Les étapes pour dessiner une peau réaliste

By Roy Pallas | Dessin réaliste

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

dessiner les taches de la peau

 

dessiner les taches de la peau

Une peau réaliste passe par le dessin des petits détails comme les taches de rousseur.

 

Ci-dessous vous trouverez la transcription texte au format brut :

Bonjour dans cette vidéo on va voir les astuces pour dessiner une peau réaliste. Juste avant ça je me présente, je m’appelle Roy Pallas, le dessinateur bloggeur. Pour les gens qui veulent apprendre à dessiner, qui sont un peu curieux, qui veulent profiter de la vie et qui sont bon vivant. Donc on va parler de ça il y aura aussi un article qui est publié sur mon blog pour plus de détail. Si vous voulez ne manquer aucune de ces petites vidéos, vous pouvez cliquer sur le bouton s’abonner juste en bas à droite de l’écran comme ça ça vous permettra d’être notifié à chaque fois que j’en publierai une nouvelle.

Concernant le dessin de la peau, ça m’a été demandé sur youtube. Je suis désolé je ne me souviens plus qui m’a demandé ça mais je sais que cette question est arrivée. Donc, comment dessiner une peau réaliste, c’est surprenant parce que moi je fais beaucoup de portrait et pour la peau on a souvent l’occasion de voir comment je m’y prends pour faire. Donc là je me suis un petit peu plus focalisé sur comment rendre les détails et dessiner la peau de manière rapide parce que c’est comme tout en fait on peu y passer vraiment beaucoup de temps et au lieu de passer du temps à peaufiner tous ces petits détails c’est plus intéressant plutôt que de les ajouter un par un, donner l’illusion qu’il y en a beaucoup. Donc là je vais vous montrer les petites astuces pour éviter de passer trop de temps à dessiner la peau, rendre le volume et en même temps vous faire plaisir et que ça soit réaliste à la fin. C’est le plus important. Donc la démonstration que je vais vous faire ou que je vous montre sous forme de petits clips qui arrivent est une démonstration fait avec du fusain mais ça marche également avec du graphite mais simplement vous devriez pousser un petit peu plus le contraste parce que avec le fusain c’est plus rapide d’aller vers des contrastes fort alors que le graphite reste quand même assez gris et il faut travailler un petit peu plus mais voilà, on y arrive.

La première astuce lorsque vous voulez dessiner une peau réaliste après l’esquisse de votre portrait vous vous focaliser sur la peau. Vous vous focaliser sur comment rendre les valeurs, comment créer le gap en fait toutes les petites nuances, tous les gris un peu clair un peu sombre, toutes les valeurs vous essayez de les capter. Pour ça il faudra faire un petit peu attention. Il faut surtout plisser les yeux, ayez l’air d’un chinois pendant un petit moment juste pour cette étape là de cette manière vous allez faire ressortir le contraste. Ça c’est un truc qui est bien connu, même moi j’y pense pas tout le temps mais ça fait vraiment une différence dans la perception en fait du (02 :45). Plus vous percevez les valeurs de gris qui sont différentes mieux vous allez les placer, les situer et plus le relief du visage va apparaître.

Donc focaliser vous sur la peau ensuite lorsque vous faites l’esquisse essayez de ne pas la faire trop foncer. Moi je vois souvent des élèves qui font une esquisse et qui repasse très souvent sur leur trait et lorsque vous repassez plusieurs fois sur une ligne ça ancre l’esquisse sur le papier et lorsque vous allez rajouter la couche de graphite par-dessus vous allez voir l’esquisse en transparence et sauf si c’est un style que vous voulez donner à votre dessin ça donnera un dessin graphique et il y aura moins de réalisme. Pour aller vers plus de réalisme il faut voir moins de dessin et si on voit qu’il y a des lignes de crayons par ci par là et bien l’illusion ne marche pas. Donc c’est important de faire des lignes très fines si vous faite l’esquisse, utiliser par exemple un crayon type H, type HB maximum mais n’allez pas vers du 2B pour faire votre esquisse. C’est simplement que lorsque vous faites ça ne repassez pas non plus sur le dessin plusieurs fois et ensuite attaquez vous directement à la peau.

