seprator

Mettre son CERVEAU gauche sur OFF (défi jour 15)

seprator
29May 2016
blog_shape


Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog le dessin , je m’appelle Roy Pallas, auteur et rédacteur du blog le dessin et voilà, pour mon défi de 30 jours, c’est un défi de 30 jours où je vais répondre à une question de mes lecteurs par jour, aujourd’hui je vais répondre à la question, comment mettre son cerveau gauche sur OFF lorsque l’on dessine, alors pourquoi parler du cerveau gauche et pourquoi le mettre sur OFF, tout ça, c’est je vais vous expliquer ça. Juste avant de vous expliquer les techniques, juste avant vous pouvez vous abonner à la chaîne YouTube pour ne manquer aucune de ces petites vidéos quotidiennes, comme ça vous aurez votre petite dose d’art tous les jours. Vous pouvez vous abonner avec le carré rouge qui se trouve dans un coin de la vidéo et voilà.
Pour la technique , le cerveau gauche, pour ceux qui connaissent pas, il y a un livre qui s’appelle « Dessiner grâce au cerveau droit » de Betty Edward , qui a expliqué en gros à l’intérieur, l’auteur qui a fait des recherches en fait  sur les  …, qui est parti de recherches médicales sur les hémisphères du cerveau de Spoerri, je ne sais pas si je le dis bien SPOERRI, et d’après ces études-là en fait elle a fait des tests et elle a découvert comment en fait le cerveau droit, l’hémisphère droit permettait en fait de mieux dessiner et ça explique pourquoi les gens pensent qu’ils ont du talent et d’autres pensent qu’ils n’en ont pas, certaines personnes l’utilisent sans s’en rendre compte et d’autres personnes ne l’utilisent pas sans s’en rendre compte non plus et ce livre-là, ça permet en fait aux gens de taire en fait avec des exercices, de taire un petit peu leur côté un petit peu trop cartésien, ce qui est un frein pour pouvoir percevoir les formes, des modèles que l’on veut dessiner et voilà, plus on réfléchit de manière rationnelle sur notre modèle, plus on se , on brille en fait nos compétences en dessin. Tout son livre, ça explique comment passer du cerveau gauche au cerveau droit pour pouvoir mieux dessiner et là vraiment, vous avez un résultat extraordinaire, parce que là ça fait  la quatrième édition de ce livre maintenant et c’est un des piliers du dessin, de la pédagogie, enfin de méthodes aussi efficaces, il n’y’en a pas, à part celle-ci. C’est vraiment quelque chose.
Donc en ce qui concerne les exercices, comment faire pour mettre sur OFF le fameux cerveau gauche, je vais vous expliquer deux petits trucs très simples, déjà je vous ai donné la technique, l’astuce qu’il faut , ne pas être cartésien , ne pas être rationnelle, un exercice pour commencer à mettre son état d’esprit sur mode cerveau droit et d’être pur réceptif au modèle,  puis on peut commencer par un truc tout simple, que Betty Edward explique, c’est de dessiner les lignes que l’on a dans la main, vous avez votre main, et vous voyez qu’il y a des rides à l’intérieur et bah,  en fait vous allez simplement vous concentrer dessus et les dessiner et voilà. Pourquoi ? Parce que c’est un motif qui n’a aucune forme…, ça ne rappelle rien du tout, ça ne fait pas penser à un vélo, ou à, je ne sais pas, un banc ou un chien, rien du tout et donc du coup, travailler c’est juste dessiner ces formes telles qu’elles sont, les reproduire exactement. C’est un …, ça vous permet en fait de ne penser à rien.

Il y a une petite chose qu’il faut que j’ai oublié de vous dire, c’est que lorsque vous faites ça, vous ne regardez que votre main, vous ne regardez pas le dessin à côté, vous ne regardez pas ce que vous faites. Faut vraiment là se concentrer sur les lignes, jouer le jeu, c’est vraiment intéressant de faire ça. Déjà ça va vous faire dépasser l’appréhension de se dire, tiens il faut que je regarde attentivement ce que fait ma main qui dessine, sinon je vais faire des fautes, déjà ça va vous faire, vous rendre compte que vous ne faites pas tant de fautes que ça. Que même, ce n’est pas grave hein, c’est juste des lignes de mains que vous redessinez, ce n’est pas vraiment grave s’il y a des fautes hein, ce n’est pas la mort et aussi,  vous allez prendre un petit peu confiance en vous, disant finalement, j’arrive à être plus précis même si je ne regarde pas le dessin. Voilà, premier exercice, c’est simplement de dessiner  de l’intérieur de sa main, en regardant uniquement la paume de sa main. Voilà vous faites ça, ça va déjà commencer à vous échauffer un petit peu.
Ensuite un autre exercice que je peux vous proposer, c’est de dessiner les formes, les espaces négatifs. Ce qu’on appelle les espaces négatifs, c’est vraiment le, moi ce qui m’a permis de , ça a ouvert ma créativité de dessiner les espaces négatifs. Les espaces négatifs c’est quoi ? C’est tout ce qui est autour d’un objet, tout ce que vous considérez comme vide, et bien en fait vous allez les dessiner. Au lieu de vous dire par exemple je vais dessiner un banc,  et je vais passer le contour en fait sur le, je vais dessiner les planches de ce banc ; vous allez dessiner tout ce qui se trouve autour de cette planche. Finalement vous allez dessiner même un contour, mais dans votre manière de penser l’objet que vous allez dessiner, c’est complètement différent et avec cette technique-là, vous allez à la fois dessiner les éléments visuels, ce que vous voyez, ce qui est tangible, la planche du banc et en même temps, vous allez prendre conscience de ces espaces vides qui ont-elles aussi une forme et ces formes-là sont abstraites également. Et ces espaces-là vont vous permettre d’être plus raide parce que vous allez pouvoir dessiner à la fois, plusieurs éléments d’un objet simultanément donc c’est vraiment intéressant et en plus, parce que ce sont des formes qui sont abstraites et bien ça fait, ça vous permet en fait de déconnecter du cerveau quoi. Ça ce serait mon deuxième exercice que je vous préconise et vous pouvez appliquer ça à tout ce qui est dessin d’attitude, d’architecture, vraiment à tout ce que vous voulez. Mais commencer par les objectes simples, par exemple une tasse, un meuble, une chaise, ce sont des choses assez simples à dessiner, commencer par ça et après, vous pourrez appliquer cette technique-là aux portraits aussi, vous allez pouvoir mieux définir les ombres, vous aurez plein d’applications qui vont venir par la suite.
Donc voilà pour cette vidéo, je vous remercie de m’avoir regardé ; comme d’habitude, j’ai besoin de votre feedback , si vous avez aimé mes petits conseils, cliquez sur J’aime en dessous de la vidéo et partagez là et si vous n’avez pas aimé , cliquer sur « Je n’aime pas » et garder la pour vous. Et si vous voulez avoir plus d’astuces sur les techniques du cerveau droit, comment obtenir les bases du dessin, déconnecter votre cerveau gauche, etc.., vous pouvez télécharger mon guide de dessinateur débutant sur mon blog via le lien qui va apparaître juste après ma tête dans le générique. Maintenant que j’ai dit ça, j’ai tout dit, je vais aller, euh rentrer chez moi et je vous dis à très bientôt  dans la prochaine vidéo. Au revoir.

 

Si vous lisez cet article, vous pouvez télécharger gratuitement les guides dont je parle en cliquant sur l’image ci-dessous.

{lang: 'fr'}


    blog_shape
    comma_first
    Soyez moins rationnel et vous améliorerez vos dessins !
  • Technique passionnante ,je l’explore et je l’ appronfondie dans ma pratique de la peinture,j’ai vraiment des résultats surprenant,,j’arrive à un état méditatif et contemplatif ,c’est excellent.
    Le livre de Betty Edward est devenu définitivement mon livre de chevet
    😉

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