[Interview] Devenir tatoueur professionnel

By Roy Pallas | Non classé

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Pour ceux et celles qui se sont demandées comment devenir un tatoueur professionnel, j’ai pensé que vous seriez intéressés de connaître le parcours d’un illustrateur qui s’est lancé dans cette aventure.

Peux-tu te présenter, nous expliquer ton parcours artistique

Je me présente, Stéphane Hamida, Artiste Tatoueur Illustrateur.

Au plus loin de ma mémoire, le dessin a toujours fait partie de ma vie.

Tout d’abord un jeu, qui est devenu une expérience plus précise au fur et à mesure de ma progression.

J’ai vite compris qu’il me fallait le travailler, beaucoup, et ne jamais lâcher.

Observateur et curieux, j’aime me lancer dans différents projets, de différentes expériences, m’aventurer, progresser, accepter de nouveaux challenges avec passion et enthousiasme. Utiliser des matières et supports multiples et variés, à la demande de professionnels ou particuliers, inventer ou réinventer par plaisir.

Rêveur perfectionniste, les idées et réalisations se bousculent sans jamais me lasser. Interprétation graphique, réalisation de T-shirt, création de cartes, illustrateur pour site web, créa de logos, bijoux, masques africains, pyrogravure, portraits enfants, atelier de caricatures, étude et création de projets bandes dessinées, composition pour faire-part. 

Conseillé par la bienveillance de mon entourage pour qui l‘évidence et la vocation n’était pas un hasard, j’ai pris conscience au travers des projets destinés à être tatoué, que le support si particulier de la peau me fascinait, comment ne pas me laisser séduire par cette matière naturelle, vivante, et affronter sa complexité, sa beauté artistique.


Après 4 années de travaux, d’études de perfectionnement, de formation à l’école française de tatouage (E-F-T à Paris), indispensable à mes yeux, je pratique aujourd’hui mon art avec passion.


Le métier de tatoueur est en plein essor, les tatoueurs professionnels font une sélection assez restreinte et sur portefolio des apprentis, comment s’est passé ta recherche ?

Il m’a fallu une année de recherche sur l’histoire du tatouage ses origines à nos jours en passant par les tendances actuelles pour réaliser mon Book.

Je me suis vite aperçu, en me présentant en shop, des difficultés et embuches que cela représentait, c’est un monde très fermé dans lequel le « chacun pour soi » reste toujours d’actualité.

Par rapport à mon propre parcours, je souhaitais une formation plus académique et qualifiante, et ne voulais pas finir apprenti café dans un shop ou devant être soumis à l’humeur du maître de ces lieux, sans garanti d’évolution, car hélas les bonnes places sont chères.

Effectivement le métier de tatoueur est prisé, en pleine expansion, pointilleux très exigeant.


Comment s’est passée ta formation de tatoueur ?

J’ai eu la chance d’entrer à l’E-F-T (école française de tatouage sur Paris) pour une année, formation payante néanmoins très sélective, durant la journée test, il a fallu argumenter et prouver sa motivation théorique comme pratique. Mon book était soigné, mes illustrations riches et variées et surtout beaucoup de travail et d’implication ont été nécessaire à l’aboutissement de mon projet.

Quelles sont les qualités d’un bon tatoueur ?

Une culture élargie, la culture du tatouage les pratiques singulières attribuent une capacité à dessiner, visualiser, formaliser un projet. Il doit faire preuve de disponibilité, de conscience, d’une capacité à confirmer l’orientation professionnelle qu’il aura choisie et d’assumé sa proposition. Capacité d’écoute, être curieux, identifier des signes et tendances, connaissances des techniques et outils, on peut y ajouter les techniques de piquages sans oublier l’hygiène et la sécurité, l’éthique, la faisabilité des projets, l’écologie. Un bon tatoueur est avant tout un artiste responsable et bienveillant.


Est-ce qu’il y a quelque chose que tu as trouvé difficile durant ta formation ?

Les moments les plus difficiles, durant la formation, consistait à remplir des pages et des pages de ronds de traits de huit grands petits etc…Exercices de gestes précis et réguliers sans faillir, tendinites assurées 😅

Rapidement, quelles sont les étapes pour faire un tatouage de la pose du dessin au travail avec le dermographe ?

