Dessiner une perspective frontale

By Roy Pallas | Perspective

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Sep 02

dalberaExercices et explication de la perspective frontale à un point de fuite. Avec des paysages simples (qu’on voit dans tous les livres de dessin qui apprennent la perspective)

Ce n’est pas un article pour apprendre les bases du dessin technique mais seulement quelques notions pour organiser avec un minimum de justesse l’espace que vous avez décidé de représenter.



Tracer une perspective frontale très simple

 

Avant tout, tracez la ligne d’horizon (à peu près à ce niveau)

Perspective frontale 1

 

Pour commencer votre perspective frontale, choisissez un point qui sera le point de fuite et faites des lignes qui convergent vers lui de cette manière.

Perspective frontale 2

 

Tracez ensuite des obliques au dessus de la ligne d’horizon. Contrairement aux premières, celles-ci sont présentes à titre d’information sur la hauteur des arbres qui vont apparaitre dans la prochaine étape.

Perspective frontale 3

 

 

Situez l’emplacement des futurs arbres à l’aide de verticales. Atteignez le trait du dessus.

Perspective frontale 4

 

Esquissez le feuillage, effacez les obliques qui traversent le sommet des arbres. Ajoutez quelques ombres et voilà votre paysage!

Perspective frontale 5

 

 

Néanmoins vous pouvez constater la monotonie de ce genre de perspective centrée.  On va essayer de mettre un peu de mouvement pour le prochain essai!

Une perspective frontale plus dynamique

Comme précédemment, tracez d’abord la ligne d’horizon. Par contre placez là quelques centimètres plus bas. Ce qui aura pour effet de donner une perspective plus accusée que la précédente.

Placez le point de fuite à 7cm environ du bord de la feuille. Il faut une bonne marge puisqu’il y aura des petites maison à droite.

Perspective frontale 6

 

Si vous dessinez d’après une photo, il vous faudra bien repérer le point de fuite de l’image.

Et pour avoir les bonnes hauteurs il suffit de : soit tracer une ligne qui part du sommet (des bâtiments) vers le point de fuite, soit de poser une règle sur le modèle (suivez une de ses lignes) et de voir à quel endroit elle coupe la ligne d’horizon.

Il n’y aura plus qu’à reproduire l’angle de la règle sur votre dessin. Cette opération pourra être faite à main levée si vous avez pris le temps d’appliquer mes exercices pour apprendre à tracer des traits.

 

 

Comme pour l’exercice précédent, les lignes au dessus de la ligne d’horizon seront accompagnées par des lignes sous cette dernière qui vont articuler les éléments au sol (ici une route).

On trace une ligne pour la hauteur des maisons (1)

Leur base au sol (2)

On trace une ligne pour la hauteur des murets (3)

Les trottoirs et la route (4)

Et une dernière pour la hauteur des arbres (5)

Perspective frontale 7 copie

Vous avez compris, dans la perspective frontale (et les autres perspective coniques ) c’est l’angle des droites qui va déterminer la hauteur des éléments du paysage.

Marquez les bases des éléments du dessin à l’aide de petits traits et situez la hauteur avec des lignes perpendiculaires à l’horizon.

Perspective frontale 8

 

Une fois que vous avez la position au sol et la hauteur de l’objet, vous pouvez maintenant commencer à tracer les éléments du paysage. Je vous ai mis les ligne qui sont parallèles à l’horizon en rouge pour que vous compreniez comment la perspective frontale est construite sur le dessin.

Perspective frontale 9

 

Maintenant vous avez le squelette du paysage, vous pouvez retravailler toutes ces belles lignes en dessinant ce qui le compose.

Ajoutez les ombres et les détails (et un petit arrière plan, comme des montagnes au loin). Il ne reste plus qu’à ajouter les formes sur votre squelette de perspective frontale.

Perspective frontale 10

Créez des intensités de gris pour chaque zone du dessin (la route, les immeubles, les arbres, le ciel…) pour ça vous pouvez vous aider de mes exercices sur les dégradés.

 

Une fois que vous avez compris le principe, vous n’aurez aucun mal à reproduire cette technique pour tous vos paysages. A savoir que les perspectives coniques fonctionnent sur des éléments possédant des lignes parallèles dans la réalité, donc les paysages situés en pleine nature devront bénéficier d’un autre type de perspective. Mais on verra ça ^^.

Un excellent livre que j’ai lu, l’auteur Gilles Ronin explique des techniques comme celle-ci pour dessiner des paysages sur le vif sans avoir de points de fuite. Très intéressant et simple ! C’est le seul livre que je recommande sur le sujet ! Vous n’êtes pas obligé d’acheter mais vous pouvez regarder la description sur amazon vous y apprendrez quelques astuces.

 

Voici un petit résumé des étapes pour tracer une perspective frontale :

Tracer la ligne d’horizon

– Repérez le point de fuite en notant la zone de convergence des lignes

– Tracez des obliques avec des angles différents selon la hauteur des éléments à représenter.

– Délimiter la hauteur des éléments et leurs bases à l’aide de traits de marquages

– Dessiner les éléments avec des verticales et un trait léger

– Une fois que tout est bien en place, dessinez les détails, placez les ombres, faites des dégradés.

 

Pour certaines personnes il parait plus logique de marquer la hauteur des éléments à l’aide des proportions avant de tracer les lignes fuyantes (qui convergent vers le point de fuite). Essayez les deux solutions et voyez laquelle vous préférez pour monter votre perspective frontale.

 

Si vous avez aimé cette fiche, je vous invite à télécharger mes petits conseils pour améliorer ses croquis en vous inscrivant dans le formulaire du menu de droite.

Crédit photographique Dalbera

{lang: 'fr'}

(11) comments

Add Your Reply