Réalisez des DESSINS AU PASTEL avec Cindy artiste animalier !

Posted by in Animaux, Couleur, Interview | 0 comments

 

Bonjour, ici Roy Pallas donc, du blog le dessin, et aujourd’hui, je suis, pas du tout, pas seul, en fait, je suis avec un autre artiste qui tient également un blog, mais sur une technique traditionnelle que j’ai abordée quasiment jamais sur mon site, il s’agit de Cindy donc Cindy qui tient le site, artiste-animalier.com, c’est ça ?

Cindy : Oui, c’est exact. Bonjour à tous.

R : Donc, Cindy, est-ce que tu peux nous parler un petit


peu de ton parcours et comment tu en es arrivée, bah voilà, déjà à apprendre cette technique-là du pastel ? D’où ça t’es venu et, voilà, et comment ça t’es venu, après, ensuite, l’idée d’en faire un site internet et qu’est-ce que tu attendais de ce site-là après ?

C : Alors, en fait au départ, j’ai essayé plusieurs techniques, j’ai commencé par la peinture à l’huile que j’ai un petit peu délaissée et ensuite j’ai essayé le pastel gras et je me suis un petit peu accrochée sur le pastel gras et je me suis pas mal arrachée les cheveux aussi, parce que je n’y arrivais absolument pas, mais, j’ai persévéré quand même parce que je voulais y arriver et au final, un beau jour, je me suis dit, tiens, je vais essayer le pastel sec pour voir quelle est la différence, est-ce que ça me correspondra mieux ou pas, voir un petit peu mes intimités avec, et je me suis rendu compte qu’en fait, dès le premier portrait, même s’il était très mauvais, il était quand même nettement meilleur que tout ce que j’avais pu faire avant avec le pastel gras, donc voilà, je me suis dit, c‘est bon, c’est ma technique, donc je suis restée là-dessus. Mon site en fait, à la base en fait, c’était une page Facebook, au tout début. J’ai créé ma page Facebook pour faire connaître un petit peu mes œuvres et puis je me suis dit que j’aillais créer un blog pour montrer un petit peu mes étapes et pour grandir un peu plus. J’ai créé un blog spot, ça fait, il y a plusieurs années, je crois que c’était en 2010 ou 2009 même.

R : D’accord.

C : Et en suite à ça, j’ai créé aussi un site en dure, en HTML, donc j’avais appris aussi le HTML, pour avoir un site vitrine parce qu’en fait, je ne l’ai pas dit, mais c’est d’être artiste animalier donc, je fais des portraits d’animaux sur commande d’après photo, donc j’avais besoin d’un site pour pouvoir montrer mes œuvres.

R : Oui.

C : Et finalement, on a fusionné mon blog et mon site en un seul site WordPress, donc qui est beaucoup plus beau que mon premier site que j’avais fait et ça fait un an maintenant qu’il existe.

R : Un an ?

C : Et ma chaîne YouTube, elle a été créée un tout petit peu après mon dernier site donc elle a un an aussi.

R : Elle a un an, d’accord. Et tu arrives au millier d’abonnés là

C : Oui, oui, tout à l’heure, j’étais à 998.

R : Ah bah moi je suis allé sur ton site, tu es à 999

C : Ah, il ne reste plus qu’un.

R : Oui, je ne peux pas t’aider, je suis déjà abonné. D’accord, et au niveau, juste pour situer un petit peu le démarrage de ton apprentissage de pastel, tu l’as appris, quand, cette technique-là ? Quelle année à peu près ? C’est bien avant tes sites j’imagine, mais… Tu te souviens ?

C : Non, au fait, je crois que c’était en même temps, quasiment en même temps que ma page Facebook. Quand j’ai commencé ma page Facebook, j’étais encore sur le pastel gras.

R : D’accord.

C : Donc, mais c’était peu de temps après quand même que j’ai découvert ça et c’était à force de regarder des trucs sur internet, des sites, voir le travail d’autres artistes et tout ça, ça m’a bien plu et c’est comme ça que j’ai eu l’envie de l’essayer.

R : D’accord, du coup, dans ton apprentissage, à part le fait que le pastel gras, ça ne te convenait pas du tout et tu es allée sur le pastel sec, est-ce qu’il y a eu quelque chose, en fait de difficulté particulière quand tu t’es mis exclusivement au pastel sec, quelques problèmes ?

