seprator

Les repères osseux du buste

seprator
croquis-boxe-argenteuil-6-large.jpg
14March 2015
blog_shape

croquis boxe argenteuil 6 large

Pourquoi apprendre cette liste des repères osseux et y prêter attention lorsque vous dessinez des postures ?

Contrairement à des repères musculaires ceux des os sont fixes. C’est-à-dire que la longueur, la taille, le diamètre ne va pas se modifier en fonction d’un mouvement.

Il est donc plus facile de synthétiser ces repères et en créer une forme géométrique. Une fois que la forme géométrique est réalisée, vous pouvez la mettre en perspective et créer des effets de profondeur dans la posture.

L’autre avantage est que ces repères ne sont pas recouverts par une épaisse couche de muscle, ils sont donc visibles sur tous les individus.

Si vous avez déjà dessiné un corps humain, vous avez sans doute eu le problème de trouver les bons repères pour reproduire le mouvement ainsi que l’angle de vue de la posture.

Pour vous faciliter le travail de synthèse de la posture, voici les repères osseux que vous pouvez prendre en compte : les clavicules, les côtes et le sternum. Une fois que vous aurez lu cet article, vous saurez exactement comment positionner ces repères afin de créer une structure solide pour la suite de votre dessin. Si vous dessinez d’imagination, vous créerez cette structure en premier puis “habillerez” votre personnage avec les muscles par contre si vous dessinez d’après modèle, le fait de noter ces os sortant vous permettra de mieux comprendre la logique de la posture.


 

 

Le premier élément dont je vais parler est la cage thoracique et plus particulièrement des côtes flottantes. Sachez que la cage thoracique est constituée de 10 paires de côtes, rattachées au sternum par du cartilage et de deux paires de côtes uniquement emboitée à la colonne vertébrale.

Ce qui nous intéresse sont les côtes de la seconde rangée qui se trouvent tout en bas de la cage thoracique. On peut les voir transparaitre derrière la peau lorsque l’on rentre le ventre. (voir point 1 de l’illustration)

Même si vous avez affaire à un modèle au ventre corpulent, il vous sera toujours possible de voir les côtes à droite et à gauche du sternum.

C’est justement le second point que je vais aborder. Ces côtes sont reliées au sternum, un large os qui se situe au milieu de la cage thoracique. (2)

Il est cerné par les muscles des pectoraux de part et d’autre mais il est seulement recouvert par de la peau. L’avantage de cet os est qu’il est vertical, on peut donc facilement le retranscrire par un axe ce qui donne un repère fiable pour indiquer la direction du corps lorsque celui-ci s’incline.

Il y aura deux repères à noter sur le sternum :

– l’un est en haut et fait la jonction entre les deux clavicules

– l’autre se situe en bas et va être le sommet d’un triangle dont la base est formée par les repères des côtes

 

Le sternum est également l’os où sont accrochés les clavicules. Ce sont deux os fins et courbés qui arrivent jusqu’aux épaules. Le repère osseux qui nous intéresse se situe à leur niveau. Si vous touchez le dessus de votre épaule, vous pouvez sentir l’os assez facilement (3).

 

Maintenant que vous avez repéré les os sortant, vous pouvez les relier pour créer un cube de synthèse (lignes vertes). Pour faciliter la mémorisation de ce schéma, souvenez-vous que les distances entre ces points d’os sont égales sur un corps vu de face. Donc si le personnage est de 3/4, la partie qui fuit vers l’arrière plan doit avoir des repères plus courts que ceux au premier plan.

 

Voilà vous savez maintenant comment synthétiser la cage thoracique à l’aide des repères osseux et utiliser ce schéma pour créer une légère perspective dans vos dessins d’attitudes. Pour en savoir plus sur le dessin de corps humain, je vous invite à télécharger le guide qui est consacré à cette thématique en suivant ce lien.

{lang: 'fr'}


    blog_shape
    comma_first
    L'art est la vie, la vie c'est l'art. William Blake

    Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