Le lexique court et pratique des formes du dessin

Même si je suis en déplacement, je ne vais pas laisser mon blog sans article pour autant! Ce que je vous propose avant de publier mon petit carnet de voyage londonien, c’est un lexique des types de dessins que l’on rencontre souvent. Cette liste n’est pas exhaustive, je vais probablement rajouter des termes au fur à et à mesure.


Le dessin à main levée : Ce que j’appelle un dessin à « main levé » est en fait un dessin dont tous les éléments (proportions, luminosité, perspective…) sont jugés à l’œil. On utilise plutôt un outil permanent pour cette technique (stylo bille, feutre,..) Le dessin se fait d’après l’impression visuelle que l’on a du modèle sans construire l’espace. On représentera un paysage sans utiliser les règles de la perspective par exemple.

Le dessin technique : Il possède des codes visuels précis et sert à communiquer avec beaucoup de clarté la forme de l’objet (avec plusieurs « vues » de et objet). Le placement de l’objet dessiné dans la feuille ainsi que l’organisation des différentes vues sont codifiés et répondent à des normes. Un indice simple pour repérer un dessin technique c’est la présence d’une cartouche (un rectangle placé en bas à droite), une zone d’information pour l’archivage qui comprend  entre autre le nom de l’objet, son échelle, le nom du dessinateur, la date de la dernière modification…

Le dessin d’observation : C’est un bon exercice pour améliorer notre capacité à reproduire fidèlement des objets simples. Je veux dire par « simple » des objets qui s’approchent de la forme d’un cylindre, d’une sphère ou d’un cube. Cette forme géométrique sera la forme générale de l’objet que vous adapterez et détaillerez pour y faire apparaître l’objet en question.

L’esquisse : C’est un dessin préparatoire pour une œuvre plus aboutie. Dans une esquisse on place les éléments importants et on ajoute des détails pour aider à visualiser l’œuvre future qui sera plus achevée et généralement d’une autre nature (peinture, architecture, sculpture…)

Le croquis : Par essence, le croquis est « rapide ». C’est un dessin avec une certaine « fraîcheur ». C’est aussi un dessin à main levé puisque toutes les estimations sont visuelles et rarement mesurées avec d’autres outils que le crayon lui-même (avec le fameux geste du dessinateur qui tient sont crayon à la verticale en fermant un œil). Il s’agira de reproduire l’essentiel du modèle, que ce soit un portrait, un paysage, un nu… En en représentera les grandes lignes. Pour savoir qu’un croquis est réussi, il suffit de vous chronométrer pendant 1 minute et de croquer. Si à la fin de cette minute, vous reconnaissez votre modèle, votre croquis est réussi. Vous pouvez en voir quelques exemples dans mon article sur mes propres croquis.

Le dessin aux trois crayons : Un dessin fait à la pierre noire, à la sanguine et à la craie. C’est généralement un dessin produit sur un papier teinté pour que les lignes blanches soient plus percutantes visuellement.

{lang: 'fr'}


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Bon voyage, il doit faire froid à Londres!
    Ce lexique est très clair, mais il me semble que j’aurais mis un e à” dessin à main levée”. Nicole