C : Oui, bien sûr, parce que de par sa nature, c’est un matériel qui est très poussiéreux, donc, ça surprend, parce qu’on peut se salir, j’avais en tête encore le pastel gras qui est un pastel très compact, ça n’avait rien à avoir, les textures sont extrêmement différentes et donc, il faut un petit temps d’adaptation pour apprivoiser cette nouvelle matière. Je dirai qu’ensuite j’ai eu un… au fait, quand j’ai commencé, je pense que c’est pour tout le monde à peu près pareil, mais je pense que quand on commence, on progresse énormément au tout début et puis d’un seul coup, on se trouve un petit peu bloqué et on a toujours le même niveau et on est pas trop bon, pas trop mauvais et c’est là que c’est difficile en fait de passer ce cap. Je suis resté un petit peu bloquée à ce niveau-là pendant quelque temps et puis, je me suis rendu compte que j’avais fait la bêtise de rester centrée sur mon propre travail et tu vois ? J’essayais, je ratais, je recommençais, j’essayais, je ratais, je recommençais, et en fait, il y a eu une espèce que déclic quand j’ai commencé à chercher réellement à apprendre, comment, comment faire, comment font les professionnels et donc à regarder un petit peu les explications sur internet, sur les livres, regarder des vidéos et c’est à partir de ce moment-là que vraiment j’ai pu progresser et passer ce cap.

R : D’accord, c’est vraiment enrichissant, des références extérieures d’artistes que tu choisissais…

C : Voilà.

R : Parce que tu aimais leur travail en particulier.

C : Exactement.

R : Voilà donc ça t’a aidé. Bah, c’est super intéressant et, alors ma question philosophique, qu’est-ce que l’art pour toi, est-ce que tu pourrais nous donner une petite définition de ça ?

C : Je tiens à dire que je ne suis absolument pas philosophe.

R : N’essais pas du tout, c’est quelque chose de très simple.

C : Je pense que l’art, c’est quelque chose de très personnel. Alors, en plus j’ai lu, il n’y a pas longtemps une citation de Picasso qui était parfaitement adaptée à ça, est-ce que je vais m’en souvenir ? Le tableau n’est vivant qu’à travers les yeux de celui qui le regarde. Et je pense que ça, tu peux l’extrapoler à l’art en général. C’est-à-dire que pour moi, si toi tu es sensible à quelque chose que tu vois, c’est toi qui vas le considérer comme étant de l’art ou pas, et c’est pour ça qu’il y a certaines personnes notamment, quand il y a des artistes qui font des trucs un peu fous, genre ils prennent des sauts de peinture et les mettent sur un mur, bon bah eux, ils vont dire que c’est de l’art et puis d’autres, ils vont dire que ça ce n’est pas de l’art parce que moi aussi je peux le faire. Donc on a tous notre propre définition de ce que c’est que l’art. Après, moi personnellement, l’art auquel je suis sensible, déjà il est esthétique, j’aime que ce soit beau et puis aussi j’ai un gros faible pour les prouesses entre guillemets, vraiment les tableaux où tu te dis, waouh, c’est une photo ou un tableau tu vois quand il y a beaucoup, beaucoup de détails, ça c’est l’art qui me plaît particulièrement.

R : D’accord.

C : Et j’aime aussi beaucoup le, en ce moment je suis très surréalisme. J’adore ça, les tableaux un peu merveilleux où au fait c’est une scène qui est très bien faite, mais qui ne peut pas exister, ça c’est un truc que j’aimerais bien explorer dans le futur parce que c’est un domaine bien sympa.

R : D’accord.

C : Voilà.

R : Là, ce n’est pas trop mal pour quelqu’un qui n’est pas philosophe. Et du coup, qu’est-ce que tu faisais ? J’imagine que tu avais ta pratique artistique, mais à côté, tu avais une activité aussi, bah voilà, un travail peut être ou tu fais tes études en même temps, bah comment tu as pu conjuguer les deux ?

