Premier Tatouage : Les Questions À Se Poser Pour Ne Pas Regretter

By Roy Pallas | tatouage

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

premier tatouage

En fin d’année, je pars faire un tour sur mon île natale, dans le pacifique. Je me suis dit qu’un retour aux sources serait le moment de me faire tatouer.

Mais voilà, si vous êtes comme moi, vous voudriez être certain de ne pas regretter par la suite ! Saviez-vous qu’aux États-Unis, 17% des personnes regrettent leur tatouage ? C’est quand même beaucoup ! J’ai donc fait des recherches sur les questions à se poser pour franchir le pas de son premier tatouage ! Voyons ça ensemble.

Pourquoi se faire un tatouage ?


Après tout le mot « tatouage » vient du tahitien « tatau » qui veut dire « frapper », « dessiner », « marquer ».

Se poser les bonnes questions

Puisque le tatouage est quelque chose de permanent, qui s’ancre dans la peau et qu’on garde à vie, mieux vaut ne pas le faire sur un coup de tête. Essayez donc d’éviter une attitude comme « j’ai envie de faire comme *untel* » ou « j’ai envie de montrer que je suis un rebelle », etc., car ce serait une raison très superficielle, or un tatouage ne l’est pas. Posez-vous donc cette question sérieusement, pourquoi je veux me faire tatouer ? Quelle est la signification de mon tatouage ?

En effet, il est plus sage de le faire lorsque vous avez quelque chose à raconter. Si vous avez traversé des moments particuliers par exemple, qu’ils soient heureux ou plus difficiles, transformez-les en un motif à graver sur votre peau. Demandez-vous, qu’est-ce que je veux raconter ? Que veut dire mon tatouage ? 

Exemples d’idée de tatouage

Par exemple, pourquoi pas se faire un tatouage après une étape de sa vie. Pensez à des choses comme un challenge que vous avez traversé. Ou un changement important de votre vie, comme un déménagement à l’autre bout de la planète, un voyage autour du monde, ou encore une naissance. Mais également un événement beaucoup plus triste comme un deuil par exemple. Ce sont des moments de la vie qui sont chargés de sens. Ces tatouages seront certainement plus pertinents que de vouloir simplement faire comme nos stars préférées à la télé, ou nos footballeurs favoris.

J’ai également l’exemple d’une amie qui me vient en tête. Elle s’est fait faire un tatouage après le décès de son papa. Avant l’incident, ils étaient quatre personnes dans sa famille, avec sa mère et son frère. Elle a donc voulu se faire tatouer un bouquet de fleurs, avec quatre fleurs. C’était non-négociable pour le tatoueur, donc, il a dû faire avec. Chacune de ces fleurs symbolise un membre de sa famille, dont le papa qui est décédé. C’est une manière de toujours avoir sa famille au complet avec soi. 

Voilà un tatouage qui a du sens.

Suis-je prêt-e pour faire un tatouage ?


Une question qui revient souvent, avant de sauter le pas, est de savoir si l’on est prêt à se faire tatouer. Et c’est très sain de se la poser. Il ne faut pas sauter cette étape. Un tatouage est permanent, c’est pour la vie. Mieux vaut donc être certain de son choix. 

Pour cela, je vais vous partager une astuce assez simple. Elle vient de cette amie dont je vous parlais juste avant. Lorsque vous avez une idée de tatouage, attendez un an, jour pour jour, pour savoir si vous voulez vraiment le faire. Après un an, si l’idée de base est la même, si la partie du corps que vous souhaitez tatouer est la même, si le motif que vous vouliez est le même, alors, allez-y ! C’est à ce moment qu’il faut le faire. Vous aurez beaucoup moins de chances de le regretter. Pourquoi ? Simplement parce que vous avez eu tout ce temps pour pouvoir y réfléchir, faire de petits ajustements et de peser le pour et le contre.

Faites-vous confiance, vous le sentirez si c’est le bon moment, si vous êtes prêt. 

Quel style de tatouage choisir ?

Attention, il faut se demander le type de tatouage que vous voulez, parce qu’il y a des styles qui peuvent être mal venus dans certains pays. Par exemple, sachez que les bains publics, au Japon, sont interdits aux personnes qui sont tatouées. Vous le saviez ? 

Et c’est encore plus restreint pour les personnes qui ont des tatouages avec des motifs « yakusa », des grands tatouages sur quasiment tout le corps. C’est très esthétique, mais cela a une signification particulière dans ce pays et donc, il se peut qu’il y ait certains problèmes. Quoi qu’apparemment, les bains publics sont maintenant de plus en plus ouverts aux étrangers qui ont des tatouages, pour que le tourisme ne soit pas pénalisé.


Il y a plein de styles, comme : 

  • le réalisme ;
  • le néo traditionnel ; 
  • le traditionnel ; 
  • le médiéval ; 
  • le style gravure ; 
  • le surréalisme ; 
  • cubisme ; 
  • le tribal ;
  • le geek ;
  • ou encore le dorthwork ;
  • etc. 

Donc, c’est à vous de regarder, de chercher, de voir ce qui vous parle. En faisant quand même attention à la signification de certains motifs. Normalement, le tatoueur devrait vous avertir si vous choisissez un motif qui pourrait causer des problèmes.

Quelle partie du corps choisir pour son premier tatouage ?


Ensuite, posez-vous la question de la partie du corps sur laquelle vous voulez faire votre tatouage. Il y a des endroits qui ont l’avantage d’être dissimulés facilement et d’autres, où les gens ne pourront pas faire autrement que de voir votre tatouage, comme le visage par exemple. Alors, où peut-on se faire tatouer ?

  • Le visage : c’est quand même assez rare qu’il soit tatoué. Ou alors au niveau des oreilles, du crâne. Sinon il y a de plus en plus de personnes qui font des tatouages sur le cou, également sur la nuque et autour de la gorge.

  • Les avants-bras : sont des endroits qui permettent de cacher les tatouages sous des manches longues. À l’intérieur de l’avant-bras, c’est évidemment moins voyant qu’à l’extérieur.

  • Il y a le cou et le torse : attention si vous faite un tatouage sur les côtes, ça risque d’être un peu douloureux. En effet, il y a les os qui sont plus proches de la peau, moins de muscle qui couvrent le squelette donc, cela pique directement sur les os. C’est plus douloureux que de faire sur d’autre partie du corps.

  • Vous pouvez également choisir le ventre : pour les femmes, il faut vraiment y réfléchir, parce que si vous avez une grossesse et bien, le ventre va s’étirer et le tatouage va s’agrandir et se déformer.

  • Le dos bien sûr : c’est la partie la plus fréquemment tatouée. C’est aussi la partie la plus facile, parce que c’est l’endroit du corps qui est assez large et assez plat, beaucoup moins de reliefs. Donc, c’est une partie qui est assez prisée. En revanche, si vous voulez voir votre tatouage, vous devrez vous regarder dans un miroir, ça, c’est le petit problème.

  • Les mains : sont des parties qui n’ont pas trop été exploitées dans le passé, mais maintenant, elles commencent à être tatouées. Avant, c’était plutôt pour les vrais tatoueurs, c’est-à-dire ceux qui en avaient partout, qui se le faisaient jusqu’au bout des doigts. Maintenant les tatouages sur les mains peuvent être de petits symboles, de petits mots, qui peuvent être très discrets, puisqu’entre les doigts. Certaines stars, par exemple Rihanna ou Carey Mulligan, ont de petits tatouages entre les doigts qui sont assez faciles à dissimuler.

Donc pensez bien, si vous travaillez avec des clients, à ce que vous puissiez bien dissimuler le tatouage. Si vous êtes commercial, peut-être que ce ne sera pas un avantage d’avoir des tatouages qui soient très visibles, sur le corps, lorsque vous serez en entretien avec des clients potentiels. Pensez aussi à ce que le tatouage ne vous pénalise pas pour trouver du travail. 

Comment tester son tatouage ?

Ensuite, vous pouvez faire des tests de motifs avec des tatouages éphémères, par exemple. Pour ça, il existe pas mal de méthodes : par exemple, le pochoir avec des feutres à paillettes. Comment ça marche ? Vous avez un petit feutre et vous faites des petits dessins avec des paillettes, sur votre peau. 

D’autres moyens de tester un tatouage avant de le faire ? Il y a la décalcomanie qui est possible, le henné, ou encore les pierres à tatouer, qui font un peu tampon – c’est-à-dire que vous avez un motif et vous le tamponnez sur vous.

Ce sont des techniques qui ont une durée plus ou moins courte. Le henné dure quand même assez longtemps. Ces techniques peuvent vous permettre de tester l’endroit du corps et le motif, sur une certaine période. Et si ça vous plaît, vous pouvez passer à un tatouage permanent.

Est-ce que ma peau va supporter le tatouage ?

Avant de vous faire un premier tatouage, vous voulez être sûr-e que votre peau va bien réagir. Lorsque vous allez prendre rendez-vous avec le tatoueur, pour tester si vous ne faites pas de réaction allergique à l’encre, il va vous mettre un petit point d’encre sur la peau. Puis vérifiera si, après quelques jours, il y a une réaction. S’il n’y a pas de réaction, cela voudra dire que vous pouvez passer sous le dermographe et commencez les séances. 

