seprator

Dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo (partie 2)

seprator
Voilà le résultat du portrait à la fin de cette étape.
19December 2015
blog_shape

Il est 8 h 49, j’écoute Never give you up de Rick Astley et dans cet article je vais vous expliquer la suite des étapes pour dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo. La dernière fois je vous avais montré toutes les étapes pour réaliser l’ébauche du visage jusqu’à arriver au premier stade du remplissage.


Voilà ce que ça avait donné.

La première étape du portrait est terminé
La première étape pour dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo

C’est très pâle comme vous le remarquez. La grande majorité des débutants vont à peine au-delà de ce niveau de réalisme dans leurs portraits. C’est le gros problème que je souhaite vous éviter. Car en plus de ne pas être aussi poussé qu’il le mérite, le portrait semble timide. J’ai déjà parlé de la timidité dans les dessins dans un article précédent : comment avoir de la vivacité dans vos croquis et ne pas passer pour un amateur.

Sachez qu’il y a d’autres niveaux de finition pour atteindre le dessin de portrait réaliste. Je vais vous en montrer une dans cet article.

Par contre, je vous recommande de ne pas poursuivre votre dessin si vous remarquez une incohérence par rapport à votre modèle de départ. Dans ce dessin il y en a une que je corrigerai dans le dernier article de cette série (eh oui il m’arrive aussi de faire des erreurs, mais la bonne nouvelle c’est que c’est toujours rattrapable si on a eu la main légère).

Il y a deux objectifs dans cette seconde étape pour dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo.

Vous vous souvenez que j’ai travaillé uniquement au crayon 2B jusqu’à maintenant. Le problème si vous restez sur le même dureté de crayon, c’est que vous allez avoir du mal à obtenir un gris sombre ou un noir profond. Vous devrez pour cela appuyer très fort sur votre outil et vous risquez de ne plus pouvoir revenir en arrière en cas d’erreur (d’où l’importance d’avoir la main légère).

Voici le premier objectif, il va falloir utiliser les crayons 5B, 8B et 9B pour monter en contraste. Mais attention chaque crayon servira à des zones spécifiques.

L’autre objectif est d’enlever les traits de crayon qu’il reste avec la gomme mie de pain.

Je commence par le 5B. Il me sert à retravailler les ombres en douceur. Pour l’utiliser, j’incline mon crayon et dessine avec le cône de la mine et non la pointe. Je frotte doucement la feuille pour obtenir le dégradé à la texture la plus homogène possible.

J'utilise le crayon 5B pour dessiner sur les ombres. Il faut avoir la main légère et frotter avec le cône plutôt qu'avec la pointe de la mine.
J’utilise le crayon 5B pour dessiner sur les ombres. Il faut avoir la main légère et frotter avec le cône plutôt qu’avec la pointe de la mine.

Je prends ma gomme mie de pain pour effacer les résidus de lignes de l’ébauche. Pour voir cette étape, cliquez sur ce lien : dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo (partie 1). C’est important que vous preniez le temps de gommer toutes ces lignes sinon l’effet réaliste ne sera pas saisissant. Soyez sans pitié et décelez toutes ces lignes pour les faire disparaître !

Pour dessiner un portrait réaliste, gommez toutes les lignes de l'esquisse à la gomme mie de pain.
Pour dessiner un portrait réaliste, gommez toutes les lignes de l’esquisse à la gomme mie de pain.

Voilà une partie que j’apprécie particulièrement. Il s’agit du moment où je commence à noircir l’iris. Cela rend tout de suite le regard plus vivant. Cependant, il ne faut pas commencer avec le noir intense, je reste sur du gris. L’astuce pour obtenir un regard intense est de placer le maximum de valeurs de gris dans les yeux. Plus ceux-ci sont riches en tonalités, plus ils sont contrastés et plus ils captent l’attention.

Vous remarquez la différence de contraste saisissant entre le regard et le reste du portrait.
Vous remarquez lune légère différence de contraste entre le regard et le reste du portrait.

Une fois que j’ai repassé sur les ombres propres avec le 5B, je change de crayon pour le 8B. Vous allez voir que la différence de valeur va être nette entre les deux crayons. L’erreur des débutants à ce niveau est de vouloir tout repasser avec le crayon 8B (aussi bien les ombres propres que les éléments du visage). Non il faut placer les zones de gris sur certains points tout en conservant les valeurs de gris créées précédemment sinon vous aurez travaillé pour rien.

Là le regard ressort beaucoup plus dans le portrait grâce au crayon 8B.
Là le regard ressort beaucoup plus dans le portrait grâce au crayon 8B.

Donc je viens redessiner à l’intérieur des iris et repasser sur les contours des yeux toujours en préservant les valeurs précédentes sur quelques zones.

Le nez, les ombres des lèvres et les cheveux sont assombris.

J'assombris le reste du portrait progressivement avec le même crayon.
J’assombris le reste du portrait progressivement avec le même crayon.

Pour finir, je prends mon crayon 9B. Pour donner encore plus de présence au regard, je vais encore le retravailler (oui j’ai utilisé 4 crayons au total pour dessiner les yeux sur ce portrait). Remarquez la différence de valeur entre les yeux et la bouche qui est toujours au niveau de gris du 5B.

Pour apprendre à bien utiliser le crayon 9B et dessiner un portrait réaliste, sachez appuyer sur de très petites zones du dessin.
Pour apprendre à bien utiliser le crayon 9B et dessiner un portrait réaliste, sachez appuyer sur de très petites zones du dessin.

Une petite remarque supplémentaire, lors de l’ébauche j’ai pris soin de placer des zones en réserve de blanc pour réaliser mes futurs rehauts. Ces zones ne doivent pas être remplies. Tout le long de cette étape, vous remarquez que je les ai préservés. Lors du prochain stade (celui de l’estompe) il est possible d’étaler le graphite sur elles, mais il vous faudra les révéler à nouveau avec la gomme.

Voilà le résultat au terme de cette seconde partie.

Voilà le résultat du portrait à la fin de cette étape.
Voilà le résultat du portrait à la fin de cette étape. (crédit FlickR :  steve.garner)

Vous venez d’apprendre :

  • les deux objectifs du stade de contraste
  • comment (et dans quelles zones) utiliser les crayons 5B,8B,9B
  • pourquoi vous devez préserver des zones de blancs pour l’éclairage
  • pourquoi c’est important de supprimer tous les traits de l’esquisse à la gomme mie de pain

Pour avoir un autre exemple de pas-à-pas avec un visage de femme, vous pouvez télécharger mon guide gratuitement pour dessiner un portrait en 3 étapes en cliquant sur l’image ci-dessous.

{lang: 'fr'}


    blog_shape
    comma_first
    Préservez vos zones de blancs jusqu'à la fin du dessin.
  • Je ne saurais que trop recommander les excellents bouquins d’Andrew Loomis pour ce genre de pratique ! Je m’y exerce actuellement et les conseils restent intemporels et applicables quel que soit le média.

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