seprator

Comment MÉMORISER pour DESSINER (défi jour 4)

seprator
18May 2016
blog_shape


Bonjour et bienvenu pour cette nouvelle vidéo du blog le dessin, je m’appelle Roy Pallas, et cette vidéo, elle fait partie de mon défi de 30 jours et il consiste à répondre à une question des lecteurs par jour, par vidéo de 5 minutes.

Aujourd’hui, j’ai reçu alors, j’ai lu la question d’un lecteur qui m’a demandé comment mémoriser pour retranscrire en fat un dessin d’après un modèle qu’on ne voit pas. Donc j’ai comme d’habitude quelques petits, quelques petites idées, quelques astuces à donner, mais juste avant je vous invite à vous inscrire à la chaine YouTube de ce blog en fait pour recevoir les vidéos chaque jour et n’en manquez aucune, pour ça vous cliquez sur le petit bouton qui est, qui est sur le côté de la vidéo et en ce qui concerne ces astuces donc. Comme d’habitude, on fait des démonstrations, mais là comme ça parle de mémorisation, je n’en ai pas besoin. Et en quoi ça consiste ?

En fait il y a deux parties pour ça, alors j’avais rédigé moi un article qui disait qu’il fallait être, je disais qu’il fallait être actif dans la mémorisation. C’est-à-dire lorsqu’on voit un objet, ou quelque chose qu’on voulait mémoriser, on va se poser des questions pour pouvoir se souvenir de chaque partie de cet objet, voilà précisément, par exemple, j’ai ici, ça c’est un ça c’est le, un des pains les plus populaires chez les Polonais. Ils en vendent beaucoup, donc par exemple, si on prend ça, et je veux le mémoriser, je peux me dire que je suis devant mon Obwarzanek et je peux me demander, je peux dire “quelles formes il a” ? Il est rond, il est rond et il a un creux au milieu, ensuite je peux me dire est-ce que au niveau de sa texture, à quoi elle ressemble ? Bon il a une texture un peu orange et il est torsadé. Les torsadés, en fait je pars du général vers le particulier. Le général comme, je vous l’ai dit, il a une forme ronde, avec un autre, avec un trou au milieu, et il a ensuite des torsades qui sont déjà en fait de petits détails. Après si on veut aller plus dans la précision, on peut se demander, combien de torsades il a ? Donc on va dire, un deux, trois, quatre, cinq, six, on va dire 6 torsades, 6 plis et ensuite qu’est-ce qu’il a comme détail, comme détail, on voit quoi ? On voit des pépins blancs de sésame, et des pépins plus sombres, alors de pavot, je ne sais pas sûr que ce soit ça, mais bon, allez des graines de Pavot et donc on a ces graines-là qui sont réparties un peu partout, juste sur la moitié de ce … du biscuit enfin du pain quoi.

Et donc ça c’est la première méthode, ça marche avec à peu près tout, avec les gens aussi sans qu’on se demande, si on voit quelqu’un on se dit voilà, du général au particulier, est-ce que cette personne, elle est grande, est-ce qu’elle est plus petite, est-ce qu’elle est fine, est-ce qu’elle est grande, est-ce qu’elle est corpulente. Quelle est la couleur de ces vêtements dominante, par exemple le rouge, le bleu pour le jean, pour le bas, et au fur et à mesure, on rentre dans les détails comme ça.

Il y a une autre manière qui permet en fait de mémoriser en fait les gens et c’est simplement lorsqu’on veut le dessiner, de prendre la pose de ces gens-là, si une personne est assise, on va prendre la même pose qu’elle, on va sentir en fait notre corps , va mémoriser la position du modèle et ce sera plus simple de se remémorer puisqu’on ressent en fait la posture, les tensions des muscles et tout ça. Donc c’est un autre outil aussi qu’on peut utiliser et je disais qu’il y avait une autre manière de faire.

C’était un article qui a été écrit sur mon blog par un autre rédacteur qui a justement sa spécialité , c’est de mémoriser les choses avec des techniques de la mémorisation et lui il disait par contre que c’était , on se posait des questions comme ça, c’était , justement, ça bloquait la mémorisation et qu’il fallait juste observer ce qu’on voulait mémoriser et ne pas, ne pas se poser trop de question pour mémoriser en fait l’image, c’était plutôt de manière passive, donc on observe, on observe jusqu’à ce qu’on imprègne en fait notre image et … C’est vrai que moi j’ai une mémoire visuelle, ça marche aussi et ça peut dépendre aussi des gens, chacun a ces préférences, mais les deux fonctionnent je trouve. Peut être l’une plus que l’autre, mais je n’ai pas vraiment fait de test pour ça, mais en tout cas, il y a ces 2 manières qui existent, donc je vais vous donner le lien vers les articles dans la description et puis donc, voilà.

Donc moi je vais manger mon obwajanek parce que j’ai vraiment, vraiment faim.

 

Pour recevoir plus de conseils sur la manière de réaliser des croquis, je vous invite à télécharger gratuitement mon kit de démarrage pour dessinateurs débutants en cliquant sur l’image ci-dessous.

{lang: 'fr'}


    blog_shape
    comma_first
    Soyez actif dans la mémorisation pour dessiner !

    Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