Dessiner les postures du corps sans hésiter avec 3 techniques

Posted by in Corps humain, Croquis | 0 comments

illustration dessin corps posture humain

Il est 14 h 58, je suis dans le train avec mon nouveau bonnet et dans cet article je vais vous expliquer 3 manières de débuter un croquis des postures. Vous saurez comment partir d’une direction de base pour aller vers une structure plus complexe petit à petit et moins hésiter devant votre modèle.

C’est important que vous sachiez cela parce que ça peut vous permettre d’être plus confiant dans vos dessins et de ne pas vous faire perdre de temps lors de l’exécution. Ces précieuses secondes que vous économiserez vous permettront d’aller encore plus dans le détail à la fin.

J’étais comme vous au départ, je ne savais pas par quel trait commencer à dessiner lorsque je me retrouvais devant des modèles qui adoptaient des postures complexes en atelier. Quelques fois, le temps que je me décide à tracer le premier trait, la personne avait changé de position…

Pour vous montrer ces techniques, je vais prendre comme exemple la dernière planche de dessin que j’ai réalisé en atelier la semaine passée.

Il y a 3 postures et chacune a été dessinée avec une technique différente au début.

illustration dessin corps posture humain

Vous voyez la courbe du dos que vous devez appuyer

La posture que vous voyez tout à gauche a été difficile pour plusieurs raisons. La première est qu’une des jambes se trouve en raccourci (la droite). Ce qui veut dire qu’elle est levée et orientée vers moi, du coup je la voyais en perspective. Résultat ce n’était pas facile de travailler avec les bonnes proportions puisque je ne peux pas estimer la mesure du tibia vu en profondeur. Heureusement que la jambe gauche est posée au sol.

L’autre difficulté est que l’un des bras se trouve en face du torse. Pourquoi c’est compliqué de dessiner cette position ? Eh bien simplement parce que le buste qui est caché ne me permet pas de voir les repères que j’utilise habituellement pour esquisser le haut du corps.

Les côtes de la cage thoracique par exemple, mais aussi la ligne qui va du plexus au nombril et qui peut m’aider à esquisser le mouvement de torsion du haut du corps sur ma feuille. Le risque lorsque l’on dessine une partie du corps qui est cachée par une autre c’est de la déformer, ou qu’elle paraisse déformée si on enlevait le bras.

Ce qui peut être troublant.

Pour débuter correctement cette esquisse, vous devez représenter le mouvement du corps. Comme celui-ci n’est pas des plus accentués, vous devez l’exagérer.

Concrètement vous allez prendre le haut de la tête et le bas du pied et imaginer une courbe sur votre modèle. Vous reproduisez cette courbe virtuelle sur la feuille de papier, mais cette fois vous l’accentuez un peu. Ce qui vous permet de rendre votre dessin plus dynamique.

Vous avez maintenant votre première ligne d’esquisse. Il vous faut ensuite placer la ligne des épaules qui est inclinée vers la droite ainsi que la ligne des hanches.

Quand vous aurez ces informations sur votre feuille, vous pourrez alors dessiner les formes élémentaires avant de positionner les membres du corps, puis les détails.

 

Le second dessin du corps a été presque réalisée sur le même procédé

Il y a toujours des superpositions des membres sur le corps ,cependant la direction principale du modèle est plus facilement identifiable avec la courbe en “C” inversé.


Ce qui peut vous poser problème ici (et j’ai fait l’erreur au début juste avant de rectifier) ça a été de dessiner le dos trop épais. Déjà pourquoi j’ai fait cette erreur et comment vous pouvez éviter de faire la même chose ?

Tout d’abord ce qui a initié cette mauvaise interprétation des dimensions du dos, a été de ne pas faire la mesure avec le crayon de la largeur du torse. C’est tout bête, mais en prenant le temps de faire cette vérification avec votre outil sur le modèle, vous pourrez éviter de dessiner le torse trop large. Ensuite il y a aussi le fait de commencer par dessiner le bras, si vous dessinez celui-ci alors que rien d’autre ne figure sur le papier, vous risquez (là encore si vous ne mesurez pas) d’ajouter le flanc du torse disproportionné.

Il en va de même avec la partie haute des cuisses, vous pouvez voir sur l’illustration que j’ai fait beaucoup de retouches à ce niveau. Au départ cette zone était beaucoup plus large, mais je l’ai réduite.

La méthode que j’ai appliquée pour cette posture a été de dessiner en premier le torse en une forme simplifiée (que j’appelle la forme de la cacahuète). Ensuite je dessiner les membres (les bras puis les jambes et la tête). C’est important de procéder dans cet ordre et de débuter par le torse parce que c’est lui qui donne le maximum d’informations sur la posture. Vous pouvez comprendre dans quelle position est le modèle simplement en maîtrisant ce schéma.

Le dernier croquis de la planche

Enfin, la dernière posture a été la plus facile pour moi à dessiner. Peut-être que pour vous une vue en contre-plongée d’un dos vous semble difficile à appréhender en esquisse, mais en analysant bien cette pose vous verrez que ce n’est pas plus difficile que les autres exemples.


Tout d’abord ce qui rend la posture compliquée c’est le point le fait que la fille se trouve sur le ventre et allongée de tout son long. On aurait tendance devant cette posture à étirer le corps pour le rendre plus long. Je vous rassure, ça m’arrive de le faire à la verticale si je ne prends pas garde.

La deuxième difficulté c’est d’être sur un des flancs parce que ça va induire de devoir rendre le volume arrondi du corps avec des lignes de surfaces. Si on ne maîtrise pas cette technique de remplissage, cela sera difficile de créer un objet qui semble palpable, dur et cohérent.

Voici la technique que j’ai employée et que vous devriez utiliser dans les postures avec des membres groupés (qu’ils soient croisés ou simplement joints comme pour les jambes).


Tout d’abord focalisez-vous sur la forme du dos et des cuisses qui sont dans le même alignement. Vous allez grouper ces membres et esquisser un rectangle.

Une fois que vous avez cette forme élémentaire, vous pourrez ajouter un autre cube qui cette fois sera dessiné en diagonale vers le haut. Ce sera le groupe des tibias.


 

 

Vous avez les deux formes les plus importantes de la posture, il ne vous reste plus qu’à diviser les cubes pour faire apparaître chaque jambe et chaque cuisse. Vous ajouterez aussi un volume sphérique pour représenter le fessier et le diviserez également avec une ligne de raccourci.

Une fois que vous avez ça, vous pourrez dessiner le bras et ébaucher la tête et vous aurez votre esquisse rapide.

Voilà pour cet article, j’espère que cela vous aura inspiré pour les prochaines séances de dessins que vous suivrez et si vous voulez aller plus loin dans l’art du croquis vous pouvez télécharger gratuitement les fiches outils  du blog pour apprendre à dessiner en cliquant sur l’image ci-dessous.

{lang: 'fr'}

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *