Quelques conseils pour apprendre le croquis

apprendre le croquis détailSuite de mon article au sujet des croquis de voyage! Je voudrais vous parler de ce que je trouve plaisant dans cette discipline et vous donner des conseils pour apprendre le croquis. Depuis le temps que je le pratique, j’en retire toujours une sensation grisante à la fin d’une séance. Il ne s’agit pas de « bien faire » mais de « bien saisir ». Voici quelques croquis de Manchester et de Londres, (ça change beaucoup de mes autres dessins).

 Bienvenue sur mon blog! Pour accèder à la bibliothèque privée du blog et recevoir les livres bi-mensuels gratuits, entrez simplement votre prénom et votre email dans ce formulaire.
Vous recevrez également un nouveau conseil par semaine par mail!New GraphicPrenom :Email: (Comme vous je déteste les spams. Votre email ne sera pas communiqué)


"Merci beaucoup!
Très beaux ouvrages, très bien réalisés, et surtout
très bien expliqués.
Je vais prendre des cours de dessin à partir du trimestre prochain
et grâce à tes ouvrages, j'aurai déjà une base solide.
Merci encore et continue à dessiner!"
Marion, Paris.



"Bonjour Roy,
merci pour les 3 books de conseils. Ils ont l’air sensas!
Déjà lu celui sur le corps humain, clair et efficace.
Quel travail! Et quelle maîtrise, chapeau! Sympa :)

Merci encore :) et bon rétablissement,"
Jason

Apprendre le croquis, c’est simple mais compliqué à la fois. Une fois le truc pigé, ça va tout seul mais avant il va falloir apprendre à synthétiser et enlever ses « barrières » du style « faut pas dépasser quand on fait un coloriage ». Je prévois d’y revenir dans un prochain article :).

J’ai passé en moyenne 3 minutes par croquis et j’ai utilisé un feutre noir à pointe fine. Il n’y a pas de construction, tout à fait à main levée, et la gestuelle est extrêmement libre. Julianne Schack (auteur de Dessiner et peindre en voyage) appelle ça un croquis de type « sténographique ».

Et ça fait du bien ! Pas de règles, pas de construction ni d’obligation de bien faire ! Ce qui compte c’est de dire le maximum avec le minimum de trait. Apprendre le croquis passe par un état où l’on se permet un peu tout! Regardez toutes les fautes de perspective dans ces deux croquis ! ;)

apprendre le croquis 1

apprendre le croquis 3

Le croquis rapide est le meilleur exercice pour aiguiser son sens de l’observation et apprendre à saisir l’essentiel. Si on a le temps et si l’on sait utiliser l’aquarelle ou la gouache, on peut ajouter de la couleur.

Et aussi, vu qu’il s’agit de rendre l’essentiel en très peu de temps, essayez de ne pas chercher à faire « jolie » et regardez plus votre modèle que votre croquis.

 

Quand on commence à apprendre le croquis il faut savoir que…

Les hésitations et les imperfections donnent un petit côté « maladroit » au dessin qui conserve une certaine fraicheur. Ce côté « maladroit » n’est pas gênant si vous placez quelques lignes franches et sûres qui montre une certaine dextérité (une application concrète de mon article “savez-vous dompter vos traits?”)

apprendre le croquis détail

 

Commencer à apprendre le croquis avec quelques questions

Quelles sont les lignes dominantes ?

Y-a-t-il plus d’horizontales que de verticales ou l’inverse ?

Comment sont ces lignes (droites, courbées, ondulantes, continues, discontinues…) ?

Quels éléments mettre en valeur ?

La chose que vous mettrez en valeur dépendra de votre sensibilité au paysage. À force d’observer, les qualités du paysage nous sautent de plus en plus rapidement aux yeux et vous croquis seront de meilleurs qualités.

