2 astuces pour éviter le PERFECTIONNISME !

By Roy Pallas | Non classé

Il est 6 h 17, hier un australien m’a dit quand je dessinais dans la rue de me trouver une fille “old fashion” pour avoir des enfants et dans cet article je vais partager avec vous deux astuces qui va vous aider à vous déculpabiliser si vous vous dites que vous faites trop d’erreurs dans vos dessins. Si vous avez appris à dessiner en copiant fidèlement une référence photo, vous avez sans doute développé cette tendance au perfectionnisme ! Vous savez de quoi je parle, de vouloir gommer une ligne parce qu’elle ne correspond pas à ce que vous voyez ou souhaitez, de ne pas être satisfait du rendu final et de lister tout ce que vous avez “mal fait” par rapport à la photo…

Il y a encore pas si longtemps je faisais pareil, d’ailleurs même si je l’ai laisse ces techniques un peu de côté ces derniers temps, je réalisais encore il y a quelques semaines de dessins réalistes comme dans ces articles :

Mais voilà quelques fois cela fait du bien de ne dessiner que pour le plaisir de tracer un motif sans avoir la pression de coller au plus près d’un modèle. C’est vraiment un sentiment libérateur et déculpabilisant.

Seulement, vous avez peut-être tellement pris l’habitude de faire des dessins minutieux que vous n’arrivez pas à vous lâcher et que même dans ce genre de pratique vous continuez à faire des dessins contrôlés.

Cela a pris du temps avant que je ne profite des avantages du dessin libre sur le vif et pour tout vous dire il m’arrive encore de me dire que j’ai fait du mauvais travail ou que je n’arrive pas au résultat voulu. Mais c’est une attitude que je laisse filer de plus en plus parce que même dans un mauvais dessin il y a toujours un enseignement à en tirer.

Pour vous apprendre à lâcher prise et être moins perfectionniste, je vais vous donner quelques astuces :

La première est de commencer à dessiner à l’extérieur et non d’après photo.

Pourquoi cela ? Tout d’abord vous allez enfin réaliser un dessin d’un motif tangible et non d’une représentation.

Ça fait une différence énorme puisqu’une photo est infiniment plus pauvre en information que l’expérience réelle.

Dessiner sur le vif c’est aussi accepter que les choses soient vivantes, donc qu’elles bougent, vont et viennent bref accepter de ne pas toujours avoir l’opportunité de terminer une oeuvre et de la laisser au stade d’esquisse.

dessiner des personnes sur le vif

 

La seconde est de vous forcer à modifier un élément ou le déplacer, que vous dessiniez sur le vif ou d’après photo.

De cette manière vous allez apprendre à faire confiance à votre sens de la composition et à moins vous fier à ce que vous voyez, donc vous aurez moins besoin de faire un dessin “comme le modèle”.

Vous pouvez améliorer, personnifier, rendre un motif plus beau ! Vous avez ce talent !Il faut avoir le minimum de courage de modifier quelques éléments.

Sur cette première image, j’ai voulu créer un premier plan près de l’arbre du centre et pour cela j’ai volontairement déplacé celui qui se trouve sur la droite pour le rapprocher (voir mon dessin en dessous).

croq-voyage-m2-video-11-arbres-model (Copier)

dessiner arbres sur le vif

Dans cette seconde, j’utilise le même procédé avec les gens qui se trouvent sur le banc à droite. J’ai voulu les inclure à l’image pour la composition et ai donc rapproché le banc de la statue et tant qu’à faire supprimer l’arbre.

model statue (Copier)

croquer sur le vif

 

 

Un dernier exemple, vous pouvez aussi vous dire que vous aimeriez dessiner des bâtiments mais que vous ne connaissez pas les règles de la perspective. Sachez que vous n’avez pas besoin de les connaître pour faire des dessins intéressants et captivants.

IMG_1716 (Copier)

dessiner architecture sur le vif

esquisse batiment (Copier)
esquisse batiment 2 (Copier)

Tout ce qu’il vous faut est de savoir dessiner un trapèze à l’horizontale et de le diviser en modules et c’est tout !

Il n’y a pas eu de point de fuite ni de ligne d’horizon (uniquement la ligne du sol). Et c’est suffisant ! Je me suis même amusé à courber un peu le bâtiment pour le rendre moins austère.

 

 

Voilà vous connaissez maintenant plusieurs astuces pour être moins perfectionniste dans vos dessins, sortir dessiner du vivant, oser déplacer et modifier des objets, tracer des bâtiments sans perspective.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les techniques de dessin rapide, vous aurez besoin de connaître certaines bases essentielles pour gagner en vivacité du trait et en coup d’œil. Si c’est votre but, je vous invite à télécharger gratuitement mes guides et fiches-outils des bases du dessin en cliquant sur l’image ci-dessous.

{lang: 'fr'}
Follow

About the Author

Après 5 années d'études pour devenir professeur d'arts plastiques en lycée, j'ai finalement choisi de me lancer dans l'aventure de l'entrepreunariat. Aujourd'hui j'ai la chance de vivre de mon art mais surtout je suis libre de continuer à apprendre et de pouvoir enseigner ce qui me passionne dans le dessin !