Dessiner un effet de FLOU par étapes

Posted by in carnet de voyage, Couleur | 4 comments

Il est 7:21, j’ai trouvé un nouvel appartement et dans cet article vous expliquer comment apprendre à dessiner par étapes avec la couleur pour créer un effet de flou. En lisant cet article, vous saurez comment ajouter des couches de couleurs au feutre pour détailler votre dessin.


Je vous suggère cette technique car je pense qu’elle peut vous aider à obtenir des dessin à la fois réaliste mais sans trop de détails pour conserver la spontanéité des premiers traits.

Dans l’article “la promenade du regard” vous avez lu l’importance d’alterner des éléments détaillés pour attirer l’œil . Je vous ai expliqué également qu’il faut alterner des objets détaillés et des zones moins précises dans vos dessins. Dans cet article nous allons voir une technique pour créer ces zones. L’autre avantage est que vous allez éviter de vous retrouver avec un dessin trop minutieux à réaliser et pourrez basculer vers un type de rendu entre dessins et peinture.

C’est en faisant quelques petits croquis lors de mes premiers test de mes marqueurs que j’ai pu voir à quel point c’était intéressant de partir d’une tâche dessinée sur le papier pour ensuite travailler le dessin avec un peu plus de précision au feutre.

Mais cela en conservant l’aspect de la tâche de marqueur. En fait il faut dessiner par étapes pour obtenir un flou avec cet effet et surtout ne pas recouvrir les tracés du marqueur.

Une fois que j’ai compris ça, dessiner sur le vif devient plus amusant. Je n’ai plus la crainte de ne pas savoir comment rendre ma composition intéressante ni me poser beaucoup de questions sur la manière d’exploiter le peu de couleur du paysage.

L’idée pour créer un flou est de réaliser un “devant/derrière” lorsque vous dessinez.

Vous devez vous demander ce que c’est un “devant/derrière” . Eh bien c’est simplement que l’on va travailler les éléments du croquis quelques fois en dessinant sur les traits colorés de l’ébauche et quelques fois on va s’arrêter juste à la limite de la tâche. De cette manière ça donne l’impression que l’objet passe “derrière” la ligne colorées.

Je vous explique comment dessiner par étapes cet effet.

Premièrement rappelez-vous que je réalise des ébauches au Promarker avant d’utiliser mon feutre noir fin pour les détails. En général je place des grandes touches de couleur avec le bord biseauté de mon feutre. J’essaie d’utiliser un maximum de couleurs de cette étape. Cependant je ne remplie pas entièrement ma feuille et laisse de très nombreux espaces vides (en réserve de blanc).

Ensuite la seconde étape de mon dessin est de venir positionner les éléments du paysage au feutre fin.

Et là il y a plusieurs options.

On peut dessiner en contour pur (c’est-à-dire sans utiliser de hachures pour les ombres) sur les touches de couleurs, ce qui créera un effet de transparence assez sympathique.

Dessiner par étapes un effet de flou au marqueur

On peut dessiner sur les touches de marqueurs pour créer la transparence.

Ou alors on peut dessiner la tasse en utilisant les hachures et commencer un travail de modelé.

apprendre à dessiner

Dessiner par étapes un effet de flou en traçant sur les touches du marqueur

Ou alors on peut dessiner les touches de couleur de l’ébauche comme dans l’exemple ci-dessous.

Apprendre à dessiner en comblant les vides avec des détails

Apprendre à dessiner en comblant les vides avec des détails

Bien que j’utilise tous ces effets dans mes compositions, j’aime particulièrement le dernier. Il donne l’impression que l’objet passe derrière les lignes au feutre.

Pour réussir ce dernier, vous devez dessiner autour de la ligne de marqueur.

Dans quelle partie de la composition utiliser cet effet ?

Dans le dernier dessin que j’ai réalisé au Coffee Planet, j’ai exploité cette technique au niveau du bar, des tables au premier plan et du mur de droite.

Au niveau des tabourets j’ai cherché à préserver toutes les tâches de couleur en dessinant autour d’elles. Vous voyez qu’on a l’impression d’avoir ajouté de la peinture qui “recouvre” l’objet sur le croquis .

Dessiner par étapes un flou, les tabourets dessinés autour de la ligne de couleur.

Dessiner par étapes un flou, les tabourets dessinés autour de la ligne de couleur.

Même chose pour la ligne orange du bar, j’aurais très bien pu dessiner deux belles lignes noires toute droite pour cerner la planche de bois mais pour suggérer son horizontalité j’ai choisi de ne placer que quelques hachures d’ombre et une équerre à droite.

Le bar à dessiner par étapes en préservant les marques au feutre

Le bar à dessiner par étapes en préservant les marques au feutre

Mais c’est sur les carreaux du mur de droite que l’effet est le plus visible. Au début de mon dessin j’ai placé une ligne de gris verticale pour le positionner, ensuite j’ai dessiné la série de carreaux au feutre noir en prenant soin de ne pas empiéter sur l’espace du feutre.

La première ébauche pour apprendre à dessiner un flou

La première ébauche pour apprendre à dessiner un flou

Les carrés n’étant pas tous de la même valeur de gris j’ai réutilisé mon feutre pour en colorier certains. J’ai poursuivi avec quelques touches au feutre sur la gauche.

Vous devez arrêter les lignes des carreaux au niveau de la tâche de gris pour apprendre à dessiner cet effet de flou.

Vous devez arrêter les lignes des carreaux au niveau de la tâche de gris pour apprendre à dessiner cet effet de flou.

On obtient des formes carrées, agencées comme sur la partie droite du dessin et qui donnent l’impression que les carreaux passent derrière l’ébauche au feutre.

Voilà vous savez comment dessiner par étapes cet effet de flou. Encore une fois c’est important que vous pensiez à utiliser cette technique qui créé du flou pour pouvoir alterner avec les zones de dessin plus détaillées qui vont attirer l’œil et ainsi créer la promenade du regard.

Si vous souhaitez apprendre à dessiner les portraits avant de vous mettre à faire des croquis sur le vif, vous pouvez télécharger mon guide gratuitement en cliquant sur l’image ci-dessous.

{lang: 'fr'}


4 Comments

  1. Je re-tente de poster mon commentaire… en espérant qu’il ne s’inscrive pas une deuxième fois.
    Je disais donc de faire attention avec l’aquarelle car elle ne supporte pas très bien la chaleur et l’humidité. J’en ai fait tristement les frais en Amérique Latine et me disais que ces risques devaient certainement se retrouver également en Nouvelle Cal 😛

  2. Toujours aussi passionnantes tes explications,Merci
    Je m’y essaie ,je m’y essaie..mais j’attends aussi tes feutres (long voyage jusqu’à mon île!)
    L’aquarelle,les pastels,l’encre çà le fait aussi ,mais beaucoup plus complexe à trimbaler avec sois …

    • Merci Marie 🙂 Oui je préfère être léger quand je voyage. C’est très facile d’accumuler du poids avec les outils. À la limite je pense que l’aquarelle peut moins poser de problème que les pastels mais par contre il faut des feuilles épaisses, je pense que c’est ce qui sera le plus compliqué.

      • Attention aussi à la chaleur et l’humidité avec l’aquarelle car ça fait très mauvais ménage ! J’en ai fait les frais en Amérique Centrale et je pense qu’en Nouvelle Cal ça ne doit pas être mieux 😛

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *