Dessiner une Tête de Cheval Réaliste : les étapes finales

By Olga Pacouret | Animaux

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Avr 25
dessiner une tête de cheval réaliste

Bonjour et bienvenue sur mon blog ! Il est 10 h 56, je viens de boire un jus de fruits fraîchement pressé, et je vais vous parler de cheval en dessin réaliste. Et plus particulièrement de la tête du cheval. Je ne vais pas m’attarder ici sur comment dessiner les yeux, le museau ou la crinière. Le but de cet article est plutôt de vous aider à dessiner une tête de cheval réaliste grâce aux étapes finales. Elles reposent sur une technique que j’aime beaucoup : la poudre de fusain. Cette poudre est extrêmement efficace pour obtenir des contrastes forts rapidement. Je vous explique donc comment l’utiliser, l’appliquer, la nuancer, etc., pour un rendu réaliste. C’est parti !

Le matériel nécessaire pour un dessin de cheval

Avant de commencer, vous aurez besoin de matériel spécifique. Rien de très extravagant, vous trouverez tout ça facilement en magasin (ou peut-être même déjà chez vous). Je vous montre donc ce dont je vais me servir. Vous pouvez utiliser exactement le même matériel, ou adapter selon ce que vous avez déjà.

Pour cet exercice, voici la liste de mon matériel :

  • des barres de fusain compressé en différentes tonalités ;
  • un scalpel ;
  • une estompe ;
  • un pinceau rond moyen ;
  • un petit pinceau droit ;
  • une craie blanche ;
  • et un crayon Faber-Castell gris clair.

Le plus important, c’est que vous ayez de la poudre de fusain, de quoi l’étaler, l’estomper, et un ou plusieurs outils pour créer des rehauts de lumière.

Maintenant, on peut passer à la pratique. C’est parti pour notre tuto « dessiner une tête de cheval réaliste grâce au fusain ».

Les étapes finales pour dessiner une tête de cheval réaliste

1ère étape

dessin cheval fusain

Je commence par gratter mon bâton de fusain avec mon scalpel pour obtenir de la poudre. Vous pouvez aussi utiliser du fusain qui est déjà en poudre. Cela s’achète en pot dans les magasins d’art.

J’en dépose une petite quantité sur une feuille à part, dans laquelle je viens prélever au fur et à mesure. Ou bien directement sur mon dessin.

2ème étape

À l’aide de mon pinceau rond moyen, j’étale le fusain sur le cou du cheval. Je suis assez généreux sur les quantités. Là, je n’ai pas peur d’y aller. Je veux vraiment accentuer le contraste avec la tête du cheval pour obtenir ce rendu réaliste.

Mais je fais tout de même attention de ne pas le rendre trop noir non plus. Je ne veux pas attirer l’attention du spectateur sur le cou. Je veux que son regard reste concentré sur la tête, les yeux, le museau, la crinière, etc.

J’essaye de trouver le juste milieu : un contraste suffisamment fort pour détacher la tête et le cou du cheval, mais pas trop fort pour garder l’attention sur la tête.

3ème étape

J’estompe maintenant la poudre de fusain pour garder le pelage du cou plus diffus que celui de la tête du cheval. La poudre de fusain est parfaite pour ça. Elle donne un réel effet flou, vaporeux, doux au portrait.

Cela permet d’obtenir une perspective atmosphérique, parfaite pour notre exercice du jour.

4ème étape

À cette étape, nous avons un cou déjà beaucoup plus contrasté. Je vais alors venir créer des rehauts de lumière pour harmoniser le dessin. Eh oui, pour dessiner un cheval réaliste, les zones de lumière sont aussi importantes que les zones d’ombre.

Je commence avec mon crayon gris clair, pour redessiner les poils clairs. Ça ne se voit pas beaucoup, mais l’effet est bien là.

Ensuite, je prends ma craie blanche (beaucoup plus visible) et je viens marquer franchement les muscles de la gorge. Cela me donne du relief dans la silhouette du cheval. Notre œil se repère beaucoup mieux dans le dessin grâce à ces contours.

5ème étape

Je peux maintenant estomper les lignes claires, blanches ou grises, afin de les rendre plus subtiles. On ne veut pas que notre dessin soit trop cru ou trop tranché.

J’utilise alors mon petit pinceau plat. Il est très pratique pour adoucir les transitions. Il crée un dégradé entre les zones claires et les zones sombres.

Les dernières retouches

Mon dessin de cheval réaliste commence vraiment à se rapprocher du résultat souhaité. Le cou est à la fois bien contrasté, mais pas trop pour ne pas prendre le dessus. Le rendu me plaît bien.

À ce stade, je n’ai plus que quelques petites retouches à faire ici ou là, selon mon ressenti. Je peux ajouter une dernière touche de poudre de fusain sur la ligne entre le cou et la mâchoire du cheval. Cela aide à les séparer sur 2 plans bien distincts. Je peux également estomper encore un peu certaines zones.

Vous aussi, n’hésitez pas à faire une ou deux dernières retouches, si vous sentez que telle ou telle partie de la tête du cheval manque de contraste ou de lumière.

Vous pouvez vous arrêter une fois que le résultat vous plaît.

Dessiner un cheval : en bref

cheval dessin realiste

Pour résumer, je trouve la poudre de fusain excellente pour les étapes finales d’un dessin de cheval réaliste. Elle permet de créer un contraste fort, très simplement et très rapidement. Le rendu est doux, vaporeux et mat, très agréable à regarder.

Cette technique n’est finalement pas très compliquée et pourtant, redoutablement efficace. Est-ce qu’elle vous plaît ? Vous la connaissiez ?

N’hésitez pas à partager vos astuces à votre tour, en commentaire.

À lire aussi :

Quelles proportions pour dessiner un cheval ?

Comment Dessiner un Chien Réaliste ? Tuto Facile

Pour aller plus loin : découvrez mes formations en ligne pour apprendre le dessin.

  • Denise dit :

    Merci beaucoup pour ta générosité ✍ de nous partager ton talent

  • Gérard. dit :

    Quel différence y a t’il entre de la poudre de graphite et de la poudre de fusain ?

  • Sophie dit :

    Bonjour Olga, bonjour Roy ! Bravo pour cette magnifique tête de cheval au graphite ! J’ai vraiment trouvé le résultat superbe et c’est vrai que la poudre de graphite est vraiment extra pour donner du corps au dessin et réaliser rapidement et efficacement les ombres ! C’est une matière que j’utilise aussi beaucoup dans mes portraits humains pour la chevelure, grâce à son rendu flouté et doux, elle donne un aspect naturel et très réaliste au dessin, comme vos l’expliquez très bien ! En tout cas, bonne astuce et merci pour le partage !

  • >