seprator

Comment utiliser les axes pour dessiner (partie 1)

seprator
02June 2013
blog_shape

illus article axes
J’ai utilisé cette technique des axes pour apprendre à dessiner et développer mon sens des proportions sans passer par une grille (un peu trop facile et moins méritant). Le dessin est beaucoup plus précis et fidèle au modèle lorsque l’on utilise ces repères.

Sans cette étape de pré-découpe du modèle, dessiner peut vite devenir un vrai casse-tête : yeux trop petits, mauvaises proportions, on oublie un doigt (ça m’est arrivé on ne se moque pas ;))… bref plein de petits détails qui vont faire que votre oeuvre ne ressemblera pas au modèle.

 

On va voir un peu plus en détail de quelle manière utiliser ces fameux axes. Parce que tracer des lignes droites c’est bien mais qu’est-ce qu’on en fait une fois que l’on a cette forme géométrique un peu bizarre sur notre feuille de papier? Qu’est-ce qu’il faut regarder et comment le regarder?

 


Le concept des axes repères pour apprendre à dessiner

 

Les axes aident sur plusieurs points :

– pour évaluer les rapports de proportions

– pour créer des espaces négatifs pour améliorer la lecture des formes

– pour créer une structure où l’on peut évaluer la courbure des formes (en comparaison à une ligne droite on voit plus facilement les ondulations du contour).

 

 

Petite recommandation, la juxtaposition de ces axes repères doit être progressive, on pose un axe après l’autre sur le modèle puis sur la feuille de dessin.

le schéma produit sera clairement complexe alors il faut procéder petit à petit.

Le but du jeu est de situer la taille des éléments ou des parties d’éléments dans la feuille de dessin en passant par un stade d’abstraction.

À partir de cette abstraction on va recréer le modèle, on va le dessiner à l’intérieur de cette structure.

 

relations

dessiner une main 6

 

En fait, on se simplifie le modèle pour mieux le retranscrire. Vous passez de l’image à une structure abstraite, puis sur votre feuille de dessin, de la structure abstraite vers une image.

Seulement voilà certaines personnes ont des difficultés à passer ces étapes et bloquent au niveau du passage de la structure vers l’image. C’est peut être aussi votre cas.

 

 

Eh bien c’est un problème de lecture de cette forme austère et bizarre.

Comment dessine-t-on à partir de cette structure?

 

exemples axes intersection2

 

 

Premièrement, gardez en tête qu’en lui-même un axe me donne des informations par :

 

– sa longueur

 

– son inclinaison

 

– son uniformité (qui par contraste va aider à percevoir les courbes)

 

 

 

 

On va aussi utiliser les intersections de ces axes comme repère.

Cette intersection divise l’axe et offre un point de repère supplémentaire. En prolongeant les contours du modèle vous allez forcément avoir des croisements. Voyez les comme des divisions à utiliser pour vos futurs modules dont je vais vous parler dans un instant.

exemples axes intersection

 

 

 

Ok pour la théorie? Voilà concrètement ce que ça donne étape par étape!

 

 

 

1 Prolonger les contours de ce qu’on va dessiner (va créer une forme géométrique principale)

Ici vous allez d’abord trouver la forme la plus simple pour y insérer le modèle. Pour coller au plus proche de l’image, je prolonge les contours du modèle.

Si possible, cherchez à relier deux points avec un axe ou une courbe comme dans l’illustration de gauche.

De chaque image résulte un schéma singulier dont vous allez vous servir pour créer des sous-divisions ou modules.

axes espaces negatifs 2
davco9200 (2) suite

 

 

2 diviser en modules (en repérant les intersections sur le modèle, en mesurant chaque partie obtenue)

Une fois votre forme principale définie vous allez vous intéresser à ce qui se trouve à l’intérieur.

Ici vous avez les proportions des doigts schématisés par des rectangles (vert). Là encore je n’ai fait que suivre les contours des phalanges et reporter les dimensions sur ma feuille de dessin.

baxes repères espaces negatifs suite 2

 

 

3 repérer les espaces négatifs

Les espaces négatifs aident à repérer la distance qui sépare deux parties du modèle mais pour représenter les contours de ces éléments.

