Dessiner à la sanguine : croquis rapide

By Roy Pallas | Couleur

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

planche finale dessin sanguine

Transcription de la vidéo “dessiner à la sanguine”

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog « le dessin » ici Roy Pallas le prof de dessin du net et dans cette vidéo, on va continuer à s’entrainer avec les cours de croquis café et je vais essayer de varier un petit peu le matériel aujourd’hui comme vous avez pu le remarquer, j’ai sur mon carnet un petit bâton de sanguine. Sanguine, c’est une pierre qui est teintée de teinte rouge, ça va très bien avec mon fond et donc c’est un petit peu poudreux contrairement au stylo plume que j’utilisais depuis quand même pas mal de temps dans cette vidéo. C’était pour varier un petit peu les plaisirs et voir si je peux faire quelque chose de sympa avec cet outil donc juste avant vous êtes libre de vous abonner à ma chaîne youtube pour ne manquer aucun de mes tutoriels à venir et voilà aucune de ces petites vidéos d’entraînement.

 Là, je passe rapidement sur comment utiliser cet outil. C’est un outil en forme de rectangle, c’est un carré rallongé et là, vous allez me dire alors Roy il y a également des crayons qui s’appellent sanguine alors pourquoi s’embêter avec un outil comme celui-ci, qui n’est pas très pratique et en plus qui salit les doigts ? Eh bien, c’est simple le crayon ne permet pas de couvrir de grandes surfaces alors que cet outil-là oui.

travail preparatoire avec outil pour dessiner sanguine

Donc, déjà par rapport au crayon, vous voyez que comme tout est dénudé vous pouvez tracer sur une surface qui est vraiment plus large et encore, là, je l’ai coupé en deux normalement, il fait le double de la taille donc ça ne veut pas forcement dire que si je vais pouvoir tracer sur une grande surface avec cet outil allongé comme ça, je pense que je vais plutôt le casser, mais il permet quand même de remplir des grandes zones que la mine d’un crayon. La mine du crayon, c’est plutôt pour des finitions ou pour des croquis plus petits.

premier croquis sanguine seance

Donc ceci là, je vais travailler avec ce gestuel-là et également comme ça, vous voyez ça me donne un trait un peu épais parce que j’ai tracé simplement avec la tranche ici… je peux utiliser une pointe pour avoir une ligne fine également et après je suis libre de tracer des courbes comme ceci… je peux également créer des choses un peu plus sinueuses comme ceci et ça donne un rendu assez diversifié lorsqu’on utilise cette technique, après, on peut estomper.


On peut rajouter de la craie blanche pour faire des rayons, moi, je vais me contenter de ça pour le moment et là ce sera pas mal. Donc, on va voir ce que je peux faire maintenant que j’ai bien parlé et que j’ai bien étalé mes connaissances, on va voir un petit peu ce que ça donne en pratique.

mi seance de dessin sanguine

  Alors, toujours « croquis café » donc c’est le numéro 79, je lance mon petit logiciel et c’est parti ! On va commencer par des positions d’une minute, je crois qu’il y en a cinq et après ça va aller de plus en plus long en durée.

 Alors, c’est une posture qui est en diagonale, on place le fessier, la colonne vertébrale comme ça… ça peut être assez déconcertant quand on a l’habitude d’avoir un outil qui est relativement fin pour dessiner d’avoir des lignes comme ça qui sont assez épaisse, ça peut créer de l’inconfort, on peut ne pas résister ou ne pas trop aimer le rendu, le résultat et plus facilement se dire bon on n’aime pas et on se critique un peu plus durement parce qu’on n’arrive pas à faire  comme d’habitude.

Visuellement ça rend quelque chose d’un peu plus différent donc ne soyez pas trop dure avec vous-même quand vous utilisez un nouvel outil, laissez votre critique de côté, dites-vous que vous êtes là pour expérimenter et puis voilà quoi, amusez-vous tranquillement. Il n’y a pas l’obligation d’être parfait surtout si on commence… alors, on va travailler un petit peu comme j’en ai l’habitude avec la cage thoracique, en esquissant un petit peu le bassin, bon, pas trop parce qu’on n’a pas beaucoup de temps non plus, on a perdu beaucoup de temps-là donc, je vais devoir y aller.

