Connaissez-vous les perspectives en dessin?

 

perspective by stefano63frPendant mes années à l’université j’ai eu le droit à quelques séances de dessins d’architecture et de représentation de l’espace.

La plupart des élèves n’avaient pas de connaissance sur la perspective et ne savaient pas bien la dessiner.

J’ai commencé à gribouiller en autodidacte mais je n’avais jamais pris le temps de m’intéresser aux bases.

Comme j’ai moi-même longtemps été un peu perdu avec toutes ces perspectives différentes, je vous fait une petite liste qui va vous aider à y voir plus clair.


Avec l’aide des professeurs (et quelques efforts) je sais maintenant tracer une perspective conique, isométrique et atmosphérique mais il y en a d’autres! Ce n’est pas un exercice que j’affectionne mais ça fait partie des connaissances de bases pour ceux qui veulent apprendre à dessiner.

 

Il y a deux groupes principaux de perspectives : la perspective géométrique et la perspective iconique.

Les perspectives géométriques, servent à représenter précisément un objet ou un édifice (très utile pour les designers et les architectes).

  • La perspective isométrique : un moyen de représentation fait à partir de 3 directions qui ont la même importance. Les trois axes possèdent la même longueur et la construction se fait par ajout de parallèle (un bon exercice pour apprendre à tracer des traits à main levée)
perspective isométrique
  • La perspective cavalière : Elle ne possède pas de point de fuite. Il s’agit de donner du volume à un objet en ajoutant des parallèles. Le tout ne rend pas compte de la déformation normalement due à la profondeur. Toutes les lignes qui sont parallèles en réalité le seront aussi sur le dessin peu importe le point de vue.
perpective cavalière

 

 

Les perspectives linéaires (perspectives coniques)

D’abord un rappel des termes

Ligne d’horizon : La ligne qui correspond au niveau horizontal des yeux. Ce niveau reste fixe même lorsque l’on lève ou descend la tête (le “H” des illustrations).

Point de fuite : point vers lequel des droites parallèles convergent sur un dessin en perspective (le “PF” de mes illustrations).

 

  • La perspective frontale : Une perspective à 1 point de fuite. Cette perspective est un peu comme la perspective cavalière sauf qu’au lieu de tracer uniquement des parallèles sur toutes les faces, on suggèrera la profondeur par des obliques qui suivront un point de fuite. Il y a uniquement les lignes de côtés de l’objets qui convergent vers un point.
perspective frontale
  • La perspective oblique : LA perspective que tout bon dessinateur se doit de savoir manier (au moins un petit peu)! Elle est faite de 2 points de fuites. J’aime penser que c’est une version plus précise de la perspective frontale. Elle donne des informations sur la direction des lignes de l’objet dans l’espace. Elle déforme l’objet pour donner une représentation fidèle de la profondeur.
perspective oblique
  • La perspective aérienne : Perspective à 3 points de fuites, toutes les lignes de l’objet convergent vers un point de fuite différent. Souvent utilisé pour représenter des éléments très hauts tel que des immeubles. Même si elle est plus réaliste que la perspective oblique, l’œil est moins habitué à celle-ci.
perspective aérienne

 

Les autres types de perspective

  • La perspective atmosphérique : Ma perspective préférée ! On la compare à la profondeur de champ en photo. Elle se résume à une règle toute simple « ce qui est lointain est flou et clair alors que ce qui est au premier plan est contrasté et net (et détaillé)».
perspective atmosphérique

 

 

  • La perspective par ombre et modelé : Surtout utilisée pour donner forme à des objets n’ayant pas (ou peu) d’arêtes et de ligne, comme un tissu, une pomme, un ballon. Pour créer l’illusion, il est important de bien placer les ombres et de connaitre la direction de la source de lumière. Pour cela, les bases du dégradé sont indispensables.
perspective par ombre
  • La perspective par chevauchement de taille : Une perspective simple qui consiste à suggérer une profondeur par réduction de la taille des éléments d’un dessin. Plus l’objet est petit plus on a l’impression qu’il est loin.