Pour créer une forme négative, le maître mot est de relier deux points afin de cloisonner l’espace.

axes espaces negatifs 3
axes espaces negatifs 5

baxes repères espaces negatifs suite

Si l’on ne peut pas directement relier deux points du modèle, il est possible de procéder comme sur l’image ci-dessus. C’est-à-dire en prolongeant les contours et créer les points d’intersections à l’extérieur de la forme.

 

 

4 dessiner à l’intérieur de chaque structure

Maintenant que vous avez subdivisé votre forme principale et repéré quelques espaces négatifs pour appuyer votre compréhension du modèle, attaquez vous à chaque module individuellement.

Vous allez imaginer que chacun de ceux-ci est un bloc d’argile, dans laquelle vous taillerez. Voyez l’espace négatif comme le surplus de matière à enlever pour définir votre sculpture.

 

Je vous recommande d’y aller doucement sur votre crayon, on est toujours au stade de l’ébauche 😉

 

Dessinez en procédant dans l’ordre qu’il vous plaît.  Voici celui que j’ai choisi.

 

baxes repères espaces negatifs suite 3

 

5 travailler les courbes par comparaison avec l’uniformité axes

Maintenant que votre modèle a pris forme dans la structure (un peu comme un gâteau dans un moule), observez toutes les courbes qui composent le contour de votre modèle. Le fait d’avoir la forme géométrique de départ ainsi que ses divisions vous donnera un aperçu plus clair des ondulations qui détourent le membre.

 

davco9200 (2) courbes

 

Ensuite il vous restera à travailler le volume, ajouter des textures, créer des effets… pour achever votre dessin.

 

Voilà pour cet article dont le but était d’approfondir ce concept des axes pour dessiner.

 

Un petit exercice tout simple que vous pouvez commencer à faire est de prendre une photo et de cerner les contours du modèle que vous souhaitez dessiner par des axes.

Essayer de relier deux points par une droite. Dans un premier temps n’utilisez pas de courbes. La courbure est délicate à estimer à l’oeil ce qui en fait un repère moins précis.

 

 

crédits FlickR : davco9200, qwghlm

{lang: 'fr'}


  • Merci Roy, j’ai du pain sur la planche.
    je n’arrive plus à ouvrir le livre du portrait.
    Je te remercie encore.

    Tous mes voeux.
    Michelle

  • Comme Florentkch, j’aimerais également un petit topo sur le repère et le report des mesures dans un dessin, car si les axes me donnent les directions ils ne me renseignent en rien sur les mesures.

  • Etape plus que nécessaire pour maîtriser les proportions.

    Pour moi les axes sont secondaires mais ce sont leurs intersections qui m’importent le plus car ils forment des points-repère sur lesquels on peut s’appuyer pour continuer à dessiner. Apres, ils définissent bien sûr les limites de contours, mais je préfère dessiner en “aveugle” c’est plus précis (pour mon cas personnel).

    La courbe est plus délicate mais peut être défini par (au minimum) 3 points. Cela demande bien sûr plus de pratique.

    Pour finir, c’est étrange , je suis en train de méditer sur la technique de la grille ou de la mise au carreau , car cette méthode reste encore très utilisée. Je pense que les 2 ont deux objectifs différents.
    – La mise au carreau est très utile quand on veut disproportionner l’image originale ( agrandir, warpé ou rétrécir..) Tout en la représentant la plus fidèlement possible
    – alors que la technique des axes serait davantage comme un outil d’analyse , de comparaison et/ou de compréhension de ce que l’on voit.

    Par contre je pense que tu pourrais aller légèrement plus loin quand tu parles de division et parler d’unité et de mesure. ( mêmes distances qui se répète ) car sans elles on ne peut pas réellement parler de proportion 🙂

    @ + !

  • Cher Roy,

    … Je ne sais plus quoi dire… sinon qu’il s’agit, une fois encore, d’une étape décisive pour observer les proportions.

    Quelles autres surprises nous réserves-tu pour nous transformer en dessinateurs ?

    Merci à toi.

  • Laisser un commentaire

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés
    ↓