Le Contraste en Dessin : les Erreurs à Éviter

By Olga Pacouret | astuces pour dessiner

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

le contraste en dessin

L’une des questions que je reçois très souvent lors de mes cours de dessin est : comment faire de bons contrastes pour donner du relief à mon croquis ? J’ai donc envie d’y répondre aujourd’hui dans cet article. Je veux vous expliquer comment maîtriser le contraste en dessin, ou l’art de faire ressortir une infime partie de clair sur une surface sombre et une infime partie de sombre sur du clair. Car si cela peut parfois sembler évident, il y a tout de même des erreurs à éviter pour obtenir un résultat plus intéressant et plus réaliste. Il ne suffit pas de mettre du noir intense partout pour avoir beaucoup de contraste. Il y a des nuances, des techniques, des choses à savoir. Je vous explique tout ça.

Erreur #1 : ajouter du graphite partout et le plus noir possible

En effet, l’une des erreurs les plus communes est de penser que, pour faire un bon contraste, il faut ajouter du noir partout. Ce n’est pas le cas. Cela rend la lecture plus difficile et le résultat final souvent trop agressif. 

dessiner avec du contraste fort

« Alors, comment faire ? » Allez-vous me demander. Eh bien à la place, ce qui fonctionne bien, c’est de placer des microcontrastes sur votre dessin de portrait. Je reviendrai sur les outils à utiliser un peu plus loin dans l’article. 

Les avantages d’utiliser les microcontrastes sont nombreux, cela permet notamment : 

  • d’aérer le dessin ;
  • de ne pas alourdir le portrait ;
  • d’obtenir des effets plus subtils, ce qui est important pour du dessin hyperréaliste ;
  • mais aussi de gagner du temps et des efforts, eh oui, appuyer pendant plusieurs minutes sur un crayon peut vite devenir fatigant. 

Erreur #2 : ne pas utiliser le contraste pour noyer les contours du modèle

Cette erreur est peut-être moins commune. Pourtant tout aussi importante. Il faut noyer les contours du modèle pour obtenir un portrait ressemblant. En effet, le dessin hyperréaliste ne possède pas de contours, contrairement à d’autres styles artistiques. Pour y parvenir, c’est le contraste qui peut vous aider. Voyez plutôt par vous-même avec cet exemple ci-dessous. 

faire de bons contrastes pour dessiner sans contours

Encore une fois, vous vous demandez peut-être comment faire. Voici la marche à suivre : 

  • dans un premier temps, remplissez votre dessin avec une valeur de gris un peu plus intense que celle des lignes de contours, utilisées pour l’esquisse ;
  • ensuite, utilisez des outils d’estompage – comme un mouchoir, une estompe papier, ou un pinceau par exemple – pour atténuer la netteté des contours et, ainsi, homogénéiser les valeurs.
cacher les contours grâce au contraste

En procédant ainsi, vous aurez un résultat très ressemblant et vous donnerez du relief à votre dessin grâce au contraste. 

Erreur #3 : ne pas connaître le contraste de juxtaposition

Je vous l’accorde, ce n’est pas vraiment une erreur si vous ne le connaissez pas, mais c’est tout de même bien dommage. Le contraste de juxtaposition est une excellente technique de dessin pour travailler le réalisme du rendu de vos portraits. 

dessiner les cheveux avec du volume

Pour comprendre, la règle est simple : une valeur noire est perçue plus intense si elle est disposée à proximité d’une valeur claire, voire d’un blanc pur. Au contraire, un noir paraît moins intense s’il est placé à côté d’un gris sombre. 

Logique, me direz-vous, mais il fallait y penser. Cette règle est donc très intéressante pour le contraste en dessin. 

Vous remarquez sur la photo ci-dessous, que le blanc à la base est perçu plus blanc. C’est parce qu’il est entre deux zones sombres. 

illustration de contraste par juxtaposition

Le contraste en dessin : comment le réussir ?

Réussir à faire un bon contraste

C’est bien beau tout ce que je viens de vous expliquer, mais maintenant vous vous demandez certainement comment faire un bon contraste, en pratique ? 

Comme je vous le disais, vous devez toujours garder à l’esprit que pour obtenir un bon contraste, l’idée n’est pas d’ajouter du noir intense partout, mais plutôt de placer judicieusement les zones les plus sombres sur le dessin. 

Ce sont ces zones bien choisies qui mettront la tonalité foncée en valeur et donneront au contraste toute sa puissance. 

le microcontraste pour le dessin hyperréaliste

Sur cet exemple ci-dessus, on voit qu’il y a des contrastes :

  • entre les cheveux ;
  • dans les rides du visage ;
  • sur le vêtement (que j’aurais d’ailleurs pu faire complètement en aplat de noir, mais il n’aurait alors plus de texture).

Vous voyez qu’il y a des microcontrastes partout, également sur le reste du portrait. Ce sont en fait de minuscules zones de noir intense, placées dans les petits détails pour suggérer de légers reliefs. 

C’est donc en faisant attention à tous les petits détails que vous obtiendrez de bons contrastes réalistes pour vos dessins. 

Comment faire ces petites zones de contraste ?

Pour pouvoir, vous aussi, dessiner tous ces détails subtils, il vous faut un outil qui soit très fin et qui permette d’obtenir des valeurs très prononcées.

Ce que je vous conseille vraiment dans ce cas, c’est un porte-mine avec des mines de 0,5mm, pour avoir la finesse du trait, et en 4B pour avoir l’intensité.

Par contre, c’est un peu difficile d’en trouver. S’il y en a dans un magasin près de chez vous, vous avez de la chance. J’ai cherché dans plusieurs magasins de beaux-arts, mais sans succès. Éventuellement, ça peut se trouver sur amazon

Pour travailler plutôt les zones claires, vous pouvez utiliser la gomme porte-mine. C’est un outil qui est également très pratique. J’avais fait un article complet sur la gomme micro Tombow que j’utilise personnellement. 

Ce qu’il faut retenir

Je pense que vous l’avez compris, le contraste en dessin c’est avant de la subtilité et des jeux de valeurs. Ne coloriez pas tout en noir, ne faites pas de trop gros aplats unis, travaillez plutôt dans le détail. 

Si l’on résume les 3 erreurs principales à éviter absolument, on retrouve :

  • ajouter du graphite partout et le plus noir possible ;
  • ne pas utiliser le contraste pour noyer les contours du modèle ;
  • ne pas connaître le contraste de juxtaposition. 

Alors, prêt à relever le défi pour obtenir de bons contrastes sur votre prochain portrait ? Partagez votre résultat en commentaire. ⤵️ 

👉 À lire aussi : Un contraste qui CLAQUE pour vos portraits de personnes âgées !

{lang: 'fr'}
No votes yet.
Please wait...
Voting is currently disabled, data maintenance in progress.
>