin une fois sur votre feuille.

En dessinant une personne sur le vif vous n’aurez pas ce problème puisque vous voyez votre modèle directement en 3D. Vous n’avez pas à passer par l’étape de la reconstruction de ce relief, il existe déjà sous vos yeux.

Pour apprendre à dessiner une personne sur le vif, il n’y a pas 36 solutions!

 

Dessiner avec un modèle humain dans un atelier

La solution la plus intéressante est évidemment d’avoir un modèle qui pose pendant un certain temps. Vous avez le loisir de vous attarder sur les formes, de mesurer les proportions, étudier la lumière… N’oubliez pas que l’observation fait 80% du dessin. Il vau mieux passer un peu plus de temps à regarder votre modèle et de dessiner cette personne progressivement avant de vous lancer plutôt que de tracer sur votre feuille tel un sprinter.

apprendre à dessiner une personne 2

(réalisé en 20mn)

Bref rappelle sur l’observation (les questions à se poser) :

– d’où vient la lumière?

– y’a-t-il des espaces négatifs?

– où se trouvent les lignes de force?

– dans quelle position se trouve la colonne vertébrale?

– dans quelle inclinaison se trouve la hanche et les épaules?

Je ne dirai pas qu’il est impossible d’apprendre à dessiner une personne de manière très fidèle en utilisant uniquement des références photographiques mais cela vous fera gagner beaucoup de temps dans votre perfectionnement de travailler le vivant.

Comme une amie végétarienne me l’a dit “pour rester vivant, il faut manger du vivant” (des légumes). C’est pareil pour le dessin, pour donner l’impression de vie, dessinez des gens qui vivent.

(Pour en savoir plus pour apprendre à dessiner une personne en lisant l’article de Pit sur le dessin de modèle en atelier.)

 

 

Dessiner une personne à l’extérieur

Dessiner une personne en train d’attendre le métro, de lire un journal ou de boire un café est un exercice très périlleux pour la plupart des gens. Il est déjà très incommodant de croiser le regard d’un inconnu alors imaginez ce que cela fait de se sentir observé et dessiné! Par rapport à la photographie, le dessinateur a un rapport plus direct avec son modèle (il n’est pas derrière un objectif) ce qui créé un rapport plus intime entre les deux personnes.

C’est normal d’avoir un peu de pression dans ce type de démarche. D’expérience je sais qu’il y a deux moyens de s’en sortir.

Le premier est de développer des talents de dessinateur furtif et d’apprendre à dessiner une personne en passant inaperçu tel un ninja. L’avantage de ne pas perturber celle que vous dessinez est qu’elle gardera son naturel.

Ou alors, assumez complètement votre rôle de dessinateur et regardez franchement votre modèle. Je recommande néanmoins d’avoir un certain talent relationnel et d’avoir une bonne humeur contagieuse pendant que vous dessinez la personne. Cette dernière approche peut vous ouvrir de fabuleuses portes relationnelles Clignement d'œil.

 

Mais il bouge tout le temps!

Au niveau technique, le problème va aussi venir que ce modèle qui a attiré votre oeil est en pleine activité. Il sera plus ou moins mobile selon le contexte où vous l’avez rencontré. Dans un parc et assis sur l’herbe, il va probablement alterner entre la position allongée, assise, sur le flanc… C’est l’été il faut bien bronzer uniformément Sourire

Comme disent les maitres en arts martiaux, il faut être en harmonie avec son environnement. Si le modèle adopte plusieurs positions, va-t-on chercher à le figer dans une seule sur notre feuille? Eh bien non ce serait montrer notre manque “d’awareness”.

Comment faire dans ce cas là? Au lieu de faire un seul croquis d’une seule position, on va en faire plusieurs et peaufiner celle où le modèle reste le plus longtemps.

Exemple, j’ai dessiné il y a quelques jours un homme dans un parc, il alternait 3 positions régulièrement. Je le voyais tantôt assis et de dos, allongé sur le flanc et assis de côté.

apprendre à dessiner une personne

Il est resté plus longtemps dans la position allongée, ce qui m’a permis de plus travailler le croquis correspondant et d’obtenir ce relief au niveau du dos.

 

Voici comment procéder en étape :

1 Faites une esquisse par position adoptée par le modèle

2 Focalisez vous sur sa posture actuelle et dessinez la

3 Lorsqu’il bouge, prenez l’esquisse correspondante à sa nouvelle position et travaillez-là

Simple et pratique non?

 

 

blog dessin
GSC_0402

 

Apprendre à dessiner une personne sur le vif demande de la patience et de la régularité. Mais si comme moi vous adorez vous balader, vous pouvez joindre l’agréable promenade à votre travail de dessinateur. Et pour finir, regardez ces deux dessins, d’après vous lequel a été réalisé en atelier et lequel est fait d’après photo? Clignement d'œil.

{lang: 'fr'}


  • Il me semble que dessiner une personne sur le vif, est un bon exercice de mémoire , comme tous les grands maitres !! -Joueurs d’échec, (plusieurs coups à l’avance) -Compositeurs de Musique (un Opéra) – Grands peintres ! Quand Michel -Ange était sur les échafaudages sous la chapelle Sixtine , je ne pense pas qu’il ai eu un modèle sous les yeux !!

  • très cool ton article. Pour répondre à ta question pourquoi dessiner une personne sur le vif ? Car je n’aime pas dessiner d’après photo..Même si en ce moment je suis en train de changer un peu ma méthode d’apprentissage .
    Tes croquis sont très chouettes. Par contre que je suis dans cette situation je ne me pose pas de questions du genre d’où vient la lumière ?..je la dessine comme elle est. Ou alors je prends des notes…Mais j’essaie de ne pas intellectualiser ce que je vois car c’est un peu comme perdre en saveur..
    Au fait toi aussi tu es végétarien ? 😉 . Ton amie a bien raison , il faut manger vivant pour rester vivant 🙂

    • Se poser les questions au départ consciemment permet de bien cerner le sujet et les bonnes habitudes lorsqu’on débute. Avec plus d’expérience, on ne va pas se la reposer à chaque croquis non plus 😉 J’avais écrit un article sur l’importance de faire “cohérent” avant de faire “ressemblant”. Non je ne suis pas végétarien 😀 j’ai déjà beaucoup de mal à prendre du poids alors si je ne mange plus de viande 😀 Par contre je limite sa consommation comme l’avait conseillé Tich Nat Han lors de mon séjour au monastère boudhiste.

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