Les essentiels pour dessiner la peau

By Roy Pallas | Dessin réaliste

Dans cet article nous allons voir les étapes pour dessiner la peau de façon réaliste dans un portrait. Je vais prendre en exemple le visage que j’ai dessiné la semaine dernière, il s’agit d’une petite fille. J’ai volontairement pris une photo où les yeux sont peu ouverts pour me focaliser sur la carnation.

Si vous avez déjà essayé de faire un portrait d’un visage en plan rapproché, alors vous avez certainement dû constater que ce n’était pas facile de rendre la texture de la peau avec le crayon.

 

Le problème et je faisais cette erreur également, c’est que spontanément on cherche à rendre les détails au lieu de se concentrer sur comment donner l’illusion du détail.

À la fin de cet article vous saurez les étapes pour dessiner la peau de manière réaliste, mais aussi détaillée et comment rendre progressivement le volume au fur et à mesure du dessin.

J’ai dessiné avec du fusain, mais les étapes que je vais vous expliquer sont également valables avec du graphite.

 

Dessiner la peau en priorité avant le reste des éléments du visage

 

Pour commencer, vous devez savoir que pour réaliser un portrait réaliste, vous devez absolument être subtil pour dessiner chaque élément du visage. N’y allez pas avec des traits appuyés qui donneraient un effet grossier au visage. Pour éviter cet effet, je vous suggère de faire une esquisse très claire pour situer les principales masses au début du dessin. C’est important, car avec une esquisse claire, vous pourrez faire disparaître ce premier dessin sous les couches de graphite que vous disposerez par la suite.

dessiner la peau esquisse rapide

Avant de dessiner la peau, on trace l’esquisse légère en quelques lignes.

Une fois que vous pensez avoir obtenu une esquisse suffisamment précise, vous pouvez revenir sur celle-ci avec un crayon un peu plus gras. Restez encore une fois léger, n’appuyez pas trop.

 

Mon astuce ici est que je reviens dessiner avec l’estompe directement. Eh oui normalement on utilise l’estompe pour étaler le graphite sur la feuille, mais ici je l’utilise comme un crayon normal pour dessiner. Ce qui permet d’avoir une esquisse subtile, détaillée et qui disparaîtra par la suite.

 

Estomper correctement pour créer le relief de la peau

 

Maintenant que vous savez comment réaliser l’esquisse, vous allez vous attaquer à la peau. Oui juste après ! Donc, vous ne travaillerez pas les yeux, ni le nez, ni la bouche ou autre, directement la peau ! Pourquoi ça ? Eh bien de cette manière vous allez avoir le loisir de créer des valeurs subtiles sans être gêné par les autres éléments du visage.

 

Durant cette phase, plissez les yeux légèrement pour percevoir les différences de tonalité sur la peau. Vous allez voir que certaines zones sont légèrement plus claires et d’autres plus sombres. Vous pourrez créer le volume plus facilement.

dessiner les premieres valeurs de la peau

Placer les premières valeurs de la peau et frotter avec les doigts avant de passer à l’estompe.

Une fois que vous avez fait ça, vous allez frotter le dessin avec vos doigts. C’est également possible de le faire avec un chiffon ou un pinceau, mais moi je préfère les doigts à cause de la graisse qui se mélange au graphite et qui donne justement un effet plus réel à la peau.

Il arrive qu’à ce moment je vienne renforcer le relief du visage avec quelques ajouts de graphite. Ensuite je repasse avec l’estompe sur ces zones.

 

Pourquoi je repasse sur l’estompe pour dessiner après avoir utilisé les doigts ? Simplement parce que l’estompe créée une texture qui n’est pas lisse contrairement au chiffon ou aux doigts. On peut légèrement discerner des lignes. Cette différence de texture très subtile ajoutée à un contraste suffisamment poussé va donner l’impression de relief sur la peau.

 

Maitenant vous pouvez vous lancer dans le dessin des éléments du visage

 

Pour commencer à situer les éléments du visage vous pouvez les dessiner directement à l’estompe. De cette manière vous serez certain de ne pas alourdir votre portrait.

ebaucher elements visage peau estompe

Quand vous avez obtenu un aspect lisse pour la peau grâce à l’estompe, profitez en pour ébaucher les éléments du visage

Cette partie du portrait est presque terminée, il reste qu’à y ajouter des petits détails comme les tâches de rousseur. Le piège ici est de reprendre son crayon et de les dessiner sur la peau. Vous risquez si vous faites ça de faire des détails qui ressortent trop par rapport au reste du portrait. Ça peut ressembler à des crottes de mouche en fait…

dessiner les details de la peau

Je dessine les petites tâches de la peau directement à l’estompe.

Pour éviter ce problème, on va reprendre encore une fois l’estompe et dessiner les taches de rousseur avec lui. En faisant de cette manière, on dessinera des tâches qui seront visibles, mais également transparentes, ça aura pour effet de créer un rendu homogène avec le reste du portrait.

Enfin, vous devez également utiliser la gomme mie de pain pour placer les rehauts sur le visage. Pour ça, noter d’où vient la lumière (sur mon modèle c’est assez facile puisque les éclats de lumière sont localisés sur la joue droite donc c’est l’emplacement de la source de lumière).

 

Une fois les rehauts placés, c’est terminé pour cette partie sur la peau !

 

Voilà vous savez maintenant quels sont les étapes pour dessiner la peau, vous avez compris l’intérêt de faire une esquisse légère, l’astuce pour bien voir les contrastes subtils de la peau en plissant les yeux, l’avantage de l’estompe par rapport au doigt pour étaler le graphite, et enfin pourquoi éviter de dessine les détails au crayon graphite.

 

Si vous êtes un bon vivant, curieux d’apprendre à dessiner, vous pouvez en savoir plus sur les techniques pour dessiner des portraits réalistes en téléchargeant gratuitement le pack de fiches du dessinateur malin en remplissant le formulaire ci-dessous.

{lang: 'fr'}
Follow

About the Author

Après 5 années d'études pour devenir professeur d'arts plastiques en lycée, j'ai finalement choisi de me lancer dans l'aventure de l'entrepreunariat. Aujourd'hui j'ai la chance de vivre de mon art mais surtout je suis libre de continuer à apprendre et de pouvoir enseigner ce qui me passionne dans le dessin !

(1) comment

Add Your Reply