Qu’est-ce que vous trouvez beau dans le paysage qui vous entoure ? Sur quoi votre attention se focalise dans les premières secondes ?

apprendre le croquis 2

Par exemple pour ce croquis, ce sont les lianes que j’ai voulu mettre en valeur. Elles sautent aux yeux sur mon esquisse parce qu’elles sont « gribouillées » et contrastent avec les lignes très droites du reste du mur, et elles sont donc plus sombres.

apprendre le croquis 5

 

Un autre avantage du croquis, c’est qu’il est sans prétention. C’est une « recherche » et c’est rapide. Donc on ne peut pas vous en vouloir de ne pas avoir fait « réaliste », « beau », ou « séduisant » étant donné que par définition c’est une ébauche.

C’est différent lorsque vous essayez de faire un portrait ressemblant. Si il ne l’est pas, on pourra vous critiquer (le nez n’est pas droit, les yeux sont trop écartés…). Voilà pourquoi je trouve qu’apprendre l’art du croquis est plaisant, c’est un dessin fait pour soi et qui, parce qu’il montre ce que nous trouvons beau dans un lieu, parle de soi.

 

apprendre le croquis8

Petit exercice pour vous apprendre le croquis, dîtes mois dans les commentaires ce que vous mettriez en valeur dans un croquis à partir de ce paysage et pourquoi. :)

 

Vous êtes nombreux (137) à me suivre sur facebook, je ne pense pas souvent à vous le dire mais merci! N’oubliez pas « d’aimer » cet article, sait-on jamais si d’autres veulent des bases pour apprendre le croquis ;)

crédit photo : besopha

{lang: 'fr'}

Pour accèder à la bibliothèque privée du blog et recevoir vos livres gratuits, entrez simplement votre prénom et votre email dans ce formulaire.
Vous recevrez également un nouveau conseil par semaine par mail!New GraphicPrenom :Email: (Comme vous je déteste les spams. Votre email ne sera pas communiqué)
32 Responses to Quelques conseils pour apprendre le croquis
  1. Christian Répondre

    Merci pour tes précieux conseils. Je vois dans ce tableau deux diagonales qui se croisent en formant des triangles. A droite un triangle constitué de la montagne ocre, à l’opposé, à gauche un autre triangle formé par la verdure, les buissons. Au premier plan un autre triangle formé par les champs et au fond, un dernier triangle formé par les montagnes, la ligne de crête. Au point d’intersection des diagonales, un arbre plus haut que les autres qui attire le regard. J’ajouterais, bien sûr le chemin ainsi que la ligne d’arbres au pied de la montagne. Enfin, les branches d’un olivier au premier plan à droite. Le buisson de fleurs à gauche me semble important pour équilibrer car il se trouve à la pointe d’un des triangles.

  2. Annie Répondre

    en premier la forme du champ en rapport avec l’inverse dans la montagne, les arbres sur le coté gauche vont renforcé ses deux formes, et la montagne au loin va donner l’idée d’éloignement. et la coupure de la route bien sur délimite les 2.

  3. SEGARRA Répondre

    Bonjour Roy
    Les croquis de voyage (et de randonnée), c’est surtout cela qui m’intéresse. Alors merci beaucoup de cet article qui permet de débuter avec moins d’hésitations.
    Pour le paysage proposé, ce que je retiens avant tout, c’est le contraste entre le vert et l’ocre… il me semble qu’il faudrait un peu de couleur !
    Anne

  4. anik nicolas Répondre

    Pour ce croquis je me représenterai tout d’abord marchant sur le chemin. alors le tracé du chemin me semble important, je donnerai ensuite toute son importance au trait de la montagne qui domine ce paysage et aussi à la verdure à gauche que j’aurai plaisir à regarder, la montagne au loin serait floue car c’est l’horizon, le lointain. Merci pour cette promenade. A bientôt
    Anik

  5. Corinne Répondre

    Bonjour Roy,

    Je mettrais en valeur l’arbre vertical à droite, les montagnes du 1er plan et 2ème plan, la route et le champ marron. Je laisse ce qui est sur la gauche

  6. chantal mo Répondre

    Je mettrais en valeur les montagnes qui sont dans l’arrière plan et je ferais juste un trait pour montrer la montagne en premier plan et la séparation de l’herbe, du champ et de la rivière et je mettrais en valeur les arbres en premier plan. Le champ je le mettrais en valeur pour le faire ressortir de l’herbe verte et pour me le rappeler. Merci Roy. Je vais d’ailleurs le mettre en croquis pour m’exercer.

