Choisir un crayon pour un dessin, ce n’est pas ce que vous croyez !

By Roy Pallas | Test

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Aug 01

Dans cet article vous saurez quel crayon utiliser pour le type de dessin que vous souhaitez réaliser.

IMG_0172
Cette semaine j’ai pris une grande décision, celle d’avoir beaucoup moins d’objets dans mon appartement. J’ai commencé avec le salon, la salle de bain puis ma chambre (plus difficile parce que beaucoup d’objets me servent pour le travail). À un moment je suis tombé sur une vieille trousse que j’ai ouverte. J’y ai trouvé une ribambelle de crayons de graphite pas plus long que la taille d’un doigt.

La première chose que je me suis dit c’est “quel gaspilleur! J’aurai pu les utiliser jusqu’au bout”. Ensuite j’ai remarqué que ces crayons n’étaient pas de la même marque. Depuis le temps que je pratique, j’aurai pu me trouver un crayon qui aurait été mon favori, celui que je voudrais rechercher systématiquement dans les magasins de beaux-arts, aussi précieux à mes yeux que l’est Milou à ceux de Tintin.

Pour faire court, j’ai voulu confronter la diversité de ces anciens acolytes de bois en un article (celui-ci) afin de savoir si un crayon sort du lot. Voici un article à destination de ceux qui souhaitent en savoir plus sur la fabrication de cet outil et pour ceux qui veulent choisir leur marque en fonction du type dessin qui leur plaît.

Après je continue le ménage Sourire

Comment c’est fait un crayon ?

Je suis certain que vous vous êtes posé cette question au moins une fois Sourire Au cas où vous n’auriez pas eu le temps de faire quelques recherches, voici les ingrédients de la mine du crayon : graphite et argile. Le premier va donner la coloration, le gris et le second est son liant. C’est avec ce dernier que la dureté de la mine est déterminée.

Un crayon de qualité se distingue par l’homogénéité du mélange entre le graphite et l’argile. Les ingrédients sont malaxés avec de l’eau jusqu’à obtenir une pâte fine.

Vient ensuite la phase de cuisson à 1200 degré (quand même!) qui va donner la consistance que nous connaissons à la mine. Pour la dernière étape, les fabricants enduisent la mine d’huile, de cire et enfin de colle. Cela juste avant de la placer dans une planchette de cèdre sur laquelle une seconde planchette viendra s‘imbriquer.

Comme une image vaut mille mots, voici une vidéo

Degrés de dureté et catégories

Je me souviens lorsque j’étais enfant d’avoir la désagréable sensation que mon dessin n’était pas aussi bien réalisé lorsque j’utilisais un certain type de crayon. Je vous l’accorde, à l’époque je dessinais avec n’importe quel crayon que je trouvais (j’en ai piqué quelques uns dans la trousse de mon oncle quand il était lycéen).

Ensuite j’ai eu l’idée de regarder les lettres qui se trouvaient sur une des surfaces du crayon. J’ai vu que sur certains il y avait écrit “H”, “HB”… mais qu’il y avait aussi des chiffres devant ces lettres (“2B”, “4B”…)

Grosse révélation! Je venais de découvrir l’échelle de dureté des mines!

ayes

Ensuite j’ai appris l’anglais et j’ai compris ce que ces lettres voulaient dire Clignement d'œil

Voici à quoi correspondent les lettres :

“H” pour “hardness”

“B” pour “blackness”

Les crayons H produisent des traits gris fins et durs alors que les B tracent une ligne riche et sombre. Lothan Von Faber créateur de Faber-Castell classe les crayons selon les fonctions de cette manière.

Pour le dessin technique

Le groupe 9H, 8H, 7H, 6H, 5H, 4H, 3H, 2H

Pour l’écriture

Le groupe H, F, HB, B

Pour le dessin artistique

Le groupe 2B, 3B, 4B, 5B, 6B, 7B, 8B, 9B

Maintenant que vous en savez plus sur la fabrication d’un crayon et les catégories que l’on retrouve dans le commerce, voyons un peu les marques que j’ai à tester!

IMG_0182

– Le Prismacolor Scholar 2B

– Le Derwent Sketching 2B

– Le Faber-Castell 2B

– Le Staedtler Lumograph 2B

Les dégradés

degradé desssin

Le but de ces nuanciers était de voir comment les lignes de chaque crayon se fondent et disparaissent pour obtenir un dégradé lisse (très utile pour un dessin à visée hyperréaliste). Pour les 4, les transitions entre les gammes sont douces. Le Prismacolor et le Staedtler ont des lignes qui restent assez visibles. Le Derwent, dont la marque est plus poudreuse, est plus uniforme mais le rendu le plus lisse est obtenu avec le Faber-Castell.

Le tableau de ligne

(Note : pour réaliser ce tableau, je n’ai taillé le crayon qu’une seule fois et laissé la mine s’émousser progressivement)

tableau gestuelle crayon

Ici j’ai voulu comparer pour chaque crayon : les verticales, les courbes, le remplissage en rond (tenu près de la mine), les diagonales, et un autre remplissage en rond (avec le crayon tenu en bout cette fois).

Voyons ce que ça donne!

Globalement dans les lignes verticales et diagonales les crayons se valent. Le Derwent est légèrement moins net que les autres, le Prismacolor et le Staedtler ont quelques petites nuances subtiles qui apparaissent dans leurs lignes.

Par contre dans les courbes, le trait du Prismacolor s’épaissit et se noircit. Le Staedtler garde une ligne nette ainsi que ses petites nuances. Le Faber-Castell reste le plus homogène.

Le travail en rond montre que le Prismacolor n’est pas le meilleur crayon pour obtenir un dessin aux textures douces. Des petits points sombres apparaissent à l’intérieur du remplissage. C’est par contre un rôle qui irait parfaitement au Faber-Castell.

Résultat? Quel crayon pour quel dessin?

Derwent Sketching

Un crayon fait pour les sketch rapides. Sa mine est beaucoup plus tendre et poudreuse que celle des autres outils. Il est un peu plus lourd que les autres crayons que j’ai dans ma trousse. Il glisse facilement sur le papier et couvre de grandes surfaces rapidement. Sa texture poudreuse rend difficile le travail dans le détail, comme son nom l’indique (“Derwent Sketching”) il est plus approprié pour le dessinateur qui souhaite faire une série d’esquisse ou des dessins flous de type “impressionniste”.

crayon dessin 2

Prismacolor Scholar

Le mélange d’argile et de graphite fait que l’on a des traits nets et précis même avec un 4B. Excellent pour faire un dessin expressif, où la gestuelle prédomine. C’est un crayon qui monte très vite dans les valeurs sombres. Le fait que l’on obtienne des dégradés peu homogènes confirme qu’il est plus intéressant de l’utiliser pour un travail à l’aspect graphique très marqué.

crayon dessin

Staedtler Lumograph

Le crayon qui (au regard des tests) possède le moins de personnalité. Ses tracés ne sont pas aussi affirmés que ceux du Prismacolor et ses aplats pas aussi doux que le Faber Castell. Il est de bonne qualité mais d’un point de vu graphique, il ne se spécialise pas.

croquis10

Faber-Castell

Même si le Prismacolor est très précis, le trait d’un Faber-Castell est d’une clarté bluffante. Avec moins de pression sur la mine les traces de crayon disparaissent pour obtenir le dégradé le plus uni des 4 crayons testés. Avant d’écrire cet article, j’ai lu quelques articles élogieux sur ce crayon, je souhaitais voir ses qualités et je ne suis pas déçu! Je le conseil pour les dessins très détaillés et pour les effets de matière très réalistes.

Angelina Jolie

Évidemment le ressenti avec le crayon pendant le dessin est aussi important. Il y a beaucoup de caractéristiques qu’un test de ce type ne peut mesurer mais j’aime assez savoir ce qui se trouve dans ma trousse et si j’utilise bien l’outil le plus approprié pour le type de dessin que je vise.

Si vous vous intéressez au dessin très réaliste, les crayons ne sont pas les seuls outils que vous pouvez utiliser. Vous devrez avoir quelques outils supplémentaires dans votre trousse (si vous êtes une fille, vous les aurez très probablement déjà dans votre trousse à maquillage).

Voici un exemple de rendu que l’on peut obtenir en choisissant les bonnes combinaisons de crayons. Pour lire la liste du matériel utilisé cliquez sur le lien suivant : “dessiner un portrait aussi réaliste qu’une photo”.

Un portrait d'homme dessiné avec les crayons et les estompes.

Voici un portrait que j’ai réalisé en combinant les bons crayons avec les techniques d’estompes.

Pour l’article suivant (eh oui je ne m’arrêterai pas là) je compte tester :

– l’utilisation de la gomme

– rendu des crayons sur un papier lisse et un papier à grain

– ce qui se passe lorsqu’on utilise une estompe

Est-ce que vous voyez d’autres choses que je pourrais évaluer pour l’article suivant?

Maintenant que vous savez quels sont les différents outils que vous pouvez utiliser et leur spécificités, il vous manque des exercices simples pour apprendre les bases du dessin. Pour cela vous pouvez télécharger gratuitement mes guides en cliquant sur l’image ci-dessous.

crédit FlickR : Ayes

{lang: 'fr'}

(60) comments

Add Your Reply