seprator

Les 3 habitudes d’un dessinateur zen

seprator
07December 2012
blog_shape

dessin-1

(Cet article participe à l’évènement “les 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes-zen.)

Ce qui me plaît dans l’activité du dessin c’est la petite déconnexion que ça provoque dans le quotidien(plus jeune c’était de dessiner les chevaliers du zodiaque à l’époque du Club Dorothée).

Ça permet de se recentrer sur soi-même diraient les adeptes de la “pleine conscience”. Si vous ne le saviez pas, dessiner est plus une affaire de perception et de sensation que de calcul et de logique. Vous me direz que ça dépend du type de dessin.

Certes dans l’architecture ce sont les règles géométriques qui dominent mais étant donné que « mathématique » n’est pas le premier mot qui me vient à l’esprit quand on me parle de « zen », je vais plutôt privilégier l’aspect spirituel de cet art. Voici donc 5 points qu’un dessinateur serein dans sa pratique se doit de connaître.

(Note : cet article est rédigé par Roy Pallas du blog le dessin)


1. Un dessinateur zen pratique d’abord pour se faire plaisir

Il aime griffonner des choses informes, qui ne ressemblent à rien, mélanger des notes manuscrites à ses croquis… Il ne veut pas faire un « beau dessin », simplement parce que le beau est relatif et même (là je vais sûrement faire grincer quelques dents) banal. Plutôt que de courir après un canon de beauté du dessin, l’artiste zen réalise des croquis incomplets, il s’autorise à s’arrêter de dessiner quand il le souhaite.

Ce qui induit que le dessinateur ne recherche pas la validation de son dessin dans les yeux des personnes qui vont le voir. Pourquoi ? Parce que si on laisse les gens juger de nos productions, on s’arrêtera de dessiner à la moindre critique (et comme personne n’est parfait, croyez-moi il y en aura souvent).

Donc ce premier conseil est pour moi fondamental. Votre plaisir doit naître de l’acte même de dessiner et pas du reflet que vous renvoie les spectateurs de votre œuvre. Pour l’égo c’est vrai que c’est gratifiant, mais ne vous y attachez pas. Soyez simple et humble.

dessin-2

 

Dans la vie on a tout de même besoin de gens qui nous comprennent et nous soutiennent dans nos activités. Même si il ne faut pas chercher l’approbation des autres, il serait dommage que personne ne puisse avoir accès à votre superbe jardin graphique.

En résumé « sachez vous entourez de gens qui apprécient véritablement votre travail ». Il vous faut des gens qui vous connaissent et sauront apprécier vos réalisations. L’important c’est avant tout la communication. Personnellement je ne montre mes dessins qu’aux gens avec qui j’ai eu une discussion intéressante et avec lesquels j’ai ressentie une petite connexion au niveau des idées.

Si par hasard vous recherchez le dessin parfait, que vous travaillez chaque détail comme si votre vie en dépendait pour rendre chaque centimètre carré de votre feuille aussi photo-réaliste que possible, dîtes vous qu’une fois votre œuvre terminée, vous serez quand même en deçà de la qualité de reproduction d’une photocopieuse.

Plutôt que de vous focaliser sur le fait de produire un dessin photo-réaliste, cherchez à développer la part de sensibilité dans votre réalisation. Un trait peut vous apprendre beaucoup de choses sur vous.

 

 

2. Il connaît les bienfaits d’un petit dessin quotidien

 

Comme dit dans l’introduction, le dessin est une affaire de sensation. Cette activité permet de mettre en veille certaines fonctions du cerveau comme la parole ou le calcul.

Fais de beaux rêves cerveau gauche, l’hémisphère droit prend la relève ! Vous n’imaginez pas le bien que cela procure lorsque vous apercevez quelque chose d’inspirant et que vous vous mettez à gribouiller, les yeux grands ouverts sur votre carnet.

Si vous vous mettez à écouter le crayon frotter sur le papier et que vous commencez à apprécier ses chuchotements, c’est que votre âme d’artiste est intacte.

Et pour progresser, il vaut mieux un petit croquis tous les jours qu’un grand (ou une centaine) en une après-midi.

