Dessin d’Observation : 4 Étapes avant l’Esquisse

By Olga Pacouret | Animaux

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Août 29
dessin d'observation lapin

Vous ne le saviez peut-être pas, je suis fan de lapins. Alors pour aborder notre sujet du jour – le dessin d’observation – j’ai envie de prendre l’exemple d’un petit lapin tout mignon. Je vous ai déjà proposé d’autres portraits d’animaux réalistes (chien, chat, cheval…) mais je me concentrais sur la technique, afin d’obtenir un résultat ressemblant. Cette fois-ci, je vous explique mon procédé d’observation. Celui qui vient avant l’esquisse. Avant même de prendre une feuille et un crayon. Et pour réussir mon dessin de lapin, j’observe plusieurs éléments sur mon modèle. Je mets en valeur les informations importantes. Celles qui m’aideront ensuite à réaliser un croquis crédible, dynamique et réaliste. Je vous montre.

Je vous encourage à visionner ma vidéo sur le sujet. Elle vous donne sensiblement les mêmes informations que cet article. Mais en plus, vous voyez en image comment je procède par rapport à mon modèle, via des exemples très concrets.

1. Détourer les zones d’ombre sur son dessin d’observation

dessin d'observation

Pour bien dessiner d’après photo, il ne faut pas hésiter à prendre un moment, avant de commencer à crayonner, pour regarder son modèle.

Analysez votre image, étudiez sa composition, décelez les obstacles que vous pourriez rencontrer, etc. C’est cette phase de décryptage qui vous donnera une base solide.

Pour cela, la toute première étape que je mets en place pour mon dessin d’observation : c’est le détourage des zones d’ombres. Selon moi, repérer et marquer les zones d’ombres sur son modèle, c’est vraiment la base.

Petit aparté : vous pouvez faire vos marquages directement sur ordinateur, comme moi, via un logiciel. Ou sur une photo imprimée. C’est vraiment comme vous préférez.

Ce sont les ombres qui donneront du peps et du relief à votre dessin. Elles mettent en valeur les volumes. Sans elles, le croquis serait tout plat. Ce qui nous fait une transition parfaite pour la suite !

2. Marquer les volumes du modèle

dessin d'observation lapin

Les volumes. Une fois que j’ai détouré les zones d’ombres sur mon modèle, je commence à repérer les volumes. Je regarde alors mon image et j’essaye de comprendre comment est composé le corps du lapin.

Quels volumes constituent sa tête ? Son buste ? Quelles sont leurs orientations sur l’image ? Dans quel sens est le relief ? Etc.

Le but du dessin d’observation est d’obtenir une version très simplifiée et schématisée du modèle. Vous pouvez tout à fait prendre en compte les éléments du décor également.

Mon conseil : changez de couleur pour vos différents marquages. Cela vous permet de bien les différencier et de ne pas vous retrouver avec des annotations illisibles.

Une fois que vous avez délimité le front, les oreilles, les babines, etc., prenez le temps d’observer les poils.

3. Observer le sens du poil de l’animal

dessin d'observation : les étapes

Le sens des poils du lapin à toute son importance pour obtenir un portrait réaliste. Car non, ils ne vont pas tous dans la même direction !

Vous pouvez remarquer que les poils vont vers le bas, au niveau du museau. Plutôt sur les côtés, au niveau des joues. Vers le haut sur les oreilles, et ainsi de suite.

N’hésitez pas à zoomer dans votre image si les poils sont courts ou si vous ne voyez pas bien. Soyez aussi précis que possible pour votre dessin d’observation. Même si cela peut paraître long ou fastidieux, c’est ce qui vous fera gagner du temps par la suite. Croyez-moi.

Une fois que vous avez terminé avec les poils, il vous reste une 4e et dernière étape.

4. Relever les éclats de lumière et zones claires à placer sur l’esquisse

réussir son dessin d'observation

Les éclats de lumières. Dans mon cas, il y en a très peu. Je les repère et j’en profite alors pour relever également les zones claires. Je les entoure dans une autre couleur. Ce qui m’aidera à les représenter plus facilement dans ma phase de dessin.

Je réaliserai ce portrait de lapin en valeurs de gris, au fusain et à la pierre noire. Les nuances et le contraste seront importants pour donner du volume au dessin.

Comment faire un bon dessin d’observation ? En bref

Pour réaliser un bon dessin d’observation, n’ayez pas peur de prendre votre temps. Commencez par ce moment de décryptage et d’analyse de votre modèle avant de passer à l’esquisse. Il vous donnera des indices précieux pour bien comprendre la structure et les spécificités – dans ce cas précis – du lapin.

Pour résumer, voici les 4 étapes du dessin d’observation avant l’esquisse :

  1. détourer les zones d’ombres
  2. marquer les volumes
  3. observer le sens du poil
  4. relever les éclats de lumière et zones claires

Une fois ce travail effectué, vous pouvez passer au dessin en valeurs de gris.

D’ailleurs, si vous voulez voir le résultat, voilà mes 2 autres vidéos sur ce portrait de lapin :

Et si vous souhaitez pousser votre apprentissage un peu plus loin, n’oubliez pas que je propose des formations en dessin pour débutants. Dessin réaliste, cours de croquis, carnet de voyage, paysages, etc. Beaucoup de thèmes sont proposés. Allez voir si l’un d’eux ferait votre bonheur.

>