seprator

Dessiner les yeux, les détails qui font la différence

seprator
Le dessin terminé de l'oeil que j'ai dessiné dans ce tutoriel.
26December 2015
blog_shape

Il est 8h02, plus de confiture, je mange des sardines pour le petit déjeuner et dans cet article je vais vous montre les détails pour dessiner un œil de manière très réaliste. Il y a quelques années j’ai rédigé des articles sur les yeux (notamment comment en faire des symétriques et éviter les regards qui louchent), ces billets étaient plus sur la structure de cet organe, ici je vais simplement vous présenter un pas-à-pas en insistant sur les points qui vont faire que votre oeuvre sera “WAW”.


Je ne vais pas dessiner les deux yeux mais simplement un seul. Si vous souhaitez avoir des techniques pour crayonner les deux organes, je vous propose de lire mon article : faire un bon dessin d’yeux.

 

Une simple remarque avant de poursuivre.

 

Vous devriez d’abord apprendre quelques bases avant de vous lancer dans ce tutoriel afin de ne pas être surpris par certaines étapes du cheminement. Néanmoins, si vous débutez complètement vous constaterez un progrès net dans votre dessin en suivant ces recommandations.

 

De quoi avez-vous besoin pour réaliser ce tutoriel ?

Toute la liste du matériel que j’utilise pour réaliser cet œil est le même que celui que j’ai utilisé pour mon premier portrait au rendu réaliste “effet photo”. Vous pouvez lire la liste en suivant ce lien : les crayons pour dessiner un portrait.

 

La première étape pour ébaucher l’œil

Je commence par disposer ma poudre de graphite avec un tissu de manière uniforme sur mon papier. Cela donnera la valeur moyenne pour dessiner notre œil. Je prend ma gomme mie de pain pour éclaircir la sclérotique autour de l’iris. En utilisant cette forme négative, je fais d’une pierre deux coups : je dessine le blanc de l’œil et le contour de l’iris.

je dessiner avec ma gomme mie de pain sur un fond de poudre de graphite
Je commence par créer un fond avec ma poudre de graphite puis esquisse avec ma gomme mie de pain.

Si les deux yeux avaient été présents j’aurai gommé la sclérotique de l’un puis l’autre dans la foulée afin de mieux pouvoir comparer les zones négatives avant de poursuivre mon esquisse. Cela afin de conserver le maximum de cohérence entre les deux yeux.

 

Étape 2 : définir les paupières avec le crayon

Une fois que j’ai gommé les zones les plus claires, je prend mon crayon 2B pour définir le contour de l’œil. Sachez que si vous comparez les deux yeux l’un avec l’autre, ceux-ci seront légèrement différents. Pour capter cette différence au mieux, vous devez retracer le plus fidèlement possible les courbes des paupières. Cela joue énormément sur l’expression du regard.

Je précise les contours de paupières avec mon crayon 2B
Je viens préciser les parties de l’oeil avec mon crayon 2B. Cela me permet de mieux voir les courbes des paupières.

Lorsque j’ai terminé d’ébaucher le pourtour des paupières, je viens atténuer les nuances de gris avec mon applicateur à maquillage.

 

Étape 3 : un autre détail pour cette troisième partie du dessin d’yeux (le reflet)

Je viens de passer un coup de gomme à l’intérieur de l’iris pour créer un reflet blanc.

J'esquisse le contour de l'iris et débute le dessin d'un reflet.
Je trace le contour de la pupille mais auparavant j’ai effacé une partie de l’iris pour créer un reflet dans l’œil.

Ce reflet peut poser un problème pour certains dessinateurs. Ici il y a deux écoles, ceux qui vont êtres fidèles à la photo référence et positionner l’éclat de lumière exactement au même endroit et ceux qui pensent d’avantage à la composition. C’est-à-dire qu’ils vont décaler le reflet pour conserver le cercle sombre de la pupille vierge des autres nuances afin de créer le maximum de contraste avec les alentours plus diffus.

Il m’arrive de ne pas suivre cette astuce lorsque je dessine des yeux, cependant dans le cas présent c’est intéressant de vous montrer ce que cela génère comme résultat sur l’œil.

 

Étape 4 : dessiner l’intérieur de l’iris

L’iris est une zone où convergent de fines droites en direction de la pupille. Je les ébauches avec mon crayon 2B puis les atténues avec mon estompe. Faites attention à ce que le contour de l’iris soit légèrement diffus, ne tracez pas une ligne nette pour démarquer ce cercle mais faites un léger dégradé avec les outils que vous avez ou avec le doigt.

Je trace l'intérieur de la pupille avec un gris sombre.
Je dessin l’intérieur de la pupille avec mon crayon 8B en cherchant la valeur la plus sombre possible.

 

Je remplie de gris sombre l’intérieur de l’œil. Cette pupille très sombre au milieu de ces nuances de gris créé un effet assez hypnotique. Je repasse à l’intérieur de l’iris avec mon porte-mine pour créer de nouveaux reflets subtils.

Je dessine les détails à l'intérieur de l'iris avec un porte-mine et un pinceau.
Pour créer des subtils effets de reflet dans les yeux, je dessine avec un porte-mine et fais des dégradés au pinceau sec.

Maintenant je m’occupe de la paupière inférieure en frottant mon applicateur sur lequel il reste encore du graphite sombre. Ce qui va assombrir légèrement la peau.

Je dessin avec mon applicateur à maquillage pour créer de la texture sur la paupière.
Pour la paupière inférieure, je place des nuances avec mon applicateur à maquillage pour créer la texture de la peau.

Je retravaille chaque pli de la peau sous l’œil pour créer des détails et les rehaussent avec ma gomme mie de pain.

 

Étape 5 : finir avec les cils

On ne peut pas dessiner d’yeux sans avoir tracé de beaux cils ! Pour terminer je vais m’occuper de ces longs poils qui vont habiller le dessin avec dans un premier temps mon porte-mine puis directement avec mon crayon 8B. Durant cette étape je fais attention à donner des coups vifs et secs pour dessiner chaque poil en une fois.

Au passage, avant de passer à cette partie prenez le temps de tracer une ligne qui sera votre repère pour le départ de chaque cil sinon certains seront décalés (trop haut ou trop bas). Faites la même chose pour la paupière du bas et terminé avec un petit coup d’estompe sur les zones de croisement des poils.

Je trace les cils de l'oeil avec mon porte-mine en une fois.
Je vais dessiner chaque cil avec mon porte-mine en utilisant un geste vif et sec.
Je repasse sur les cils avec mon crayon 8B pour donner l'effet de maquillage qui est sur chaque poil.
je repasse avec le crayon 8B (important pour donner l’impression du maquillage)
Je dessine à l'estompe pour créer du volume sur les cils et rendre les poils plus réaliste.
Dessiner avec l’estompe permet de créer quelques dégradés qui vont donner du volume à chaque poil.

 

Le dessin terminé de l'oeil que j'ai dessiné dans ce tutoriel.
Voici le dessin terminé ! J’espère qu’il vous en met plein les yeux !
Voici le clip pour voir toutes étapes en accéléré (avec une petite musique d'ambiance pour vous détendre)
crédit Flickr : Dan Foy

Voilà pour ce tutoriel ! Sachez que de dessiner un œil isolé c’est bien mais savoir le positionner de manière correcte sur un visage avec les autres éléments c’est mieux ! Pour en savoir plus sur la manière de dessiner des yeux dans leur contexte (le portrait) je vous invite à télécharger gratuitement le guide du blog, en cliquant sur l’image ci-dessous.

 

{lang: 'fr'}


    blog_shape
    comma_first
    Dessinez les cils en une fois avec un geste vif.
  • Bonjour Roy
    j’aime beaucoup le pas a pas je vais pouvoir me mettre au travail des que possible.une question ou achète tu la poudre de graphite j’ai fait le tour des sites mais j’en ai pas trouver .
    Bon dimanche et merci

    • Bonjour Raymonde, à ce moment j’avais acheté la poudre graphite dans un magasin de beaux-art à malte. On peut en trouver sur amazon c’est certain, mais si tu dois l’utiliser occasionnellement je te conseille de chercher un baton de graphite et de le “râper” pour en faire de la poudre. Quelques grammes suffiront pour une dizaine de dessin A4 🙂

  • Bonsoir,

    Voilà 4 mn de video qui me sont plus profitables (même en accéléré…) que la plupart des exemples sur le même sujet : c’est étrange comme la tâche me paraît plus facile …..
    Grand merci.

    • Ah oui l’effet est trompeur, on a l’impression que ça se fait en claquement de doigt à regarder ce genre de vidéo mais ça demande un peu plus de temps (1h30 en réel) Content que tu aimes le rendu 🙂

  • C’est très réaliste, comme résultats. Il faut que je m’y mette sérieusement. Merci pour tous ces bons moments, Roy et mes meilleurs vœux pour 2016 !!

    • Merci Charles 🙂 J’ai fait quelques remises en question de mon style avant de pouvoir présenter ce genre de résultat, je suis content que ça ait payé et que les lecteurs apprécient !

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