Donc vous ajoutez votre gris moyen et puis vous atténuez tout ça, comme dans la démonstration je l’ai fait avec des doigts. Je n’ai pas utilisé de chiffon pourquoi ? Parce qu’il y a la graisse des doigts qui se mélange avec le graphite et ça donne un petit effet. Ce n’est vraiment pas grand-chose c’est vraiment un petit effet plus épais. On a l’impression que quelque chose de plus épais que le chiffon, ça donne un rendu plus sec et on a l’impression que avec le chiffon on enlève plus de graphite alors qu’avec le doigt on peut ancrer un petit peu plus. Moi je préfère atténuer la première couche avec les doigts et ensuite lorsque je fais ça et bien je reviens dessus pour rajouter des petites zones de gris pas pour renforcer parce que durant cette étape il y a une partie du relief qui s’en est allé en même temps avec le frottement des doigts et donc c’est à ce moment là que je reviens dessus, je rajoute du fusain sur quelque zone du dessin et puis même chose avec les doigts je suis venu frotter un petit peu cette zone là pour ancrer encore une fois la matière sur le papier et une fois que j’ai ça et bien ce que je fais c’est que je prend l’estompe.

Donc je reviens avec l’estompe vous savez ce crayon fait de papier enrouler, latéral, donc c’est un crayon de papier. Cette estompe là va servir en faite à venir dessiner les éléments du visage sous forme d’esquisse. On a les yeux, le nez et tout, j’ai dessiné ça à l’instant de manière à ce que ça reste transparent et puis que ce soit léger et qu’ensuite progressivement je monte le volume sans qu’il y ait des lignes de graphite, de coup de crayon un peu parasite. Je dessine carrément avec l’estompe et cette estompe là je m’en sers également pour venir frotter encore une fois les zones qui sont un peu sobre sur le visage. Par exemple sur cette fille là il y avait les pommettes, il y avait le bout du nez (l’empreinte de l’ange) qui était un petit peu sombre, également le menton, je viens frotter encore un tout petit peu sur ces zones la.

Pourquoi j’utilise l’estompe par rapport au doigt à cet instant là ? C’est simplement que l’estompe laisse une marque, une touche un peu dynamique, ça laisse des détails, ce n’est pas entièrement lisse et ce qui est intéressant c’est que cette différence de contraste qui serra un petit peu texturer sur certaines zones d’ombre va créer une légère perspective parce qu’on aura sur les zones d’ombre un petit peu de détail créé avec l’estompe et les zones qui seront très sombre sur lesquelles je vais passer l’estompe et un peu plus loin en fait les autres zones sont atténuer avec la main et du coup ça paraît plus lisse, il y a moins de détail, ça paraît un plus lointain et là ça crée un relief entre les détails sombre qui donnent l’impression d’aller vers vous et tout ce qui est lisse, frotter avec la main un peu plus claire qui donne l’impression de s’éloigner.

Voilà comment on crée un relief très subtil dans le dessin. Voilà pour cette partie et après qu’est-ce qui me reste ? Et bien, à ce moment là ce que je fais c’est que je reviens, je dessine les éléments du visage, le nez, la bouche et tout avec du fusain et l’avantage de faire ça après de dessiner en détail les éléments du visage de manière sombre après la peau c’est qu’on n’est pas embêté par ces éléments là lorsqu’on travaille la peau sinon on est obligé de zigzaguer entre les yeux, le nez, il faut faire attention alors que la tout est dégagé, vous pouvez frotter dégagez votre geste puis remplir, créer votre relief tranquillement sans être embêté par tous les détails.

Donc c’est important de faire les yeux, et tout ça après avoir travaillé la peau. Après ces étapes j’ai quand même voulu rajouter des détaille puisque sur le model vous voyez qu’il y a des tache de rousseur et l’erreur que je faisais avant peut-être que vous la faite aussi c’est que moi je prends un crayon graphique et on redessine les tâches de rousseur. Si on a bien estompé avec les estompe, les doigts, le chiffon et tout, rajouter du graphite pur comme ça va donner trop plein de détaille sur ces petites zones, ces petites taches de rousseur et ça va leur donner trop de présence par rapport au reste. Ça donnera un rendu qui serra hétérogène et pour le coup ça fera un peu bizarre, ça fera comme si on avait des crottes de vrai mouches qui sont tombé sur le dessein ou ça donnera un peu l’effet auto collant ou comme si quelqu’un avait vraiment dessiné des tâches de rousseur sur cette file.

Donc ce n’est pas cet effet là qu’on veut, ce qu’on veut c’est que ça rend homogène qu’on a l’impression que ces tâches soit sur la peau, que ça fasse naturel. Pour ça vous allez simplement prendre l’estompe et vous allez dessiner un par un ces petits points et vous allez voir qu’avec la transparence ça va donner quelque chose qui est beaucoup plus homogène, naturelle et puis pour le coup réaliste sur la peau et c’est le petit détaille qui fait la différence, cette transparence.

On a l’impression que la tâche est ancré dans la peau et après ce qui nous reste à faire c’est les éclats de lumière donc sur mon model c’est assez simple, la joue droite de mon model est éclairé par une grande source de lumière ce qu’il y a à faire c’est simplement avec la gomme mie de pain on vient simplement retirer de la matière et ça suffit pour créer le relief et ensuite après pour les détails, les lèvres et tout ça, on utilise le fameux crayon perfection qui fait très bien l’affaire pour dessiner le légère rayon de lumière sur les lèvres, sur les yeux et tout.
Voilà je crois que j’ai dis à peu près tout ce que j’avais à dire sur ce dessein, sur comment dessiner la peau donc si vous avez aimé ces conseils, si vous penser que ça vaut le coup que d’autre le sachent eh bien cliquer sur j’aime et puis partager la vidéo aussi.

Vous pensez que et bien c’était un peu moyen et bien ne partager pas, cliquer sur je n’aime pas comme ça moi j’aurais votre feedback donc c’est important et puis vous pouvez voir l’article sur le blog, si vous voulez avoir un résumé de tout ce que je viens de dire et avoir des illustrations fixe. Ça peut être utile de pouvoir regarder dans le détail un petit peu ce que j’ai fait. Vous avez également le petit quiz que vous pouvez faire pour savoir quel type de dessinateur vous êtes si vous êtes plutôt type spontané ou perfectionniste. Moi je vous ai préparé un test qui est disponible sur le blog, regarder dans la description en bas il y a un lien et puis vous faite le teste. C’est un peu rigolo, ça vous apprendra des choses sur vous-même.

Donc voilà, merci de votre attention, j’espère que vous aimez aussi ce cadre là qui est différent parce que comme je vous ai dis je suis en voyage là je suis à « Vayimar » et puis je vais encore beaucoup bouger pour les semaines à venir, je vais aller à « l’aipsic », à « cologne » en Allemagne avant de retourner dans la campagne donc je vais essayer de faire aussi de petit vidéo ou je dessine un peu à l’extérieur, ce n’est pas encore sûr, le temps n’est pas très beau mais j’y pense peut-être vous aurez des surprises d’avoir plus d’une vidéo par semaine pendant que je serais en déplacement. Donc voilà j’ai tout dit je fini mon café et je vous retrouve très vite en attendant portez vous bien et faites de beau dessin

{lang: 'fr'}
  • Christine Seyler says:

    Travail à l’estompe très intéressant pour les nuances des portraits. Je vais enfin pouvoir sortir l’estompe de ma trousse et l’utiliser !
    Merci

  • Toinet says:

    Merci infiniment c’est très interessant….

  • banner
    >