Dessiner une Esquisse à 2 Valeurs : tuto pas-à-pas

By Olga Pacouret | Animaux

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Juin 27
esquisse à deux valeurs

Vous vous intéressez au dessin en valeurs de gris ? Vous aimeriez maîtriser vos portraits en noir et blanc ? Ça tombe bien, je vous ai préparé ce petit tuto pour vous montrer, étape par étape, comment dessiner une esquisse à deux valeurs. Pour cet exemple, je choisis de dessiner une tête de cheval. Nous allons donc voir la première étape de ce dessin réaliste : détourer le modèle sur la feuille et marquer les zones d’ombres fortes. Le dessin à deux valeurs permet de mettre en évidence le contraste d’une image. Il nous sert de base pour la suite du portrait. Cette étape est également bénéfique pour dessiner en volume, le plus proche possible de la réalité. Résultat hyperréaliste (presque) garanti. Vous êtes prêts ? Alors c’est parti.

Esquisse à 2 valeurs pour un dessin en noir et blanc : tuto vidéo

Je vous propose tout de même ma version vidéo tuto de ce dessin en valeurs de gris. Je sais que beaucoup préfèrent regarder en live plutôt que lire l’article. Ce que je peux comprendre.

Je vous laisse donc le choix. Les deux vous donnent les mêmes informations (même si vous voyez mieux le processus en entier sur la vidéo). Trêve de bavardage, revenons à notre exercice de valeurs de gris (ou plutôt de noir et blanc).

Dessiner une esquisse à 2 valeurs : 1ère étape

esquisse 2 valeurs

Le matériel

Pour cette esquisse, j’utilise un papier à dessin évidemment (A4), mais aussi :

  • un crayon 2B, pour le premier détourage du modèle ;
  • une pierre noire 2B (de chez Conté Paris), pour marquer les premières zones d’ombre ;
  • ainsi qu’une estompe, pour amorcer la suite du portrait.

Je continuerai ensuite ce dessin avec du fusain, mais c’est pour une autre fois.

Pour commencer, je choisis la pierre noire qui est plus dure, plus tranchée, parce que la photo qui me sert de modèle a été prise en extérieur, un jour de grand soleil. Les contrastes sont donc très prononcés.

Détourer le modèle

La première étape consiste à détourer le modèle. Pour cet exercice, je vous encourage à prendre le temps de dessiner les contours de votre portrait (tête de cheval ou non) avec un trait léger, mettant en évidence les zones d’ombre et de lumière.

Vous voyez que sur ma feuille on distingue plein de petits espaces distincts. Ils représentent les délimitations entre les clairs et les obscurs. Cela vous permet de repérer très rapidement les zones très sombres que vous allez travailler en premier.

Détourer le modèle aide également à mieux discerner la silhouette et les volumes du modèle. Une fois que c’est terminé, vous pouvez passer à l’étape 2 de l’esquisse à deux valeurs.

Les fondations d’un portrait réaliste en noir et blanc : 2ème étape

dessin noir et blanc

Les zones d’ombres fortes

On entre dans le vif du sujet : le dessin des ombres marquées. Référez-vous à votre modèle et commencez à esquisser vos zones sombres à l’aide de la pierre noire.

Ici, on ne cherche pas le dégradé. La lumière de la photo est crue, les délimitations sont nettes, c’est ce qu’on veut obtenir sur notre dessin également. On est bien sur une esquisse à deux valeurs. Pour le moment, on évite les contours progressifs et on y va franco.

Vous remarquez peut-être que je me concentre uniquement sur la tête du cheval. C’est parce que je sais déjà que, pour mon résultat final, je veux garder l’œil des spectateurs sur la tête (et non le cou). Je positionne donc le contraste fort à cet endroit-là. Le cou lui sera plus diffus, plus flou. Et ce, grâce au fusain (je laisserai donc de côté la pierre noire pour cette partie).

Revenir sur son dessin

exercice valeurs de gris

Je vous invite à accorder une attention particulière à cette étape. Ne vous précipitez pas. Personnellement, je fais toujours des allers-retours entre mon modèle et mon dessin. Je remplis les zones sombres prudemment pour éviter les erreurs.

Cela me permet de vérifier si les ombres sont réellement composées d’une seule valeur ou non. Parfois, on a l’impression d’une grosse tache noire. Finalement, à y regarder de plus près, on s’aperçoit qu’il y a des subtilités.

Mais ça m’évite également les simplifications. Notre esprit est un petit malin, quand il voit un objet/un animal qu’il connaît, il interprète beaucoup de choses, notamment les formes. Par exemple, il va se dire que les narines sont rondes et va nous pousser à dessiner des narines rondes. Or, selon l’angle de vue de la photo, les narines peuvent ne pas être rondes du tout.

Les allers-retours constants entre le modèle et l’esquisse permettent d’éviter ces raccourcis pour bien dessiner ce que l’on voit (et non ce que l’on imagine). C’est très important pour obtenir un résultat réaliste.

Apprendre à dessiner les valeurs : 3ème étape

apprendre à dessiner en valeurs de gris

L’estompe

Maintenant que vous avez mis en valeur tous les espaces d’ombres très foncées sur votre dessin, vous allez pouvoir entamer la phase d’estompe. Cela va créer des valeurs intermédiaires, atténuer la matière.

C’est également excellent pour fixer le noir sur le papier (ainsi, il ne bougera pas lors du passage du fusain, dans une prochaine session).

À l’aide de votre estompe, revenez sur vos traits noirs et atténuez certains contours. Profitez-en pour esquisser d’autres zones d’ombres moins marquées, votre estompe est chargée en pierre noire, elle peut vous servir de crayon.

Finaliser les fondations

Votre esquisse à deux valeurs prend forme. Elle est presque terminée. Vous pouvez ajouter quelques retouches ici ou là.

Si vous faites une erreur à ce stade, ce n’est pas grave. Vous pourrez facilement la corriger avec un outil de soustraction (comme une gomme).

Les zones d’ombres du cou seront, elles, travaillées au fusain. Cela donnera des formes plus diluées, plus floues. Comme une impression de perspective atmosphérique.

Réaliser une esquisse en noir et blanc : ce qu’il faut retenir

esquisse à deux valeurs

Bravo ! Vous avez réussi à dessiner une esquisse à 2 valeurs. Vous êtes prêt pour passer à la suite et compléter votre dessin si vous le souhaitez.

D’ailleurs, j’avais également rédigé un article sur les étapes finales de ce portrait de cheval (si vous voulez voir le résultat).

Le plus important, c’est vraiment de bien définir ses zones en amont, grâce au détourage. Puis de représenter les ombres telles que vous les voyez sur votre modèle, pour être le plus fidèle possible à la réalité.

Ensuite, c’est du temps, de la pratique et de la patience. 🙂

À lire aussi :

>