Avant de faire la pose du dessin lors de la séance de tatouage, tous les aspects artistiques sont préalablement validés par le client (zone, taille du motif, …)

Signer le consentement (contrat entre le client et le tatoueur) 

Aseptiser la zone à tatouer, pose du transfert stencil, séance de tatouage, une fois réalisée, j’applique les soins et donne les consignes jusqu’à cicatrisation, pour info 50% des retouches sont dus aux soins mal appliqués.


dav

La partie la plus plaisante/gratifiante quand on est tatoueur ?

La partie la plus gratifiante est sûrement d’avoir contribuer, dans certain cas, à réparer une douleur, une blessure, une cicatrice de la vie ou plus globalement apporter un peu de bonheur, au travers une symbolique.

Est-ce que tu proposes de réaliser le dessin ou faut-il emmener celui qu’on veut, ou est-ce que tu as un catalogue ?

Nombreux tatoueurs proposent des catalogues et flashs à disposition, pour ma part, j’écoute son histoire, et ensemble nous élaborons son projet qui lui ressemblera, je refuse de copier les œuvres d’autres artistes, pour qu’un projet réussisse, il faut aussi tenir compte de la faisabilité, c’est un engagement réciproque non anodin, j’essaie de retranscrire au mieux un désir personnel, encore une fois l’écoute, l’immersion dans son univers l’amène dans le mien.

Est-ce qu’il y a un style de tatouage qui t’attire plus ?

Comme l’illustration est assez générale, je n’ai pas de style de prédilection, en revanche je m’ennuie vite sur les grosses pièces géométriques, néanmoins, il y a des artistes excellents dans ce domaine.

Quelles sont les craintes des personnes qui se font tatouer la première fois ?

Principalement cela reste la crainte de la douleur. De nombreux clients m’ont fait confiance et ont franchi le premier pas. Beaucoup sont étonnés de cette sensation moindre qu’ils n’y pensaient. Le conseil que je donne toujours lors de l’entretien c’est d’éviter de demander aux personnes tatouées de leur entourage un avis sur la question, car la douleur reste relative à chacun et le motif aussi.


Est-ce qu’il y a des critères pour qu’un dessin fasse un bon tatouage (ou est-ce que tous les dessins font de bons tatouages) ?

D’ordre général oui, car techniquement tout est tatouable (manga, abstrait…) en revanche il est important de prendre en compte la zone et l’aspect de la peau. L’art du tatouage est aussi la façon de placer le motif en harmonie avec la partie à tatouer. Sachant qu’il y a une multitude d’artistes dans des univers divers et variés, je conseillerai de bien choisir l’artiste tatoueur, ne pas hésiter à le rencontrer, et surtout ne jamais se précipiter. Il y aura toujours un artiste tatoueur qui correspondra à vos attentes, vos besoins, vos envies avec bienveillance.

Tu as des tatouages ?

Malheureusement je suis un des rares à ne pas être tatoué, pour des raisons médicales… En revanche, j’ai voulu sentir la sensation des aiguilles sans encres afin de bien assimiler la sensation entre un traçage remplissage et dégradé. Ce fut une très belle expérience. C’est une particularité qui amuse.


Combien coûtent les séances de tatouages si on vient chez toi ?

Le prix de base est de 85€/h (Tarif : 2019).

En dessous d’un certain prix, je déconseille vivement d’aller se faire piquer car forcément il manquera soit la qualité des consommables soit un problème d’hygiène.

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui voudrait devenir tatoueur ?

Le métier ne cesse d’évoluer, être autodidacte ne suffit plus, les bases du dessin sont Indispensables, une aptitude créative, suivre une formation en centre agréée qui permet d’acquérir un bagage technique pour une prestation sécurisée. Quoi qu’il en soit, rester passionné, déterminé mais réaliste. Un artiste tatoueur se construit tout au long de sa carrière.


Comment prendre contact pour se faire tatouer dans ton cabinet ?

Stéphane Hamida Artiste Tatoueur Illustrateur

Réaliser vos projets tatoo

Création / Recouvrement / Restauration

Vous accueille dans son salon privé Uniquement sur rdv

Tél :06 21 08 71 10

Contact :

Sur Facebook / Instragram / Google : Stephane Hamida Tatoueur Illustrateur

{lang: 'fr'}
Rating: 5.0/5. From 3 votes.
Please wait...
>