Quelques exercices pour faire un dégradé au crayon

Posted by in Technique | 23 comments

002Savoir faire un dégradé au crayon est un passage obligé pour celui qui veut dessiner de manière réaliste. Sans le dégradé, il sera difficile de donner du relief au dessin et de rendre toute la subtilité des textures. En ce moment j’ai du temps libre donc j’ai fait pu écrire un article plus long que d’habitude.  J’espère qu’il contient de quoi vous aider à réaliser de beaux dégradés. C’est par ici!

 

 

 


Dans un premier temps, je vous recommande de tenir le crayon comme vous tiendriez un stylo, c’est-à-dire avec les doigts près de la mine. La raison est simple, la majorité des dessinateurs qui débutent ont tendance à ne pas assez assombrir leurs dessins. J’ai été comme ça moi aussi il y a quelques années et je dois vous dire que depuis que je me laisse aller à des gris intenses (presque noir) mes dessins ont acquis une “présence” supplémentaire. C’est pour cette raison qu’il est selon moi important d’apprendre au plus vite à ne pas être timoré avec les dégradés et d’oser appuyer sur le crayon.

Dans un deuxième temps, il sera plus facile d’apprendre à avoir un trait léger en tenant le crayon par le bout afin que la mine “survole” la feuille tout en laissant un trait fin mais visible.

 

Exercice!

Un dégradé dans un carré


Vous n’avez besoin que d’un crayon et d’une feuille blanche A4 (de préférence avec une texture un peu granuleuse)

exercice dégradé
  • Sur la feuille vous tracerez plusieurs carrés de 5cm par 5cm en appuyant assez fort sur votre crayon. Dans ces carrés, tracez une verticale à 1.5cm du bord en appuyant moyennement sur votre crayon. Ensuite tracez une autre parallèle à 1.5cm de la première en appuyant beaucoup moins que pour le premier trait, refaites une dernière ligne de cette manière mais en appuyant très peu (juste en laissant glisser le crayon le long de votre règle)
exercice dégradé
  • Vous allez commencer à assombrir un côté du carré et de le colorier en allant vers le côté opposé. Ne coloriez pas jusqu’à lui mais laisser une marge d’environ 1/4 de la taille du carré (Note : Que vous soyez droitier ou gaucher n’est pas important puisque par la suite, il faudra faire l’exercice en partant du coin opposé à la main avec laquelle vous êtes le plus à l’aise)
  • Le but du jeu est de débuter le dégradé avec la même valeur de gris que celui qui vous a servi à tracer les contours du carré (qui est normalement le trait plus sombre). Vous devez commencer le coloriage avec le même gris.
  • Ensuite au fur-et-à mesure que vous remplissez le premier rectangle et que vous arrivez à la seconde parallèle, adaptez la pression de votre crayon et votre mouvement pour obtenir le même gris que cette droite. Après avoir colorié par dessus ce trait, vous devez le distinguer le moins possible tout en cherchant à avoir la même valeur ou légèrement plus sombre que la sienne (ne coloriez pas tout votre rectangle en noir petits malins…).
  • Continuez votre coloriage en allant vers la parallèle suivante tout en diminuant progressivement la pression de votre main sur le crayon et arriver à la tonalité de gris qui se rapproche le plus de cette dernière… Ces astuces peuvent aussi vous servir avec des crayons aquarelles.

 

 

exercice dégradé

  • Vous avez compris le principe. Tout le travail se trouve entre les deux parallèles, c’est là que vous devez faire l’effort de rendre votre gris un cran plus clair. Vous devez finir le dernier rectangle avec un gris très clair et arriver au blanc. Sourire
dégradé erreurVoilà ce que vous ne devez pas obtenir. On voit ici une trop nette différence entre la ligne et le dégradé censé la recouvrir.
  • Libre à vous de soigner les transitions entres les gris que vous avez crée ou de montrer une limitation nette entre les tons. Néanmoins le fait de laisser les hachures présentes donne une texture supplémentaire qui enrichie le dessin.

Voilà ce que vous pouvez obtenir avec d’autres crayons :

dégradé2Bdégradé4Bdégradé6B
Avec un crayon 2BAvec un crayon 4BAvec un crayon 6B

Evidemment par la suite, étant devenu expert en dégradé, vous n’aurez plus besoin de tracer les lignes intermédiaires à l’intérieur des carrés.

Ces exercices vont vous aider pour créer des modelés mais également pour apprendre à dessiner les cheveux (bruns, blonds, roux). Il est important de déterminer la meilleure tonalité pour rendre le contraste de la couleur.

