seprator

L’astuce simple et rigolote pour un bon dessin du corps humain

seprator
06September 2013
blog_shape

 

KatJato

Vous l’avez sans doute remarquer, il y a des dessins qui manquent de relief. Quoi que l’on fasse ils paraissent sans vie. Pourtant il y a de beaux dégradés qui figurent les ombres, les courbes et le contrapposto sont bien exploités mais quand même… Il y a ce côté hiéroglyphe dans son aspect.

Qu’est-ce que j’appelle un dessin hiéroglyphe? Eh bien les dessins sans reliefs (ni modelé, ni lignes rentrantes, ni lignes de surface). Je vais vous expliquer une astuce pour que vos dessins cessent de ressembler à ces caractères (aussi intéressant soient-ils).

La technique que je vais vous montrer va vous éviter de stationner à ce stade. Cependant elle demande de faire une déviation dans les étapes du dessin pour habituer votre regard.


La méthode pour un bon dessin de corps tout en relief

Vous n’allez pas dessiner de hiéroglyphes mais vous allez transformer ce corps en momie.

Comment faire ça? En ajoutant tour à tour des lignes qui entourent le modèle de votre dessin comme si vous entouriez un objet d’un ruban de plusieurs dizaines de mètres de long.

Imaginez que vous emballez le corps et donc que les lignes suivent ses reliefs. Dans un premier temps des reliefs vous échapperont mais au fur et à mesure, vous gagnerez en précision pour traduire les vallonnements subtils de votre modèle.

À force vous n’envisagerez plus vos modèle uniquement par le contour.

dessin corps 1
IMG_0377

 

La partie la plus difficile, si vous n’avez jamais eu votre sujet sous les yeux en chair et en os, c’est d’imaginer justement toutes ces bandes mais vous pouvez vous aider en observant de véritables personnes ou même votre propre corps.

Vous allez faire cet exercice en vous concentrant au maximum sur les reliefs, ne le faites pas à la va vite mais essayer de capter les vallonnements moins prononcés des membres.

 

Comment procéder?

Sur un dessin déjà fait, vous allez placer simplement les bandes les unes à côté des autres jusqu’à entourer entièrement le modèle (comme sur l’illustration au-dessus).

 

Si votre dessin n’est pas encore fait, vous pouvez saisir l’occasion en injectant dès son démarrage les esquisses des volumes du corps.

Par exemple au lieu de vous concentrer sur les contours, vous allez envisager les parties comme étant des formes tridimensionnelles et les emboiter les unes aux autres afin que la circulation se fasse de manière fluide.

Vous voyez dans l’image ci-dessous que mon trait oscille entre le contour extérieur et la structure interne du corps. Votre résultat donne l’impression de regarder avec des lunettes à rayons X.

 

dessin corps

IMAG0019c

 

 

Attention aux chicanes du dessin

Les bandes ne doivent pas forcément être toutes de la même taille. Particulièrement au niveau des changements de courbes, vous allez devoir faire preuve d’un peu d’imagination pour celles-ci. N’hésitez pas à laisser la priorité aux volumes que vous jugez plus importants que d’autres.

Notez simplement que ce qui va se trouver au premier plan sera plus large et que les lignes qui fuiront se rapprocheront les unes des autres.

IMG_0377
IMG_0377
IMG_0377

 

 

Cette technique demande de la concentration et peut provoquer des fléchissements de l’attention. Si votre dessin est de taille importante, faites des pauses toutes les heures pour éviter les dérapages.

Le premier avantage de cette technique est que vous aurez une meilleure lecture des impacts de lumières et de sa répartition sur votre modèle. Ensuite vous allez voir que dessiner les lignes de surfaces ainsi que les lignes rentrantes vous paraitra beaucoup plus simple Sourire

 

Allez je ne résiste pas à vous montrer le travail sublime d’un artiste dessinateur que j’ai découvert récemment. Sa manière de dessiner est directement en rapport avec ce que je vous ai expliqué.

 

crédit FlickR : KatJato

{lang: 'fr'}


  • bonjour Roy, je ne sais pas si tu connais , mais cela fait près d'un an que je cherche des renseignements sur le drybrush au graphite bien sure (cela permet de réaliser des portraits sensationnels), cela consiste à se servir d'un pinceau en plus du graphite , je sais que certains artistes utilisent cette même technique avec de la peinture . au cas ou tu serais toi aussi intéressé…(des fois que cela te donne une idée de leçon 😉 .) bonne fin de journée et à bientôt .bises

  • je vous remercie pour le document avec ca je pense pouvoir amelioré mes performences

  • magnifique comme conseil, beaucoup d’œuvres sur le papier paraissent en “a plat” , que je veux éviter;je vais essayer cette technique de la momie !
    Merci beaucoup !

  • Pour mes amis passionnés de dessins, intéressant !

  • C’est vraiment magnifique ! et la technique que vous nous proposez est vraiment passionnante. Merci pour tout ces bons conseils.
    Amitié, Antoine.

    • Merci Antoine pour ce retour 🙂 Je dessine depuis que je suis très jeune et même si les modèles que j’utilise et les thématiques que j’aborde dans cette discipline ne changent pas (ou peu), je suis toujours à la recherche de nouvelles approches pour cet art.

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