Dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo (partie 3)

By Roy Pallas | Dessin réaliste

Il est 08h24, aujourd’hui il va pleuvoir à Sliema et dans cet article je vais vous présenter la dernière étape pour dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo. La dernière fois je vous avais expliqué comment utiliser les différents crayons pour obtenir plusieurs valeurs de gris et créer du modelé attractif. Maintenant il va falloir rendre la texture du dessin plus lisse à l’aide de plusieurs outils.

Si vous ne prenez pas le temps d’appliquer cette étape, vous allez rester au stade du dessin réaliste de style “graphique” c’est-à-dire un dessin qui ne créé pas l’illusion d’être une photo. Je dois vous prévenir que cette partie peut vous paraître plus longue à exécuter parce que vous devrez peaufiner de nombreux petits détails. Du coup vous n’aurez pas forcement l’impression d’avancer. Pourtant chaque élément que vous allez retravailler aura un gros impact sur le rendu final du portrait.

Donc avant tout, patience, délicatesse et minutie.

Pour réaliser cette partie, vous aurez besoin de trois outils d’estompe :

  • le crayon estompe (le mien est assez fin)
  • un applicateur à maquillage pinceau
  • un autre applicateur de forme carré qui ressemble à une éponge

 

Avant de me lancer dans l’étape de l’estompe, je vais corriger la forme des cheveux sur le crâne et diminuer la taille de front. J’utilise la gomme Faber-Castell pour cette étape (au passage même si c’est une gomme qui ne doit pas faire de résidus, sachez qu’il y en aura tout de même).

Je reviens travailler la forme des cheveux sur le dessus avant d'avancer mon dessin.

Je reviens travailler la forme des cheveux sur le dessus avant d’avancer mon dessin.

Une fois que j’ai fait cette correction, je me lance dans les nuances en utilisant le crayon estompe. Je ne l’utilise pas avec la pointe, mais avec le cône. C’est très important, si vous utilisez la pointe pour frotter votre dessin, cela créera beaucoup de lignes transparentes qui seront difficiles à modifier sauf en utilisant la gomme.

J'applique le crayon sur le portrait en commençant par le cou et en travaillant avec la tranche du cône.

J’applique le crayon sur le portrait en commençant par le cou et en travaillant avec la tranche du cône.

Je frotte mon estompe sur le cou puis fais de même sur le visage. Vous remarquerez que le dessin paraît légèrement plus sombre. C’est normal l’estompa a rempli les petites zones blanches qui se trouvaient entre les lignes de crayon.

Vous ferez attention là aussi de ne pas repasser sur les zones de réserve de blanc. Sachez que si vous le faites par accident vous devrez utiliser la gomme mie de pain pour retrouver la blancheur du papier.

Au passage je vous suggère de ne pas passer l’estompe immédiatement sur les cheveux, mais de les laisser pour le moment. Car si vous repassez tout de suite sur eux, vous allez charger votre estompe de graphite noir et lorsque vous voudrez ajouter quelques valeurs de gris supplémentaires sur des zones claires vous allez déposer ce graphite sombre et créer ce qui ressemblera à des hématomes.

Retenez ceci lorsque vous allez dessiner un portrait : les outils d’estompe peuvent assombrir votre dessin si vous les avez utilisés sur du crayon 8B ou 9B.

J'utilise pour la première fois un applicateur qui va me permettre de créer des nuances de gris autour des zones de reserve de blanc sur le portrait.

J’utilise pour la première fois un applicateur qui va me permettre de créer des nuances de gris autour des zones de réserve de blanc sur le portrait.

L’étape suivante est d’utiliser l’applicateur en pinceau autour des réserves de blanc. Pourquoi faire cela ? Simplement parce que d’avoir travaillé à l’estompe jusqu’ici créé une démarcation trop nette autour des zones claires. Il faut créer du fondu entre les ombres et l’éclat de lumière pour que le rendu soit plus naturel.

Cependant, on pourra sur certaines zones placer quelques rehauts à la gomme mie de pain qui vont trancher avec le dégradé du portrait.

L’applicateur “éponge” va me servir à éclaircir la partie gauche du visage. Cet outil absorbe la poudre de graphite du dessin et donc le rend plus clair. Je m’en sers en frottant toute la zone gauche du faciès afin de rendre la partie droite plus présente.

N'ayez pas peur d'insister sur les ombres du portrait avec cet outil.

N’ayez pas peur d’insister sur les ombres du portrait avec cet outil.

Toujours avec le même outil je repasse sur les ombres propres. Vous voyez qu’elles sont devenues encore un niveau plus sombres après cette opération. À ce moment la texture du visage est très douce.

En reprenant mon estompe, je vais cette fois travailler les yeux en utilisant la pointe. Vous avez compris, pour les petits détails on utilise la pointe de l’estompe et pour les grandes surfaces (comme les joues) on utilise la tranche de l’outil.

Avec beaucoup de minutie et la pointe de l'estompe je reviens travailler les yeux du portrait.

Avec beaucoup de minutie et la pointe de l’estompe je reviens travailler les yeux du portrait.

Voilà pour cette troisième étape pour dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo :

  • vous avez appris que l’erreur à ne pas faire avec l’estompe était de la charger en graphite trop tôt (en le passant sur les cheveux par exemple)
  • vous savez quels sont les 3 types d’estompes à utiliser
  • vous savez comment éclaircir une zone du visage grosse à l’éponge
  • vous savez aussi pourquoi il faut retravailler les contours des réserves de blancs à l’applicateur pour un effet plus naturel
crédit photo : steve.garner

Toutes ces techniques ne vous serviront à rien si vous n’avez pas au préalable ébauché correctement la structure du visage. Pour pouvoir dessiner un portrait ressemblant et aux bonnes proportions, je vous invite à télécharger gratuitement mon guide en cliquant sur l’image ci-dessous.

 

 

{lang: 'fr'}
Follow

About the Author

Après 5 années d'études pour devenir professeur d'arts plastiques en lycée, j'ai finalement choisi de me lancer dans l'aventure de l'entrepreunariat. Aujourd'hui j'ai la chance de vivre de mon art mais surtout je suis libre de continuer à apprendre et de pouvoir enseigner ce qui me passionne dans le dessin !

Comments are closed