Dessiner comme Victor Hugo en 5 astuces

By Roy Pallas | carnet de voyage

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Cet article est un article rédigé par Claudia du site, http://cours-dessin-paris-musees.com/ 

C’est en regardant la vidéo de Roy Pallas sur ses paysages au lavis sépia que je me suis dit : Roy a du Victor Hugo dans le pinceau et du coup, je suis allée voir un peu de près les aquarelles de Victor Hugo.
Je savais que Victor Hugo était un peintre, dessinateur, aquarelliste immense et qu’il avait fait des milliers de dessins et d’aquarelles, mais d’abord,

Je me présente :

Je m’appelle Claudia. J’adore me balader dans les musées parisiens en coachant les Parisiens et les touristes qui veulent se lancer dans le style carnet de voyage avec un dessin qui ne sera pas parfait ou léché mais qui aura de la gueule.

J’adore me promener :

Jamais au même endroit dans Paris, et découvrir des pépites d’œuvres d’art qui sont méconnues du public…Ces pépites, je les fais ensuite dessiner à mes élèves en leur racontant “des histoires d’Art”et pas de l’histoire de l’Art car je pense que dessiner en racontant des histoires stimule la créativité. C’est pour cela, qu’il est ludique d’analyser une œuvre de grand maître avant de commencer à la dessiner.


Je  dévoile  mes trucs et astuces et bien nombre d’entre eux, sont empruntés aux Grands peintres comme ici chez Victor Hugo qui était un artiste complet.

Pour en revenir, vite fait, à Victor Hugo avant de voir comment il s’y prenait pour peindre ses merveilleuses aquarelles. On sait qu’il a écrit des livres et des écrits politiques mais très peu savent qu’il a peint et dessiné d’arrache pied plus de 4000 dessins et qu’il s’intéressait à l’ésotérisme, comme beaucoup à son époque. Il avait des conversations avec les défunts et faisait parler les tables.


C’était un homme qui avait une soif de  tout, malgré sa vie qui n’a pas été un chemin de roses. Il a perdu trois enfants sur les quatre enfants qu’il a eus et Adèle, sa fille, finit à l’asile.

 

Voici les secrets utilisés par Victor Hugo pour réaliser des superbes aquarelles et dessins insolites et fantastiques

Victor Hugo était un autodidacte  terriblement créatif. Il n’hésitait pas à trouver des moyens non conventionnels pour créer et que vous allez adorer tester et que vous pouvez mettre en application de suite.

 

Astuce 1 : Un peu de café pour commencer

  • Prenez du café moulu. Deux à trois cuillères dans une tasse et versez de l’eau très chaude dessus directement sur le café moulu. Laissez reposer pendant trois minutes ou plus et filtrez le liquide. Ensuite, vous pouvez mélanger cette mixture à de l’encre de chine. Vous pouvez verser ce liquide dans un pinceau à réserve d’eau ou peindre directement avec un pinceau quelconque.

Astuce 2 : Utiliser du fusain tendre

  • Prenez un morceau de charcoal ou charbon noir pour dessin. On appelle également le charcoal, fusain  qui est le premier outil qui a servi à l’homme des cavernes pour dessiner. (Profitez pour admirer les dessins des grottes de Lascaux qui ont été réalisés avec des pigments naturels comme là aussi, le carbone pour le noir, l’argile pour le jaune, l’hématite pour le rouge et enfin la calcite pour le blanc.) Vous pouvez acheter trois sortes de fusains : Victor Hugo se servait du plus tendre qu’il bidouillait avec son café pour faire des esquisses de paysages imaginaires ou réels. Il mettait à la main dans le cambouis comme on dit. C’était de l’aquarelle qui était traitée et malmenée comme de la peinture à l’huile en quelque sorte, comme une matière que les peintres à l’huile malmènent. Vous,  faites comme lui bidouillez le fusain avec le café…
image fusain naturel et compresse

En haut un fusain naturel et en bas un compressé (plus dense)

  1.  le plus sec qui sert à faire des esquisses
  2. le moins sec, que je recommande pour faire comme Victor Hugo
  3. Celui qui se présente sous la forme d’un crayon et qui permet d’être plus précis. Ces crayons à fusain ont plusieurs forces H, HB, 2B comme les crayons traditionnels. Celui la, est trop difficile à bidouiller, je ne le recommande pas, il est sec de chez sec…

image crayons fusain faber-castell

Astuce 3 : Utiliser de l’encre de seiche

  • Utilisez l’encre de la seiche. Il existe de l’encre de seiche pour la cuisine mais là, je n’ai pas testé. A Venise, là d’ou je viens, d’où vient ma famille,  on utilise beaucoup l’encre de seiche pour faire les spaghettis “al nero di sepia”. Vous allez trouver cette encre dans des “bustine” des petites enveloppes dans n’importe quel super marché d’alimentation de quartier. Je n’ai jamais utilisé ce procédé. Si vous essayez, merci de nous mettre un petit mot sur le chat, en dessous…J’aimerais savoir si ça sent la seiche… je ne le crois pas…

 


Astuce 4 : les outils improvisés

Servez vous de branches, brindilles et tout ce que vous  pouvez trouver dans la nature pour peindre un peu comme les hommes préhistoriques qui utilisaient des grattoirs, des sagaies bref tout ce qu’il avaient sous la main pour inciser les parois et faire rentrer les pigments dans la roche. Victor Hugo, lui aussi triturait le papier, le malmenait pour arriver à exprimer ses visions et laisser parler son inconscient. Vous n’êtes pas obligé de servir d’un pinceau pour créer, vous pouvez aller chercher ailleurs votre créativité. Voir l’article de Roy sur les outils à maquillage comme ma vidéo sur “je fais mes courses dessin chez Sephora”

Astuce 5 : Utiliser des pochoirs

Pour une 5eme astuce de Victor Hugo, servez vous de pochoirs. Vous faites un pochoir simple de paysage et vous mettez de l’aquarelle dans la forme du pochoir. Victor Hugo affectionnait les formes de château et de cette forme il rajoutait des éléments.


Mettez en application ce que vous venez d’apprendre et lâchez votre créativité, ne soyez pas engoncé dans le bien faire  comme dans un manteau d’hiver qui vous empêche de bouger par ce que vous avez appris. Laissez parler votre créativité. Faites au lieu de savoir. Mes élèves ont appris à faire plutôt que de savoir un nombre incalculable de techniques. Si vous voulez un coaching au musée du Louvre pour commencer car c’est par là, que je commence avant de me balader dans Paris, envoyez moi un mail.


 

Dites moi ce que vous pensez de ces astuces dans le champ des commentaires.

 

 

 

{lang: 'fr'}
Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
>