C : Bah au fait quand j’ai commencé à dessiner, j’étais encore étudiante. J’étais dans une école de commerce et c’est aussi pour ça que je me suis lancé là-dedans parce que je m’ennuyais terriblement. Je n’aimais pas en fait ce que j’apprenais. C’est une période un petit peu difficile pour moi parce que je ne me sentais pas à ma place dans cette école. Et du coup, je cherchais une échappatoire en quelque sorte, et j’avais eu cette idée de faire des portraits sur commande, je n’avais aucune idée de si c’était réalisable ou si j’étais juste en train de rêver et que ça ne se passera jamais. Mais en tout cas, je voulais m’accrocher à cette idée, donc c’est pour ça que j’ai créé ça, ce site, la page Facebook, parce que je m’étais dit, si j’arrive à développer ça en parallèle de mes études, peut-être que je n’aurais pas besoin de chercher un job à côté, peut-être que je vais pouvoir vivre de ma passion, parce que c’est vrai que j’ai commencé ça pendant, mais études, mais j’ai toujours dessiné depuis que je suis toute petite, le dessin, ça fait partie de ma vie, je ne pouvais pas vivre sans dessiner donc pour moi, c’était le rêve absolu de pouvoir en vivre et en fait, j’ai eu de la chance parce que quand j’ai eu mon diplôme, j’avais déjà, j’étais déjà professionnelle, je me suis professionnalisé, tout en étudiant et j’avais déjà ma clientèle et ce n’était pas mirobolant, mais, en tout cas, ça me permettait de subvenir à mes besoins, disons.

R : Oui, c’est un gros avantage quand on a des études où on doit travailler à côté.

C : Oui.

R : Surtout les études de commerce ou justement des choses lourdes, de ne pas avoir à travailler au McDonald où tu vas faire de petits jobs qui s’ajoutent en plus au temps des études, c’est vraiment, ça aide vraiment beaucoup.

C : Oui, complètement.

R : Et donc, c’est vrai que c’est génial aussi l’internet, c’est que ça peut permettre à des personnes qui sont comme toi, qui sont autodidactes et qui sont passionnées, de subvenir à leur besoin quotidien juste en exploitant une passion qu’ils ont, donc ça c’est le rêve d’artiste, de vivre de sa passion.

C : Ah oui, c’est sûr que l’internet facilite beaucoup les choses, et je suis contente d’être née à notre époque, parce qu’à l’époque de nos parents, ils n’avaient pas le choix, mais cela nous donne  quand même énormément de possibilités, on touche les gens du monde entier, c’est super.

R : Oui. Et du coup, combien de temps tu consacres au pastel, chaque jour ou semaine pour pratiquer ?

C : Ça, alors, ça dépend des périodes de l’année, là je te dirai qu’en ce moment ci, c’est juste un truc de fou…

R : C’est Noël.

C : Parce qu’il y a Noël qui arrive donc, il faut que j’assure toutes les commandes que j’ai prises dans les temps, donc bah oui, je commence le matin à 9H et puis je termine le soir à 18H, 18H30.

R : D’accord, c’est vraiment toute la  journée

C : Donc, je passe toute la journée à dessiner, je fais une petite pause quand même pour déjeuner.

R : Oui, et à côté de ça, tu arrives à écrire des articles, à entretenir une chaîne YouTube, c’est…

C : Oui, c’est une galère.

R : C’est quand même impressionnant.

C : Ah oui, il n’y a pas beaucoup d’article d’ailleurs, mais ce n’est pas évident. Je l’écris le soir, quand j’ai un petit moment…

R : Oui, mais, ce n’est déjà pas mal. Je sais ce que c’est d’entretenir un blog, ce n’est quand même pas mal, ce que tu fais en plus tu honores des commandes, c’est assez lourd. Et du coup, j’aimerai te poser, savoir un petit ce que tu penses de ton site et en quoi ton site, ce qu’il véhicule et son originalité par rapport à d’autres sites artistiques. Là, c’est une question un peu, que je pose à tout le monde pour vraiment sentir le, pour voir comment la personne perçoit son site et quel est le message de la singularité qu’elle véhicule à travers sa vitrine virtuelle ?

C : Bah, je pense que chaque site est très différent et tu que peux prendre 100 artistes, il y a aura toujours, chaque site sera toujours différents les uns des autres. Mais si je devais décrire le mien, je dirai que peut-être sa particularité, c’est qu’il s’adresse à la fois aux gens qui aimeraient que je fasse le portrait de leur animal et à la fois aux artistes, parce que par le biais de mes articles et de ma chaîne YouTube, je donne des conseils pour améliorer ses propres œuvres. Au fait, moi, je pars du principe que j’ai tellement appris des autres artistes quand je cherchais vraiment à connaître le pastel et d’autres techniques artistiques d’ailleurs, que j’ai envie de rendre tout ça, tout ce qu’on m’a appris, tout ce qui m’a permis de progresser, donc ça, c’est pour ça que j’ai créé ma chaîne YouTube et j’ai créé aussi une newsletter où les personnes peuvent aussi s’inscrire et ils reçoivent des conseils de dessin par email et voilà. C’est à la fois tourné vers mes clients, mais aussi vers les artistes qui me suivent et qui peuvent connaître un petit peu mes astuces pour progresser aussi.

R : Ok, d’accord. Donc à la fois tu proposes de faire un travail fini pour les commandes et d’aider les gens qui sont dans une démarche comme toi d’apprentissage.

C : Oui.

R : Pour qu’ils évitent de passer par les difficultés que toi tu as rencontré.

C : Exactement, c’est exactement ça.

R : Oui, c’est super. Et au niveau de ton site, qu’est-ce que tu proposes aux gens qui s’inscrivent ? Parce que c’est possible de s’inscrire chez toi.

C : Oui.

R : Et qu’est-ce que tu proposes aux gens qui laissent leur email comme petit cadeau ?

C : Eh bien d’abord, il y a un guide sur le matériel que j’utilise, parce que ça c’est la question qu’on m’a posé, je crois que ce n’est même pas calculable le nombre de fois qu’on me la posé. Qu’est-ce que tu utilises comme matériel ? Donc, voilà je l’ai fait en PDF, dedans, j’ai toute la liste de ce que j’ai testé, les crayons, les bâtonnets, les papiers, les accessoires et tout. Et puis ensuite, la personne reçoit régulièrement à chaque fois que je sors une nouvelle vidéo, elle est prévenue et elle reçoit aussi des liens vers mes vidéos qui ont été les plus appréciées donc qui sont déjà publiées, mais je sais que c’est ces genres de choses qui est très intéressant et très apprécié quand on débute, donc voilà. Et après, pour ceux qui veulent aller plus loin, j’ai aussi créé un livre numérique sur les bases du pastel que j’ai sorti, là il est tout neuf, ça fait deux mois je crois, ou un mois, je ne sais plus, deux mois. Et donc voilà, donc, et là, je donne carrément tous mes secrets de A à Z, comment je fais pour créer un portrait, les trucs à savoir et puis tout ça.

R : Waouh, super, ça c’est un sacré programme dis donc. C’est dingue quand même, là, je suis en train d’halluciner encore une fois sur le fait que tu honores les commandes des gens et en même temps, tu as le temps d’écrire un livre derrière où tu vas partager tout ton savoir.

C : Oui, je l’ai écrit dans une période qui était quand même moins prenante pour moi.

R : Moins prenante oui.

C : Déjà en ce moment par exemple, j’ai d’autres idées, je voudrais écrire d’autres livres, mais je ne peux pas. Ce n’est juste humainement pas possible, donc, ça attendra l’année prochaine, mais c’est bien quand même, ça me laisse des projets aussi pour l’année prochaine.

R : C’est très frustrant de devoir attendre.

C : Oui, il y a un côté frustrant, mais bon, on ne peut pas tout avoir tout de suite.

R : Et, ensuite, bah du coup, voilà, ces projets pour l’année prochaine, pour plus tard, dans le futur à moyen terme, qu’est-ce que tu prévois pour ton site ?

C : Oui alors…

R : Est-ce que tu prévois plus de cours, plus d’articles ou quoi ?

C : Oui, toujours mes vidéos, ça continue. Au fait, je publie des vidéos tous les jeudis et voilà, jusqu’à présent je crois que je n’ai pas loupé de jeudi, et, ça, ça va continuer bien sûr et ma chaîne YouTube, elle va peut-être beaucoup changer, en fait, je ne peux pas beaucoup en parler, parce que ce n’est absolument pas sûr, c’est une idée que j’ai eu ce matin.

R : Ah oui ?

C : Donc il faudra s’inscrire à ma chaîne et comme ça, vous saurez tout. Et, qu’est-ce que je vais avoir d’autres ? Oui, il y a des cours complets aussi, j’ai lancé le premier le mois dernier, donc là, je me suis filmé en train de créer un tableau de A à Z en temps réel et donc les personnes peuvent le télécharger sur mon site. Je disais qu’ils peuvent faire les tableaux exactement, pas à pas avec moi. J’explique au fur et à mesure ce que je fais, quelle couleur je prends, ou pourquoi je fais comme ça et pas comme ça. Donc, j’ai lancé le premier qui a été très apprécié et du coup, là, je travaille sur le deuxième. Je travaille le matin très tôt du coup, sur le deuxième cours qui va sortir très prochainement, j’espère qu’il pourra sortir à la fin du mois.

R : Waouh.

C : Voilà.

R : D’accord, pas mal de projets encore en tête.

C : Et ça fourmille d’idées.

R : Ça, la créativité, ça n’a pas l’air de quelque chose, ça n’a pas l’air d’être un problème pour toi. Est-ce que tu as un artiste que tu adores particulièrement ?