  7. Luce Répondre

    Pour moi, ce serait la végétation au 1er plan, la montagne rouge, le vert éclatant du pré devant et le chemin qui serpente.
    Merci pour tous ces conseils généreux !

  8. Rebecca Répondre

    je mettrais en valeur les arbres, la montagne en rouge et le carré qui na pas de végétation

  9. Simone Lemaistre Répondre

    Je mettrais en évidence les montagnes, le chemin et les prés du premier plan en gribouillant un peu la végétation de gauche et l’olivier de droite…

  10. Moreau Répondre

    Bonjour je te remerci pour ton aide je ne s’avais pas desine j’ai appris en trois jour avec ta metode je les es mie sur mon mur

  11. Delamare. Répondre

    bonjour Roy
    j ai croqué aussitôt l’exercice et il en ressort un trait plus soutenu pour la route, des traits souples montagneuses ,et des ondulantes sur les cotés pour encadrer cette nature.
    je parts en voyage , suis presque prête pour faire un carnet de voyage. merci à toi.

  12. macken Répondre

    Beau travaille comme toujours mon pote.

  13. Wallis Répondre

    Bonsoir Roy

    merci pour cette article sur les croquis tout ceux-ci est intéressant et m’apprend d’avantage de chose sur le dessin ^^

    En premier lieu pour le croquis je commencerais par le « carré » de terre retourné au milieu puis tracerais les contours de la montagne, et y ajouterais la petite rive. Après je ferais des traits grossier pour les arbres et plantes du premier plan, puis je ferais les plantes du deuxième plan un peu flou. Voilà ^^ mon point de vue. Bonne soirée

  14. dom Répondre

    Paradoxalement, c’est l’axe de la rivière qui va « tenir » le dessin. c’est un axe transversal en diagonal montante ( mais vers le passé…une certaine nostalgie en quelque sorte…:), c’est aussi le « sujet », c’est le blanc qu’il faudra garder. C’est autour de cette rivière qu’il faut travailler le dessin. Personnellement je déséquilibrais la photo vers le bas, de manière à supprimer l’effet 50/50 sur cette axe  » rivière ». Le champ labouré va donner la profondeur ( deux diagonales), le bosquet devant: le premier plan, La première crête ( celle la plus prés du centre) va donner une deuxième diagonale ‘ montante et dynamique…). Les masses des bosquets le long de la rivière donneront les verticales, en arrondissant au dessus celles ci ( les verticales) nous obtiendrons notre massif). La montagne derrière sera à faire quasiment en dernier ( because c’est encore une diagonale,( nous en avons déjà pas mal)…alors pourquoi pas « posé », là, une horizontale….) . Perso je zap le bosquet sur le coté droit de manière à élargir la profondeur ( un seul motif en premier plan c’est bien suffisant…:et une verticale devant risque de rendre le dessin « rigide »)). Bref une construction linéaire équilibré d’entrée, puis les masses et enfin des détails. La couleurs et les tons ferons le reste. Hic locus est. dom

  15. guy Répondre

    Bien ton approche du croquis même si elle est un peu succincte a mon gout … pour le paysage proposé , bien sur les deux lignes de cretes pour un horizon au tiers selon les canons ..; lol ! la route qui se perd dans le lointain , quelques stries pour le champ mais aussi en bas a gauche un premier plan de branchages assez fort/foncé pour donner du relief a l ensemble ! mais bon ..; c est une vision perso !!
    amts

  16. Myriane Répondre

    Bonjour Roy,

    C’est d’abord l’arbre au premier plan, puis le champ et la rivière que je chercherais à mettre en valeur si je devais faire un croquis de ce paysage ; je représenterais certes les montagnes derrières mais sans trop détails, juste des petits traits ou des grisés selon ce que j’utiliserais (crayon ou feutre), pour indiquer les distances et les différences de végétation ;
    Voilà … et merci

  17. Nicky Répondre

    Pour ce paysage, ce sont les différents reliefs que je retiens…
    Merci pour les conseils

  18. Dany Répondre

    Je metterais les montagnes avec leur relief, la rivière et le champ. Un peu d’aquarelle pour les belles couleurs.
    Je vais m’y mettre. Voilè longtemps que je rêvais de pouvoir faire un carnte de boyage, donc de pouvoir croquer sur le vis…
    Merci du partage.

  19. Lallemand Répondre

    Bonsoir

    Bravo pour tous vos conseils.
    Par contre j’aimerais beaucoup vous acheter votre livre  » réussir un portrait « . IMPOSSIBLE de le télécharger !!
    Comment réussir à le télécharger ??
    Cordialement

  20. Benoit Répondre

    Salut Roy,

    Merci pour tous tes conseils sur les croquis, ils m’ont permis de comprendre que finalement un croquis ce n’est pas un dessin détaillé, et que quelques simples traits peuvent traduire aussi bien voire mieux l’ambiance d’une scène qu’une multitude de détails.

    Même à 1h du matin, à faire des croquis de ma chambre, je trouve ça amusant et passionnant. Merci encore et continue à nous apprendre tous tes bons conseils. :)

  21. belembert Répondre

    ton site est vraiment bien fait j ai hesiter longtent avant de te repondre car je me suis fait avoir plusieurs fois mais bon continu car tu un bon prof

  22. Jean-Noël Répondre

    Dans ce croquis il y a 2 points de fuite essentiels, la rivière qui nous emmène au fond de la vallée et les parcelles de terre presque frontales.
    Je donnerais du mouvement aux lignes des montagnes qui tirent le regard vers la source de la rivière.
    J’accompagnerais la rivière de ces bosquets d’arbres et je planterais cet olivier majestueux en premier plan à droite (juste quelques feuilles pour donner la texture de l’arbre).
    la partie bosquet de gauche serait juste ébauchée.
    Tu sais que tu me refiles envie de dessiner!

  23. Pit illustration Répondre

    En revenant aux imperfections, c’est ce qui donne le plus de style aux croquis.
    Plus l’imperfection est naturelle, et plus elle est efficace.
    Bon après il ne faut pas confondre imperfection et maladresse… :)

  24. ccpcc Répondre

    c super ton site je le chercher depuis longt temp

  25. Berthu Répondre

    dans mon croquis, je mettrai la ligne de crête, bien entendu, mais surtout la route (ou rivière), le champs marron au second plan avec ses lignes parallèles et l’olivier au premier plan.
    Je ne détaillerai pas du tout la gauche de l’image, j’ajouterai peut-être une ou deux lignes sur la montagne pour souligner les différences de texture.
    L’arbre au bout de la route aurait pu être le sujet de la photo, mais il reste trop confus au profits de la route (ou rivière).

  26. Mika Répondre

    Bonjour Roy,

    En effet, le croquis est une façon d’aborder le dessin sans vraiment avoir besoin d’appliquer les règles de constructions relatives à ce qu’on dessine !

    De plus, le croquis de recherche permet cette rapidité du trait, qui même s’il a un coté brouillon, dégage de l’énergie et de la vie !

    Personnellement, c’est cet aspect qui m’intéresse le plus lorsque je fait des croquis !

    Mika

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Please enter your name, email and a comment.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>