Il y a quand même un risque pour certaines peaux, qui sont atypiques, d’avoir facilement des réactions allergiques. C’est mieux de consulter un dermatologue pour parler avec lui de votre projet de tatouage, pour éviter de mauvaises surprises. Mieux vaut prendre des précautions.

Combien le tatouage va me coûter ?


Une publicité d’un magasin de chaussures

À prendre en compte également : le coût du tatouage. En majorité, les tatoueurs facturent 75 euros l’heure et ça peut monter à 100 euros ou plus. Le prix varie selon la notoriété du tatoueur et le temps que va prendre le tatouage à réaliser. 

Lorsque vous allez voir le tatoueur, il va vous faire une estimation de la durée donc du coût du tatouage. Normalement, il n’y a pas de surprise, il sait ce qu’il fait, il aura bien estimé le temps passé à faire votre tatouage. Vous verserez un acompte et puis vous payerez entièrement lorsque vous aurez terminé les séances.

→ Il faut savoir qu’il y a le coût initial, le premier coût. Lorsque vous faites le tatouage, après la cicatrisation, il y a une séance de retouche qui est inclue, si jamais une partie du dessin s’est effacé. Après quelques années, vous allez sans doute devoir repasser chez le tatoueur pour qu’il ravive le tatouage. Ben oui avec le temps l’encre devient plus claire, et certaines petites lignes fines disparaissent, il faut repasser par un tatoueur qui va pouvoir refaire le tatouage et puis remettre ce qui a disparu avec le temps.

Comment bien choisir son tatoueur ?

Prenez également le temps de choisir un tatoueur. Ça, c’est par rapport au style que vous avez déterminé, lorsque vous avez réfléchi à votre motif. Si vous voulez un tatouage qui soit du style polynésien, essayez d’aller voir un tatoueur qui est spécialiste de ce motif-là. Ou alors, quelqu’un qui est assez polyvalent, qui n’est pas dans un seul style, pour pouvoir avoir votre motif.

Pour voir qui sont les tatoueurs, vous pouvez aller sur internet en trouver quelques-uns. Vous pouvez regarder dans les magazines, par exemple « tatouage magazine », où il y a cette année un dossier spécial des tatoueurs avec leurs travaux, leurs portfolios, un petit descriptif de chacun. Actuellement, il y a 4 000 salons de tatouage enregistrés en France, vous allez facilement en trouver. Si vous êtes dans un autre pays, vous pouvez chercher sur internet des guides pour trouver des adresses de salon de tatouage.

L’internet est très utilisé par les tatoueurs pour trouver de la clientèle donc, à mon avis, vous n’aurez pas de mal pour trouver des salons en regardant sur les réseaux sociaux.

Quelles méthodes existent pour effacer un tatouage regretté ?


Si jamais, après tous ces conseils, vous avez quand même fait un tatouage que vous regrettez, il existe des solutions. 

Si je peux vous donner un conseil : évitez les noms de votre copain ou copine. Johnny Depp a tatoué les noms de ses copines sur son corps, résultat après rupture, il fait changer ça, pour que ça devient une phrase un peu poétique ou faire un dessin par-dessus. Je crois qu’Angélina Jolie avait fait quelque chose comme ça, aussi. 

En tout cas, sachez qu’il est possible de recouvrir un tatouage. C’est-à-dire que vous allez pouvoir voir un tatoueur et lui demander comment faire un nouveau tatouage, à partir du premier qui ne vous convient plus. Donc, comment faire un deuxième tatouage pour cacher l’initial. C’est certainement la possibilité la moins chère.

De plus, il y a l’option de l’enlever au laser. Là, ce sont plusieurs séances qu’il vous faudra et chaque séance sera facturée autour de 100 euros. Ce n’est pas rien, donc, repensez bien à tous les points que je viens de citer en amont. Puis, lorsque vous passerez à l’acte de vous faire tatouer la peau et bien, vous serez tranquille.

Voilà pour cet article sur le tatouage, j’espère qu’il vous aidera à être plus serein pour passer sous le dermographe.

• Et vous, quels sont vos conseils avant de vous faire tatouer ?
• Aviez-vous pensé à tout ça avant votre premier tatouage

→ Vous souhaitez apprendre à dessiner ? N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube 🔔 ou jeter un oeil aux formations ✏️que je vous propose. 

Sources :

magazine adn : les essentiels spécial tattoo – hors série 27 mai 2019

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=10-questions-a-se-poser-avant-de-se-faire-tatouer-quels-sont-les-risques-

Tatouage magazine : hors série numéro 1-2019

http://tattooconnection.net/blog/statistics/

https://www.apprendre-le-tatouage.fr/blog-2774-folie-du-tatouage-plus-dun-francais-sur-dix-est-tatoue.html

{lang: 'fr'}
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
>