Comment dessiner un animal ? Ce qu’il faut savoir

By Roy Pallas | Animaux

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Peut-être vous êtes vous déjà frotté au dessin de votre animal de compagnie préféré, ou d’animaux plus exotiques. La tâche vous a-t-elle paru d’une difficulté singulière ? Votre sujet n’est pas un objet, il est donc vivant. Il est alors difficile de rendre sa manière de se déplacer, ses postures ancrées, d’attente, ses expressions. Si vous vous demandez encore “comment se fait-il que je n’arrive pas à rendre la gestuelle, la morphologie, les expressions de l’animal que je souhaite dessiner ?” Je vous apporte une réponse en 2 étapes, pour que vous n’ayez plus ce problème à l’avenir, ou du moins que vous compreniez en quoi dessiner un animal est un exercice avec ses difficultés propres. Je vous explique tout de suite comment dessiner un animal.

1) Observer le corps de l’animal

un chien fait du scooter

Pour apprendre à dessiner un animal, prenez conscience des ressemblances avec le corps humain. Vous avez essayé de dessiner vos quadrupèdes préférés et vous vous êtes rendu compte qu’une observation peu impliquée et une connaissance partielle de leur anatomie vous freine dans votre dessin.

→ Je vais vous peut-être vous surprendre mais : un animal n’est pas plus complexe à dessiner qu’un autre sujet.


Il faut simplement apprendre certaines règles qui régissent leur anatomie
Vous avez compris que la première chose sur laquelle vous renseigner, pour dessiner un animal, c’est sur l’anatomie de ces bêtes poilues. La principale barrière se trouve à ce niveau. Étant donné que l’animal possède une morphologie qui diffère de la nôtre, il est plus difficile d’entrer en empathie avec lui (ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez pas l’aimer). 

Par exemple lorsque vous dessiner une autre personne sur le vif, on vous dit “mettez vous dans la même position que cette personne pour mieux prendre conscience des muscles qui travaillent et de l’expression de la posture”. Avec un animal, vous ne pouvez pas vraiment le faire. À moins que vous ayez une souplesse tellement développée, que vous pouvez vous nettoyer l’omoplate avec votre langue (encore que, ça ne vous aiderait pas dans votre dessin).

2) Comparer le corps de l’animal à celui de l’être humain

Concrètement, l’expression d’un animal passe par sa posture et plus particulièrement par les parties suivantes : la queue, les oreilles, l’ouverture des yeux.

Bahman Farzad

Vous allez éprouver des difficultés à saisir les expressions au début, mais les volumes vous pouvez les comprendre, il suffit de comparer l’anatomie des animaux avec la nôtre. Pour cela, je me suis appuyé sur les propos de Michael Mattesi (oui, j’adore cet auteur). Voici quelques illustrations tirées de son livre Force.

L’auteur explique en quelques dessins les ressemblances et les dissemblances entre l’anatomie de l’homme et celle de l’animal.

Vous avez la répartition des volumes du corps qui diffère. Si un homme se met à 4 pattes, vous allez voir que sa structure osseuse se rapproche de celle d’un félidé, mais que les masses de muscles ne situent à des endroits différents.

IMG_0431

La différence au niveau de la colonne vertébrale de l’homme est qu’il comporte une “rupture de force” supplémentaire par rapport à la colonne vertébrale d’un chien. Une ondulation supplémentaire pour le dire autrement.

IMG_0434

Ensuite viennent les appuis au sol. Vous avez les plantigrades, les digitigrades, les ongulés. Chaque type d’animal possède un appui au sol différent, qu’il soit plantigrade (chats, chiens), digitigrade (ours) ou ongulé (cheval).

Sachez simplement que les parties qui constituent un bras humain se retrouvent en différentes proportions dans les pattes d’un animal. Voyez l’exemple ci-dessous avec la patte d’un cheval.

IMG_0432

3) Procéder par étapes pour un dessin d’animal

Dessiner un animal, c’est rendre son corps expressif. Ici, pour esquisser, vous allez prendre conscience du parallélisme des pattes de votre animal. L’astuce est simple : lors d’un déplacement, les pattes se trouvant sur le même côté se rapprochent l’une de l’autre comme si elles cherchaient à se toucher. Il se crée un “M” au niveau de la disposition des pattes à ce moment.

Lorsque l’animal est tassé, toutes les lignes de ses pattes sont en diagonale et se trouvent en arrière.

IMG_0433

Le cou est plus important chez certaines races d’animaux (chevaux, chiens, par exemple) et doit être considéré comme une forme à part entière alors que cette partie est plus petite chez l’homme. Pour emboîter ces formes, vous allez devoir passer par les raccourcis, les lignes rentrantes.

lignes rentrantes

Pour disposer les volumes, prenez conscience que la poussée de la force se fait du sol vers le dos de l’animal. Les pattes sont le canal. Voici l’ordre dans lequel je vous propose de procéder pour dessiner les animaux :
   • Dans un premier temps, esquisser la courbe du dos ;
   • puis les volumes un par un (buste, ventre, cuisse, cou, tête) ;
   • enfin, attaquez-vous aux pattes de l’animal.

En ce qui concerne ces dernières, veillez à alterner entre des lignes droites et des courbes de cette manière pour leur donner du dynamisme.

lignes droite et courbe pattes

Voici quelques exemples dont vous pouvez vous inspirer

IMG_0437
bDom

IMG_0435
Capture1

IMG_0436
CompûterHotline

Pour dessiner les poils, c’est une autre paire de manche. Dans le prochain article, je vais vous montrer la manière de dessiner une toison très réaliste sur votre esquisse, sachez que ce n’est pas une obligation de recouvrir tout votre dessin de ces poils, mais que de ne faire qu’une seule partie, peut donner un effet “non finito” très intéressant.

Donc attendez-vous à un pas-à-pas intéressant la semaine prochaine

Comme conclusion, je vous ajoute une petite chanson qui me trottait dans la tête pendant la rédaction de cet article. Si vous n’appréciez ni les chats ni Yves Montand, ne cliquez pas sur la vidéo

Et pour aller plus loin, → voici un article qui devrait vous intéresser 🐱

crédits FlickR : Bahman Farzad,bDom,CompûterHotline,weelakeo

{lang: 'fr'}
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
  • […] How to Draw a Kitten: Narrated Step by Step. Dessiner les chats 2. Dessiner les chats 1. Apprendre à dessiner un animal. EmailShare 49EmailShare Peut-être vous êtes vous déjà frotté à au dessin de votre animal de […]

  • Avatar Skelenox dit :

    Je n’ai pas pour habitude de commenter sur internet, mais je tiens à vous remercier pour ce blog, on peut voir que vous vous investissez énormément pour nous faire comprendre certaines choses et progresser en dessin. Grâce à vos conseils avisés, j’apprends toujours quelque chose à chaque fois que je lis l’un de vos articles ! :p

    No votes yet.
    Please wait...
  • Avatar VIGNERON dit :

    Bonjour!

    Je vous remercie pour ces précieux conseils et ce pas à pas tend attendu de ma part!

    No votes yet.
    Please wait...
    • Avatar Roy Pallas dit :

      C’est vrai que je t’ai fait attendre 🙂 mais j’ai prévu un autre article sur le sujet cette semaine!

      No votes yet.
      Please wait...
  • >