 

Le dessinateur zen est également un curieux. Il a envie de voir de nouvelles choses (il est aussi un peu frustré du manque de temps pour faire tout ça mais passons). Il visite régulièrement des expositions ou lit des articles dans des magazines d’art. Il s’intéresse en particulier à la manière dont travaillent les artistes.

dessin-4

Pour ça rien de mieux que les documentaires, vous pouvez en emprunter dans les médiathèques ou alors en voir quelques uns sur internet.

Une des sources de motivation les plus efficaces pour moi c’est de regarder un artiste dans son atelier. Pas seulement lorsqu’il est en train d’œuvrer mais également dans sa vie quotidienne, lorsqu’il parle de son art, de ses lectures, lorsqu’il réfléchie pour un projet… Bref ce n’est pas tant de le voir exercer son talent qui m’importe que de sentir comment sa vie s’est organisée autour de son activité.

dessin-3

 

3. Le dessinateur zen dessine même sans matériel

Non je ne suis pas en train de vous dire qu’un dessinateur zen est une sorte de magicien. En fait il y a eu un article très intéressant qui a révélé que les personnes dessinent du regard lorsqu’elles pensent. Les scientifiques ont utilisé une caméra placée devant une un cobaye, cette caméra captait les mouvements oculaires qu’un ordinateur retranscrivait. Chaque mouvement d’œil traçait une ligne sur l’écran de l’ordinateur. Ensuite les testeurs ont demandé à la personne de s’imaginer le visage d’un proche.

Vous devinez ce qui est apparu sur l’écran de l’ordinateur ? Oui un visage ! Le mouvement des yeux du cobaye a tracé le visage pendant qu’elle s’imaginait son ami.

Maintenant vous savez que le premier outil de dessin ce n’est pas la main, c’est l’œil. En suivant des yeux les contours des objets que vous voyez, vous en créez une image mentale. Ensuite si vous avez quelques notions et le matériel, vous reproduisez cette image sur papier. Si ce n’est pas le cas vous pouvez vous arrêter à l’observation des contours, des volumes, de la texture, de la lumière… de l’objet. Votre expérience de dessinateur sera quand même enrichie.

Prenez le temps de regarder en détail les paysages lorsque vous voyagez, les objets dans les brocantes, les gens que vous croisez… Observez attentivement et imaginez de quelle manière vous les dessineriez. En y repensant, c’est aussi une forme de méditation.

 

(Cet article participe à l’évènement “les 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes-zen.)

Si cet article vous a plu, vous pouvez voter pour lui en cliquant ici

Roy Pallas, blog-le-dessin

{lang: 'fr'}


  • Bonjour

    Que voilà un blog sympa et avenant du premier coup d’oeil, rien d’étonnant quand on sait l’importance que tu donnes à l’oeil. J’aime beaucoup cet article. Je retrouve la même démarche de création que dans la rédaction d’un article ou poème. Je reviendrai voir ton blog régulièrement par plaisir et par ta démarche qui est identique à la mienne. A propos, je suis l’avant-dernier des 169 …

    Merci et à bientôt.

    Pierre

  • Merci pour cette article
    Je suis 100% d’accord

    Je suis handicapé et j’ai remarqué que quand je dessine cela m’appaisse beaucoup

    Quand je regarde une photo et que des émotion sont présentés je suis sûre que mon dessin sera beau pour moi

    Je débute mais j’aime beaucoup cela

  • Severac:
    très bonne analyse, et je dois dire que je m’y suis reconnu.
    j’ai été amusé des chuchottements du crayon sur le papier en me souvenant avoir écouté le clapoti du pinceau que je rinçai dans l’eau. Mais c’est vrai le crayon chuchote sur le papier, le pinceau c’est plus difficile je ne sais pas si l’oreille humaine peut percevoir cela.

    Je discute plus rarement avec mes pinceaux 🙂 Je ne saurais te dire mais je te fais confiance, tu as l’air d’en savoir long sur les techniques aqueuses.

  • très bonne analyse, et je dois dire que je m’y suis reconnu.
    j’ai été amusé des chuchottements du crayon sur le papier en me souvenant avoir écouté le clapoti du pinceau que je rinçai dans l’eau. Mais c’est vrai le crayon chuchote sur le papier, le pinceau c’est plus difficile je ne sais pas si l’oreille humaine peut percevoir cela.

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