[vidéo] Comment faire un croquis-l’observation

By Roy Pallas | Vidéos

Play
Pour écouter ce podcast, cliquez sur “lecture” ou faites un clique-droit ici puis “enregistrez sous”.

 

Transcription texte :

Bonjour je m’appelle Roy Pallas je suis l’auteur du blog le dessin et pour ce nouveau podcast je vais vous parler du croquis. Je vais vous livrer les points à retenir lorsque l’on commence à faire un croquis.

Parce qu’un croquis disait mon professeur, c’est 70 % d’observation et 30 % de dessin.

D’abord je voudrais vous parler un petit peu de la définition d’un croquis. C’est quoi un croquis ? Quels sont ses enjeux ?

Alors « un croquis doit fidèlement refléter en quelques coups de crayon les formes et valeurs d’un sujet dont il ne retient que les principaux aspects » ça c’est une citation de Brenda Hoddinott, l’auteur du « dessin pour les nuls ».

Et moi je précise que l’on doit mettre en avant ce qui attire notre attention et qu’on a envie de montrer. Si il y a un trait du modèle que l’on aime et qui nous saisit, il faut mettre ce trait en valeur.

Ce peut être un élément dans un paysage, une profondeur qui est particulièrement prononcée, dans un modèle vivant ça peut être un détail comme une main posée d’une manière assez élégante sur une table, un jeu de lumière etc. Ensuite un croquis possède une certaine pureté. Si on place les lignes et les valeurs dans un même travail, c’est à dire les contours et les valeurs dans un même dessin, on arrive à quelque chose de déjà assez élaboré simplement parce que l’attention de celui qui va voir le résultat est divisé entre eux les dégradés et les contours. Donc moi je propose dans un croquis de faire soit de la ligne soit du travail de valeur.

Par exemple on peut prendre des croquis d’artistes très connus comme Matisse et de Degas. Ce dernier n’ajoute pas beaucoup de nuances de gris et pourtant le léger modelé focalise notre attention au détriment des autres traits, vous vous en apercevrez quand vous regarderez ses dessins et au contraire les croquis de Matisse sont uniquement faits avec des lignes.

Il montre des traits qui sont tous d’une grande pureté et on observe la ligne uniquement pour sa simplicité.

Donc moi je propose soit les contours soit le relief avec les valeurs. Mais pour tous les deux il y a quand même une étape d’observation qui est nécessaire avant de commencer à tracer. Cette étape d’observation est constituée de plusieurs points, qui sont les mêmes que ce soit du croquis de contour ou du croquis de valeur.

Alors je vous en fait une liste rapidement :

– observer la lumière la direction demandez vous où se trouve la source de lumière. Regardez où se trouve la forme la plus claire, la plus éclairée et où se trouve la forme la plus sombre dans votre modèle. Dans un paysage, observer le nombre de plans qui se succèdent. C’est important, pour si vous voulez donner une profondeur, de décomposer le paysage en plusieurs plans puisque que ce sera plus simple pour créer une perspective atmosphérique par la suite donc avec un jeu de nuances et de valeur.

– observez les volumes principaux que ce soit en paysage, en portrait ou en dessin de nu. Donc j’entends par volumes principaux les formes les plus proches de nous par exemple si le modèle est assis et de face on va voir avoir ses genoux qui seront les éléments les plus proches de nous.

– apprenez aussi à repérer les contreformes et les espaces négatifs. Alors je vous explique rapidement si vous ne savez pas ce que c’est. Imaginer que vous teniez vos mains comme si vous regardiez dans des jumelles. Vous voyez cette manière qu’ont les enfants de faire semblant de regarder à travers des jumelles en faisant des cercles avec leurs mains, et bien prenez ces cercles et imaginez que tout ce qui est à l’intérieur de vos doigts soit cette forme négative.

– ensuite repérez les lignes de force. Alors les lignes de force ce sont les lignes qui simplifient le modèle qu’on dessine en une forme géométrique. Par exemple imaginer une personne debout devant vous et de profil qui tend sa main en face d’elle. Vous avez deux lignes de force principales, la première est horizontale et suit la main tendue la deuxième est verticale et suit le corps de profil. Les lignes de force sont un excellent repère pour estimer les proportions.

– n’hésitez pas à déshabiller mentalement le modèle. Quand je dis déshabiller c’est pas juste pour le plaisir d’être voyeur c’est pour noter la position de sa colonne vertébrale, imaginer la posture quelle a, la position de son inclinaison etc. Notez cette inclinaison et reproduisez la dans les premiers traits de votre croquis ensuite noté l’inclinaison des épaules et des hanches. N’hésitez pas lorsque vous avez repéré l’inclinaison de ces deux éléments dans les hanches et les épaules à un petit peu exagérer leur inclinaison. Ça donnera un peu plus de mouvement à votre dessin et il sera moins « rigide ».

Voilà c’est tout pour ce dernier podcast, si vous vous intéressez au croquis, je compte rédiger des articles à ce sujet. Si vous avez des questions particulières, je vous invite à les poser dans le champ des commentaires de l’article de ce podcast sur le blog le dessin.

 

D’autres vidéos :

Portrait de Jeff Bridges

Correction du portrait d’Elvis

 

{lang: 'fr'}
Follow

About the Author

Après 5 années d'études pour devenir professeur d'arts plastiques en lycée, j'ai finalement choisi de me lancer dans l'aventure de l'entrepreunariat. Aujourd'hui j'ai la chance de vivre de mon art mais surtout je suis libre de continuer à apprendre et de pouvoir enseigner ce qui me passionne dans le dessin !

Comments are closed