seprator

Esquisse et remplissage du chien(Dessiner Jack Nicholson partie 2)

seprator
19January 2014
blog_shape

Pour_le_pire_et_pour_le_meilleur_v2-14294101082010

Dessiner le chien c’est évidemment se confronter à la fourrure. J’ai écrit un article pour dessiner les poils d’un animal lors du portrait que j’ai fait d’un chat. Vous pouvez retrouver le tutoriel complet en vous inscrivant à la bibliothèque privée via l’un des formulaires du site.

La longueur des poils du chien cache entièrement le corps du canidé. Cependant pour que l’illusion fonctionne il faut que l’on puisse sentir une certaine consistance. Il faut donc faire attention à la manière dont les poils s’organisent autour des mains de Nicholson.

 

 

 

 


Je commence par esquisser le chien avec travail en me concentrant sur les espaces négatifs ouverts. Evidemment je dessine le bras de Jack par la même occasion comme si l’ensemble était une seule forme.

 

espaces neg ouverts

une seule forme

De cette manière vous évitez de créer de l’incohérence. Votre chien aura l’air de tenir entre les mains de manière naturelle.

clip_image002

 

Une fois que les proportions de la silhouette me satisfont, je délimite l’espace des poils sombres de la fourrure. La patte se dissocie de la forme et on imagine facilement la place de la tête et du museau (même si celui-ci est plongé au milieu des poils).

clip_image004

 

Je rentre dans le détail des mèches pour structurer la fourrure. C’est l’étape la plus importante pour dessiner l’animal, il faut que la direction de chaque groupe de poils soit clair. De cette façon vous allez avoir des formes qui se lisent facilement.

clip_image006

Je dessine quelques lignes grises en diagonale pour situer les poils noirs et les différencier des autres plus clairs.

Je remplie les groupes de poils en faisant attention à la direction de chaque mèche.

J’en profite pour ébaucher les doigts de la main en faisant attention à leurs proportions (la longueur du majeur est égale à la taille de la paume) et je situe le pli du poignet.

clip_image008

 

clip_image010

Puis je trace quelques ombres sur la main et l’avant bras pour donner un avant goût du relief. Je fais en sorte de faire apparaître les os de la main avec de subtiles nuances de gris.

clip_image012

 

Je renforce les ombres des poils au pourtour de la main, afin de donner impression que cette dernière s’enfonce dans la fourrure.

clip_image014

À ce niveau je ne peux pas me passer de définir le contour du gant en plastique. Je compte le faire apparaître grâce  la différence de valeur et non avec une ligne de contour comme le ferait des débutants.

J’allais oublier la laisse! Ouf Sourire

clip_image016
clip_image018

Pour bien marquer la différence entre la fourrure avec le plastique, j’ai dessiné les dégradés sur les poils avec mon 2B. Par contraste simultané le gant va bien ressortir.

clip_image020

Et là je colorie tout mon dessin en rose… non je plaisante je n’ai pas choisi le bon réglage pour l’appareil photo à ce moment.

Bref utiliser l’estompe sur quelques poils pour créer quelques mèches floues. L’effet de transparence ainsi donné va rendre la fourrure beaucoup plus riche et réaliste.

clip_image022

 

Après avoir appuyé une dernière fois sur les poils noirs avec mon 2B, je termine en utilisant la gomme mie de pain pour éclaircir certaines mèches.

IMG786

clip_image024

 

 

 

IMG_0806

 

 

Il ne reste plus qu’à travailler les poils comme je l’ai fat dans les articles consacrés aux cheveux ou dans le portrait du chat et voilà notre modèle canin est terminé!

Pour recevoir le guide complet de ce tutoriel lors de sa parution, inscrivez-vous via le formulaire ci-dessous.

{lang: 'fr'}


Laisser un commentaire

shape
©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
↓