On met un petit coup accélérateur voilà. Le rendu est sympathique, là, j’aime bien. Bon, on va essayer d’utiliser la place qui est là, peut-être la prochaine fois parce que la pose ne se prête pas à être placée ici… on va continuer là… la tête, là…  et on a notre dos ici… donc là, je travaille surtout avec la tranche là dans un style assez précis pour ce que ça peut faire au niveau de l’outil, je peux être dans un style vraiment plus abstrait que ça. On a le fessier, là, bien rond, oups ! Ce sera bientôt terminé, allez ! Et le dernier trait de la foi et zut ! Bon, tant pis, voilà, mais ça donne quelque chose comme ça.

posture longue de dessin esquisse rapide

Ah, elle ne me facilite pas la tâche avec ses bras levés. Où est-ce que je vais pouvoir là caser ? Bien, pas facile. Je vais essayer de la mettre là. Ça, c’est un petit jeu que j’aime bien, c’est essayé de caser le plus de posture possible dans un format, je ne le fais pas tout le temps, à part aussi…. c’est-à-dire que je ne surcharge pas autant mes planches quand je fais une vidéo que lorsque je fais un atelier parce qu’en vidéo, je préfère que ça reste visible, lisible et claire pour vous plutôt que ça devient trop flou et qu’il n’y a que moi qui puisse décrypter tout ce qu’il y avait.

 Oh mince ! Je n’ai pas réussi à avoir la pose. Ah ça, c’est une posture debout les bras pas écartés, ça, c’est pas mal, on va pouvoir utiliser cette pose-là. On a les bras en forme de trapèze inversé, on a ici la cage thoracique, le bassin… une jambe qui va passer devant l’autre et je plie… et je pense que mes lignes doivent être encore plus expressives et j’ai fini. Je continue un petit peu, il y a la pub, je crois ça donnait quelque chose comme ça. On va passer à la suite, là, je vais changer de feuille.

Aller hop ! C’est parti et en deux minutes cette fois. Je vais essayer de travailler un peu différemment et on va voir ce que ça donne, c’est que je travaille en regardant les ombres, alors, là, je vais tracer les ombres que je vois donc, forcement il y a des membres qui vont se dessiner peu à peu et je suis sur les mains et aussi sur le flanc qui continue sur les côtes, voilà.

travail gestuelle et ombre contraste sanguine

C’est un excellent exercice, dessiner uniquement les ombres que l’on voit, pour les adeptes de la technique, c’est de dessiner grâce au cerveau droit, c’est vraiment le top de l’exercice. Ça permet de suggérer beaucoup, de tracer très peu, le pied… du coup comme on trace moins on fait moins de fautes et le professeur donne une meilleure note, bah, moi, c’est ce qui m’est arrivé.

J’ai reçu une très bonne note alors que j’avais fait un dossier avec plein de postures qui étaient imposées, je n’aimais pas trop et du coup ce que j’ai fait, c’est que j’ai dessiné que des ombres et pouf ! 15/20 et boum ! Ça, c’était il y a un petit moment en province lorsque j’étais en étude d’art à l’université de lettre, c’est en province. Il y avait aussi cette partie-là qui était dans l’ombre… ouais, ça donne quelque chose comme ça.

Alors, on va essayer d’évoluer, on va faire quelque chose à peu près similaire, mais on va essayer d’être un peu plus incisif dans les lignes. Il y a une espèce de triangle entre les seins et on a ici l’ombre propre du ventre, ah, j’ai cassé, bon, ce n’est pas grave. On a le pied là, quelques petits éléments et on va voir apparaître la posture. Ici… on va cerner également, on arrive au genou, notre mollet ici… il ne reste pas beaucoup de temps… et on remplit, voilà, plus incisif comme je disais.

Une posture qui prend de la place. On essaye de construire un plus petit au niveau de l’anatomie, notre buste-là… qui tend vers notre bassin comme ça… la jambe ici… on va revenir travailler la tête, je n’ai souvent pas le temps de la dessiner, c’est en même temps un choix de prioriser le corps plutôt que la tête. La tête ne renseigne pas beaucoup sur la posture. Ce n’est pas quelque chose de riche en information pour le dessin. Le bras tendu… on a un flanc ici… on va le marquer en ombre…et ça change…

Je vais la placer par ici… ça, c’est une jolie posture, je ne la vois pas souvent. Nouvelle ligne comme ça… notre bassin ici… les os de la crête iliaque qui se voit à travers, ces os-là sont plus en surface que le reste du squelette du bassin. Ce sont de très bons repères pour esquisser ces formes que je suis en train de faire. On a le bras, là… une ombre propre sur la majeure partie du buste… je vais essayer d’estomper pour voir, ouais toujours sympathique, complètement improvisé, c’est peut-être plus sympathique de faire comme cela et estomper la posture avec le doigt plutôt que de venir remplir avec l’outil.

Mince ça déjà commencé, je vais le faire plutôt que de le raconter. On a notre posture… ce n’est pas une posture facile… ça, c’est la direction de la posture, on a notre jambe qui arrive là et qui repart comme ça… elle n’a pas fait quelque chose de facile, elle garde le meilleur pour la fin. En général, lorsqu’il y a des pauses longues quand vous allez en atelier, je ne sais pas si vous allez en atelier ou pas, mais quand on a des pauses de cinq minutes ou 10 minutes, ce que le modèle fait en général, c’est de s’allonger et on dessine comme ça.

planche finale dessin sanguine

Moi, ça m’ennuyait un petit peu à chaque fois parce que je ne trouve pas intéressant de dessiner une personne allonger alors, je cherche un peu de trouver un angle pour simplement dessiner une partie du modèle en détail et puis dessiner la forme. C’est plus intéressant que de dessiner une personne allongée, c’est comme pour vous dire qu’une pause comme cela et bien vous ne la reverrez pas.

Là, c’est en photo, c’est pour ça qu’elle se permet, mais en cinq minutes, tenir sur une jambe comme elle le fait, ce n’est pas facile, presque impossible. La personne va trembler, elle va vaciller, il y aura un moment où elle va faire une pause assise, où elle va changer la position pour se reposer avant de reprendre la posture et ce ne sera pas exactement la même position, donc pour ça les photos ont un avantage.

Il y a une autre technique, c’est de venir marquer les repères juste avec de petits traits, de petites lignes assez appuyer, on va marquer ici… la tête… si je traduis cela avec juste les repère on a la tête, là… le coude ici… la clavicule, là… les côtes par là… c’est juste un petit essai, si je me sens confiant, je vais pouvoir terminer, donc là, ce sont les os du bassin, on a notre genou ici et l’autre genou par là.

En gros ça donne quelque chose comme ça qu’on peut venir rectifier simplement, inclinaisons de la tête… je suis en train de refaire le dessin, au départ c’est juste une démonstration que je voulais faire pour que vous voyez un peu mieux les points de repères des os que j’utilise. Lorsque je fais ce dessin, j’essaie de visualiser… il faut quand même qu’on sente un mouvement dans cette pause même si elle est immobile, même si c’est une photo, il faut qu’on sente le mouvement. Là, c’est fini, je crois que l’ombre était comme ça.

Bon, ce n’est pas mal, j’espère que ça vous donne envie d’essayer cet outil-là, ça permet de varier un peu le type de croquis que vous faites, ça permet également de ne pas être trop perfectionniste et de diversifier votre pratique. Voilà, c’est à peu près tout ce que je voulais vous montrer avec cet outil, ça fait un petit moment que je ne l’ai pas utilisé, je suis quand même content du résultat, sans fausse modestie, ça va.

Merci de m’avoir regardé, comme d’habitude si vous avez aimé cliquer sur « j’aime » et puis partager la vidéo et si vous n’avez pas aimé et bien cliqué sur « je n’aime pas » et puis ne partagez pas. Vous pouvez également venir faire un petit tour sur mon blog, il y aura certainement des transcriptions, c’est-à-dire ce que je dis à l’oral, mais en écris et avec quelques illustrations pour pouvoir suivre plus facilement les détails de la vidéo, l’exécution et tout. Passez une bonne fin de journée et à bientôt pour le prochain entraînement, ciao.

{lang: 'fr'}
No votes yet.
Please wait...
>