 

Encore un peu de lexique

  • Centre perspectif : Centre de la forme dessinée en perspective. C’est l’intersection des diagonales tracées à partir des extrémités de la surface (“c”).
centre perspectif

 

Si vous souhaitez en plus apprendre à faire un dessin avec une profondeur éxagérée vous pouvez lire cet article sur le dessin à 4 points de fuite.

illustration dessin perspective 4 points de fuite interieur maison

Un exemple de croquis fait dans une perspective à 4 points de fuite

 

Ou si vous n’en pouvez plus des points de fuite, essayez cette technique pour dessiner sans eux 😉

Dessiner sans points de fuite

Pour en savoir plus sur les techniques pour croquer et portraiturer, vous pouvez recevoir le pack du dessinateur débutant qui contient plusieurs fiches sur ce sujet en cliquant sur l’image ci-dessous.

crédit photographique stefano63fr

{lang: 'fr'}


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Merci Roy. J’ai trouve reponse a mes questions. Je confondais Perspective isometric et cavaliere dont j’avais de vagues souvenirs du college. Heheh. Maintenant je suis en train de chercher les equivalents en anglais ! 🙂

  2. Bonjour à toutes et tous !

    LETZELTER:
    Bonjour Roy,
    Je suis régulièrement les publications sur ton blog.
    Néanmoins, en ce qui concerne cet article succinct sur les différentes formes de perspectives je voudrai apporter une précision quant à ton explication sur la perspective aérienne.
    Cette dénomination ne vient pas de aérien mais de AIR ou ATMOSPHÈRE (pollué qui filtre la lumière, donc les couleurs). Perspective atmosphérique et aérienne = « kif kif bourricot ».
    L’exemple que tu donnes serait plutôt une perspective oblique plongeante à 3 points de fuite.
    A te lire … avec mes salutations.

    Désolé de te contredire, mais Roy a raison.
    Il nous montre bien une perspective aérienne linéaire (effectivement à trois points de fuite).

    La perspective atmosphérique dont il nous parle juste en dessous en est bien une.
    Contrairement à ce que tu avances, ces deux types de perspectives ne sont pas du tout “kif-kif bourricot”, l’une étant basée sur des lignes, fussent elles imaginaires et l’autre sur des tons, des contrastes et des valeurs.
    Dans cette dernière les lignes n’existent pas ou très partiellement comme dans le bas du dessin de Roy (paysage avec montagnes en arrière-plan.

    Cordialement.
    (Un “vieux peintre” maintenant retraité, qui salue ses jeunes confrères et les visiteurs et visiteuses du blog.)
    😉

  3. Bonjour Roy,
    Je suis régulièrement les publications sur ton blog.
    Néanmoins, en ce qui concerne cet article succinct sur les différentes formes de perspectives je voudrai apporter une précision quant à ton explication sur la perspective aérienne.
    Cette dénomination ne vient pas de aérien mais de AIR ou ATMOSPHÈRE (pollué qui filtre la lumière, donc les couleurs). Perspective atmosphérique et aérienne = “kif kif bourricot”.
    L’exemple que tu donnes serait plutôt une perspective oblique plongeante à 3 points de fuite.
    A te lire … avec mes salutations.

  4. Bonjour, Roy
    Merci, j’ai bien reçu les deux livres sur le portrait et le dessin, je trouve que vous avez bien travaillez les deux thèmes.
    S’il vous plais Roy j’un besoin de votre aide pour améliorer mes connaissances en matière des perspectives.

    merci beaucoup.

  5. Tout à fait d’accord avec toi Nicole ^^. Ravi de te lire! Pour moi synthétiser des connaissances reste un exercice assez délicat à faire mais quand on sent que les lecteurs nous en sont reconnaissant, on ne peut que continuer! ^^

  6. Cet outil qu’est le blog est merveilleux pour ceux qui le regarde comme pour ceux qui le crée car il permet de synthétiser des savoirs et de les appliquer afin de les connaitre vraiment! Pour tous ceux qui disent ne pas avoir le temps, c’est un choix et dix minutes par jours de dessin, n’est pas chronophage mais est un excellent moyen d’évacuer le stress,n’est ce pas,Roy?

  7. J’aime à lire tes articles, Roy, parce qu’on sent tellement à la fois la passion pour cet art, le talent, bien sûr, mais un petit quelque chose de l’ordre du philosophique. Il y a toujours un conseil qui pousse la maturité, qui montre combien le travail d’une vie personnelle intervient dans l’acquisition des connaissances.
    De mon côté, non seulement, comme Philippe et Sylviane, je n’ai pas de temps pour dessiner, mais, en plus, je n’ai pas le moindre talent. Par contre, quand je lis ton blog, je me dis que peut-être, avec quelques notions, je pourrais faire quelque chose. Alors, je pense et rêve qu’un jour, je m’y mettrai pas qu’il faille s’intéresser à tout, mais parce que j’adore le geste de dessiner ou peindre…
    Merci Roy, pour cette lueur d’espoir toujours présente à chaque article !