C : Oui, j’ai, en fait j’en ai plein, j’adore beaucoup, beaucoup d’artistes, mais après, si je devais en choisir un seul, je dirai, Christophe Drochon.

R : Christophe Drochon ?

C : C’est un artiste français.

R : D’accord.

C : Je ne sais pas si tu le connais.

R : Du tout.

C : Il fait des tableaux animaliers forcément à la craie et j’adore ses tableaux, c’est lui qui m’a donné l’envie de faire de l’animalier et surtout qui m’a donné, je me suis dit, waouh, mais c’est vraiment possible qu’un humain arrive à un résultat pareil. C’est vrai que c’est incroyable ces tableaux, c’est toiles, je les trouve absolument splendides et il m’a beaucoup inspiré.

R : D’accord.

C : Voilà, c’est celui que je choisirai parmi tant d’autres.

R : D’accord, Christophe Drochon est l’élu alors. Ok. Et est-ce que tu as une dernière chose à dire pour ceux qui commencent à faire du pastel ou qui sont déjà dans une démarche d’apprentissage ou un conseil pour, voilà, pour persévérer, quelque chose d’utile ?

C : Eh oui, bah  je ne vais faire que répéter ce que j’ai déjà dit, mais je répète parce que c’est très important.

R : Oui.

C : Il ne faut pas rester trop centrer sur son propre travail, mais déjà, s’ils regardent cette vidéo, c’est qu’ils sont abonnés à ta chaîne et ça déjà, c’est très bien. Ça veut dire qu’ils sont déjà dans une démarche d’apprentissage et c’est vraiment super, parce qu’il n’y a que comme ça qu’on peut progresser et vraiment enfin rapidement je vais dire. Je pense que c’est une erreur de dessiner seul dans son coin sans se confronter un petit peu à aller voir ce qui se fait ailleurs. Rien que le fait de savoir qu’il est possible d’obtenir tel résultat d’un autre artiste, je trouve que c’est déjà extrêmement motivant parce que tu te dis, bon bah moi aussi je pourrais le faire un jour et voilà, tu t’améliores au fur et à mesure. Et puis, si vous voulez vous lancer dans le pastel, il faut vous inscrire dans ma newsletter, parce que moi, je donne plein de conseils pour ça.

R : Oui, je confirme, Cindy est très généreuse en conseils et en tuto, et il y a son site qui fourmille de peintures et des peintures au pastel qui sont, tu mets combien de temps à faire, une, enfin, une de peinture comme ça ? Il y en a plein sur ton site.

C : Oui, il y en a beaucoup, mais, je te l’ai dit, comme je travaille tous les jours, en ce moment, je travaille même le week-end, je ne me repose pas, je suis une machine, donc, là, ça dépend du format après, mais là, en moyenne, je passe deux jours à peu près. Je sais que je ne dois pas faire plus de deux jours sur un portrait.

R : Deux jours sur un portrait.

C : Donc il faut que ça…

R : Ça alors, c’est incroyable. Donc, moi, je vous invite à aller vous inscrire chez Cindy si vous avez, vous appréciez le pastel sec, parce que le pastel gras, finalement tu ne vas pas l’aborder du tout, ou un petit peu ?

C : Non, absolument pas.

R : Pas du tout ?

C : J’y reviendrai un jour.

R : Un jour ?

C : Je pense que maintenant, j’y arriverai mieux qu’avant parce que j’ai de nouvelles connaissances.

R : Peut-être alors, un retour du pastel gras alors si vous voulez savoir s’il y aura effectivement un retour du pastel gras dans le site de Cindy alors abonnez-vous à sa newsletter. Donc, voilà, super site et bon voilà, les gens voient aussi que tu es de très bonne humeur, et que tu es souriante donc, c’est agréable d’ tu es souriante donc, c’est agréable d’avoir un professeur comme toi, je pense.

C : Ah bien merci, c’est gentil.

R : Donc voilà…

C : C’est vrai que, je pense que les professeurs qui font la gueule, ça donne moins envie.

R : Le mythe de l’artiste torturé, ça, il en prend un coup.

C : Oui.

R : De professeur comme toi… donc bah merci de nous avoir regardé durant toute cette vidéo, et bah voilà donc encore une fois inscrivez chez Cindy si vous êtes intéressé par le pastel sec et par ses conseils et quant à moi, je vous dis à la prochaine pour une nouvelle rencontre avec je ne sais pas encore qui. Donc merci encore et bonne journée à tout le monde. Au revoir.

C : Salut.

{lang: 'fr'}


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *