seprator

Les astuces de ma coiffeuse pour dessiner un visage incliné

seprator
dessin-portrait-cheveux.jpg
12March 2015
blog_shape

dessin portrait cheveux

Si vous avez essayé de réaliser un portrait incliné vers l’avant, alors vous avez probablement eu au moins une fois le problème d’organisation entre les différentes parties du visage (yeux décalés, nez trop long, lèvres mal positionnées).

Dans cet article vous allez apprendre  à dessiner une tête inclinée vers le bas, la manière de tracer progressivement les cheveux et à ajouter un aspect graphique à votre dessin qui va faire ressortir le visage.

 


 

La première chose que doit se demander un dessinateur débutant devant son modèle est comment mesurer l’inclinaison de la tête. Plus particulièrement quel repère je peux tracer pour me donner une indication précise sur sa position. Ce repère c’est simplement une ligne qui va partager le visage en 2 parties symétriques. Il passe entre les deux yeux et remonte jusqu’au crâne. Faites attention cependant à ce que la ligne soit courbée, c’est-à-dire qu’elle épouse le galbe du visage. Imaginez que vous dessiniez sur un œuf. (voir point 1 illustration)

La seconde ligne est la ligne qui passe par le regard, contrairement à la première, celle-ci est horizontale. Cependant elle est également courbée (on est toujours en train de dessiner sur un œuf). Le point de croisement entre ces deux lignes génère une croix. Cette dernière est un bon repère à tracer pour déterminer l’inclinaison de la tête et l’orientation du regard.

 

 

Maintenant que vous savez tracer le visage dans une bonne position, il vous faut vous occuper de cette grande masse de cheveux.

Le premier principe pour dessiner les cheveux est d’envisager cette masse comme étant indépendante du visage. C’est-à-dire que vous allez dans un premier temps les dessiner sans vous préoccuper du crâne en dessous. Repérez là où se trouve la masse principale et donnez lui une forme (voir point 2 illustration). J’ai vu dans cette crinière un carré bien délimité qui se poursuit en un rectangle. Une fois que vous avez déterminé la forme principale, vous pouvez dessiner les mèches. Repérez pour cela les ombres, prenez le temps de les délimiter avec votre crayon. Leur position va vous renseigner sur la structure des cheveux et les croisements entre les mèches.

Prenez le temps également de détourer l’éclat de lumière sur le devant.

 

 

 

Une fois que vous avez déterminé ces points, il vous faut travailler comme le dit ma coiffeuse à faire un “arraché”. C’est un exercice donné dans les école de coiffure qui consiste à dessiner cheveux par cheveux. Pour cela vous vous allez dessiner le plus de cheveux possible en suivant la direction que vous observez sur votre modèle. Vous allez constater que malgré tous les cheveux que vous tracez, la chevelure reste trop claire pour être assimilée à une couleur brune. À ce moment là vous pouvez utilisez des hachures en diagonales pour remplir les parties les plus ombrées. Faites attention à conserver un geste souple et à ce que les hachures soient invisibles.

 

 

Le dernier point pour ce portrait est de le mettre en valeur. Plus particulièrement de le mettre en valeur grâce à des contrastes bien positionnés.

 

 

L’élément que l’on peut utiliser pour cela est le pull. Pour que le visage soit bien en valeur il doit y avoir des zones sombres qui doivent l’entourer. L’aspect clair de la peau va ressortir à cause de la tonalité grise sombre autour, un peu comme la lune parait plus claire lorsqu’il fait nuit que lorsqu’il fait jour. La chevelure dessinée précédemment permet également de cerner le portrait avec quelques valeurs de gris sombre.  (voir point 3 illustration)

 

La dernière astuce que je voudrais partager avec vous est de laisser un côté graphique à votre dessin. Qu’est-ce que j’entend par un “côté graphique” ? C’est de laisser quelques coups de crayons apparents au lieu de chercher un rendu photo-réaliste dans tout l’ouvrage. Laissez les hachures apparentes sur un élément du portrait permet de faire respirer le dessin et en même temps de mettre en avant l’énergie dégagée par un geste nerveux et maitrisé à la fois.

 

Maintenant vous savez quelles ont été les étapes pour réaliser ce portrait, je vous invite à télécharger mon guide “réussir un portrait” pour en savoir plus sur mes techniques et voir un pas-à-pas progressif.

{lang: 'fr'}


    blog_shape
    comma_first
    De la main du peintre ne doit sortir aucune ligne qui n'ait été formé auparavant dans son esprit.Nicolas Poussin
  • Salut prof

    Merci! tu en genial.

    Michouta

  • Merci Roy j’ai bien reçu tes livres à télécharger , je vais m’y atteler pour progresser…. merci vraiment pour ton partage précieux.

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