  8. Beaucoup de talent. La perspective par ombre est la technique la plus impressionnante. Il suffit de voir les peintures de la renaissance, éclairée par une bougie, de véritables oeuvres d’art.

  9. Beaucoup de talent. La perspective par ombre est la technique la plus impressionnante. Il suffit de voir les peintures de la renaissance, éclairée par une bougie, de véritables oeuvres d’art.

  10. Bonjour Roy,
    Je viens de lire ce très bon article, juste pour le plaisir de voir avec quel talent tu transmets des notions qui ne sont pas toujours très simples pour les néophytes.

    Comme Sylviane, je n’ai plus le temps de me mettre à dessiner maintenant, mais je pense que, entre autres, ce serait une bonne idée que tu donnes des cours online …

    Bravo en tout cas pour ces pages qui respirent la clarté et la sensibilité !

    A bientôt !

  11. Comme tout le monde, j’ajoute un “félicitation”. 🙂 C’est un plaisir d’apprendre, car venant de l’informatique, je ne connaissais que l’analogie orthogonale/perspective et focus (ce qui n’est pas très dessin ^^’). J’attends avec impatience ton article sur la maitrise de la perspective. Bonne continuation.

  12. Excellent! Je te promet, moi aussi je fais partager ma passion, et j’explique plein de choses.En voyant ton blog j’ai l’impression qu’on est proche dans notre façon de vouloir rendre accessible ce qu’on aime. Je pense que si on se rencontrait par hasard, on on aurait beaucoup à se dire. Bravo pour ton superbe travail! Je te soutiens définitivement!

  13. Mon Cher Roy,

    Je viens sur ton blog uniquement pour le plaisir d’apprendre car je n’ai plus le temps de me mettre à dessiner.

    Mais, vraiment tes explications sont claires et bien expliqués. Ton côté pédagogue doit faire des merveilles chez ceux qui suivent tes cours.

    Je ne connaissais en réalité que la perspective frontale et n’avait vraiment aucune idée qu’il en existait d’autres.

    Bravo Roy, tu pourrais donner des cours on-line non ?

  14. Très intéressant ton article. D’autant plus, qu’il ne s’arrête pas, comme on le voit souvent, à l’explication du point de fuite mais on comprend les différents type de perspectives.

  15. Bonne question! Je pense que c’est à cause de tout le mal que je me suis donné pour l’apprendre ^^ et parce qu’elle s’accorde bien avec ma manière de dessiner. Le professeur de peinture nous avait donné un exercice, il fallait créer de la profondeur depuis une photo.

    Il nous avait demandé 2 rendus, j’en ai fait 25. Et aucun n’était réussi… Pendant la période des exercices qui y étaient consacrés je n’ai jamais réussi. C’est quelques temps après(peut-être un mois) que ça a fait “tilt” pendant que je rêvassais (d’où mon conseil de laisser les choses mûrir entre deux activités).

    Après je me suis rendu compte qu’elle s’accorde bien avec mon style de dessin assez nerveux et rapide. Qui va du plus flou vers le plus net (autant pour les portraits, les attitudes, les paysages…) La perspective atmosphérique n’est pas précise et ça me va parce que j’aime les contours flous.

  16. Eh bien ça en fait des perspectives (et des noms à retenir ^^)on ne dirait pas!
    C’est assez effrayant de découvrir la perspective pour la première fois. Le petit H et les petits PF nous semblent compliqués à maitriser…
    Je n’ai pas encore l’ambition de reproduire une ville vue du ciel, alors je vais me contenter de maitriser la perspective oblique et atmosphérique (la plus simple peut-être non ?) pour le moment, ce qui n’est déjà pas si mal je pense 🙂

    En tout cas c’est expliqué très clairement ! J’ai juste une petite remarque concernant tes dessins : ce serait bien si on pouvait les agrandir pour voir tout ça de plus près, car les traits sont très pâles.

    Cet article me reverra souvent 🙂

    • Noté pour les illustrations! Je ne suis pas sur que je vais proposer de les agrandir mais sûrement les rendre plus visibles!
      Pour ce qui est de la maitrise de la perspective je vais faire un article à part (en tout cas pour celles que je connais bien). Ce sera expliqué clairement, là c’était plutôt pour faire un tour d’horizon (sans jeu de mots ^^) de celles qui existent.
      A mon avis la perspective atmosphérique fait parti des plus simples, (c’est peut-être parce que je l’aime beaucoup…) et la connaître avec l’oblique est déjà bien. Je crois que tu pourras te débrouiller pour à peu près tout représenter comme ça.
      Mais tu m’as donné une idée de mise à jour de l’article ^^ Merci en tout cas pour ton commentaire!