 

Autre méthode simple et facile à apprendre pour faire des dégradés


D’abord faire un rectangle de 8x2cm

1. Pour cet exercice on utilisera des couches de traits orientés dans différentes directions. A chaque étape il vous faudra colorier un cm en moins que l’étape précédente.

 

dessin dégradé

2. En tenant le crayon par le bout, colorier jusqu’à 1cm du bord du rectangle en faisant des allers-retours verticaux.

 

dessin dégradé

3. Ensuite à l’horizontale colorier jusqu’à laisser 2cm avant le bord du rectangle.

 

dessin dégradé

4. En partant du coin en haut à gauche, colorier en diagonal en laissant 3cm avant le bord du rectangle.

 

dessin dégradé

5. En partant du coin en bas à gauche, colorier en diagonal jusqu’à la moitié du rectangle.

 

dessin dégradé
dessin dégradé

6. Assombrissez encore avec des traits verticaux jusqu’à 5cm du bord puis horizontaux comme en 2 jusqu’à 6cm du bord et voilà votre dégradé est fini!

 

 

Créer un nuancier


Un moyen de voir clairement les différents tons que vous pouvez créer est de vous exercer à faire plusieurs carrés de 2x2cm et de les colorier de manière à avoir un gris différent dans chacun d’eux. Utilisez la technique de l’exercice précédent. Plissez les yeux pour bien voir leur différence. Essayer d’en avoir le plus possible sur le modèle de la grille suivante :

 

nuancier

 

Dernier conseil pour la route!


Les exercices donnés ont pour but d’ouvrir des pistes de travail et de développer la sensibilité du dessinateur à la matière. Avant de terminer cet article, je vous donne une recommandation importante : ayez à l’esprit pendant que vous réalisez ces techniques, le travail de votre main et de vos sensations. Ça peut paraitre étrange mais en dessin il est autant question de mémoire visuelle que de mémoire kinesthésique. Pour faire un trait il faut une certaine gestuelle, pour en tracer un autre il faudra un nouveau mouvement… si vous reproduisez le bon mouvement avec la bonne pression vous aurez le trait que vous voulez. Pour ça il faut répéter le geste suffisamment longtemps et souvent pour que votre cerveau le retienne. Plus vous prenez conscience de votre gestuelle aussi minime soit-elle, plus vite vous progresserez.

Mon conseil, ayez une perception active pendant les exercices, essayez d’évaluer la pression que vous exercez sur le crayon, la zone de votre main qui travaille, tentez de sentir la texture du papier, si il est rugueux ou au contraire très lisse, à travers la mine de votre crayon, les mouvements de votre main quand vous appuyez plus ou moins fort sur votre trait… Bref prenez conscience de toutes ces petites choses et essayer de les retrouver chaque fois que vous dessinez. Vos gestes seront par la suite orientés par votre connaissance de la matière et de votre corps. Eh oui un trait au crayon c’est d’abord un corps en mouvement (j’ai fait arts plastiques, ça se voit non? ^^)

 

Si vous voulez en savoir plus sur les applications de ces techniques, vous pouvez télécharger gratuitement le pack de fiches du dessinateur débutant en cliqant sur l’image ci-dessous.


{lang: 'fr'}


23 Comments

  1. Excellent !! Purée je ne verrais plus jamais les dégradés de la manière dont je les voyais : horriblement difficile !!!!!!

  2. merci pour les conseil

  3. Ca devrait répondre à mon plus grand problème… Mes dessins t'en remercient les pauvres….

  4. merci pour tes bon conseil

  5. Merci beaucoup Roy pour ce tuto
    Bien pratique ce dégradé !!! Bonne continuation 😉

  6. Merci beaucoup Roy pour ce tuto
    Bien pratique ce dégradé !!! Bonne continuation 😉

  7. Merci beaucoup Roy pour ce tuto
    Bien pratique ce dégradé !!! Bonne continuation 😉

  8. Super sympa le partage, je te remercie, je suis tes conseils en buvant Tes " paroles*…Merci.

  9. Vraiment merci, je trouvais que mes portraits manquaient de 'reliefs', avec les hachures c'est différent! bon travail pour ce tuto et bonne continuation 😀

  10. Vraiment merci, je trouvais que mes portraits manquaient de 'reliefs', avec les hachures c'est différent! bon travail pour ce tuto et bonne continuation 😀

  11. Vraiment merci, je trouvais que mes portraits manquaient de 'reliefs', avec les hachures c'est différent! bon travail pour ce tuto et bonne continuation 😀

  12. Vraiment merci, je trouvais que mes portraits manquaient de 'reliefs', avec les hachures c'est différent! bon travail pour ce tuto et bonne continuation 😀

  13. désolée, je suis nouvellement inscrite et n’arrive pas à ouvrir à partir de Real qui est déjà installé votre ebook sur le portrait. Que puis-je faire d’autre?
    Je n’ai pas encore eu le temps d’explorer tout ce qui est proposé: mais cela a l’air plus qu’intéressant et vous en remercie très chaleureusement!
    Clara

  14. lebreton:
    des explications très simples, compréhensibles, je retrouve les mêmes « directives » que celles proposées au cours des séances de dessin , peinture.
    merci , je suis une débutante de 56 ans qui parfois oublie certaines consignes alors super de pouvoir les retrouver sur ce site!!!

    Merci pour ce commentaire 🙂 En ce moment je travaille sur le croquis mais j’espère pouvoir à la longue faire des articles pour la majeur partie des bases du dessin. Je compte bien améliorer le blog en proposant du contenu vidéo pour que mes explications soient plus parlantes et faciles à assimiler.

  15. des explications très simples, compréhensibles, je retrouve les mêmes “directives” que celles proposées au cours des séances de dessin , peinture.
    merci , je suis une débutante de 56 ans qui parfois oublie certaines consignes alors super de pouvoir les retrouver sur ce site!!!

  16. Merci beaucoup pour cet article 😉

  17. Bonjour Roy,

    Ton article est super ! J’aime beaucoup ta manière didactique, humaine et riche d’expliquer le dégradé, et surtout ton conseil à la fin sur l’attitude interne, les sensations.
    Cela me fait complètement penser au crescendo en musique : je me souviens en avoir beaucoup pratiqué sur ma contrebasse, et mon professeur me recommandait d’avoir une sensation organique de tout mon être … mes crescendos devenaient alors beaucoup plus fluides, ça rejoins je trouve ce que tu suggères pour les dégradés !
    Bravo encore pour ton article!

  18. Bonsoir,

    C’est impressionant. J’ai fait à mon époque chinoise, de la calligraphie, j’avais un très bon maître à Pékin ainsi qu’un bon maître à Paris. En fait les mouvements étaient la base du Tai chi. Donc tu as raison de le souligner à la fin de ton article, un trait au crayon est un mouvement du corps.

    Par contre je suis nulle avec un crayon. C’est très bizarre que ma calligraphie ait pu impressionner les Chinois et que je n’arrive pas à faire sortir quelque chose d’un crayon. Tu as une idée d’où cela peut venir (hors mis les histoires karmiques) ?

    J’ai aussi fait de l’initiation à la peinture chinoise et là les dégradés …. ma ma mia !

    Dommage que j’ai pas plus de temps pour tout cela…

    A bientôt

    Emmanuelle

    • Merci pour ce riche commentaire Emmanuelle. Je ne suis pas du tout spécialiste en ce qui concerne la calligraphie, mais le pinceau et le crayon ce sont deux médiums très différents. Faire un dégradé avec un pinceau c’est tout autre chose que d’en faire un au crayon. D’ailleurs ça pourrait faire un autre exemple pour mon « dernier conseil », au niveau des sensations le pinceau s’allège et s’assèche au fur et à mesure que l’on trace sur le papier, d’abord il a tendance à glisser facilement sur le papier puis ensuite il accroche un petit peu. Mine de rien ça procure des sensations agréables dans la main si on y fait attention. A mon avis le trait d’un crayon est moins « riche » que celui d’un pinceau plein d’encre. Il y a moins « d’accidents » qui sortent d’un crayon que d’un pinceau, ça augmente de beaucoup la « présence » du trait. En tout cas félicitation pour avoir appris la calligraphie directement en Chine, ça me rappel l’histoire de Fabienne Verdier que tu dois peut être connaître.
      A bientôt Emmanuelle

  19. Bonjour,

    Je trouve tes explications très claires, très simples. Je vais recommander ton site à quelques personnes qui aiment le dessin.

    • Merci bien Rémi, mine de rien c’est difficile de synthétiser une technique en un article. Je vais faire en sorte que les autres articles soient aussi clairs ^^.

  20. Vraiment ton exercice est vraiment bien expliqué surtout pour moi qui ne comprend pas grand chose au dessin et la dernière partie (ce que tu appelles ton dernier conseil) est excellent et l’une des bases de mon travail (sur le stress).

    Retrouver nos sensations de bien-être ou de réussite pour refaire la même chose ou mieux la prochaine fois.

    Bravo

    • Les grands esprits se rencontrent! La personne qui m’a appris à prendre conscience des sensations est porté sur la spiritualité et en effet il est loin d’être stressé ^^. Je pense que le premier outil que l’on doit apprendre à manier c’est notre corps. Je crois qu’à partir de là notre évolution peut faire un bond qualitatif quelque soit l’activité. Merci pour le commentaire, je vais jeter un oeil à ton blog tout de suite.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *