Dessiner un Portrait au Fusain : tuto et analyse

By Olga Pacouret | Dessin réaliste

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Sep 12
dessiner un portrait au fusain réaliste

Avez-vous déjà essayé de dessiner un portrait au fusain ? Avez-vous réussi ? Je sais que c’est parfois complexe, d’autant plus quand on est dans la recherche d’un résultat réaliste. Le travail au fusain s’éloigne de celui à la peinture ou aux crayons de couleur. Au fil du temps, j’ai développé une technique pour réaliser des portraits réalistes grâce à la poudre de fusain. Et je vous la partage dans cet article. Je vous parle du matériel que j’ai utilisé pour cet exemple et de la méthode étape par étape. Puis je reviens sur mon dessin dans un deuxième temps, pour l’analyser, voir ce qui va et ce qui ne va pas. Vous me suivez ?

Le matériel utilisé

Afin de réaliser ce portrait, voici le matériel que j’ai utilisé :

  • un crayon de bois ;
  • une pierre noire ;
  • du fusain en bâton compressé ou fusain en poudre ;
  • un scalpel (si fusain compressé) ;
  • un pinceau rond moyen
  • une estompe ;
  • un crayon gris clair ;
  • une craie blanche ;
  • et une gomme tombow.

Exceptionnellement, je n’avais plus de feuille type bristol sous la main. J’ai donc utilisé un papier un peu plus granuleux.

Les étapes pour réaliser un portrait au fusain

1 : l’ébauche

C’est parti pour mon portrait au fusain !

Je commence par la sacro-sainte première étape : j’ai nommé l’ébauche. Pour cela, je m’aide de ma fameuse technique de l’esquisse chaotique. Elle me permet d’obtenir un visage aux bonnes proportions à tous les coups.

La base est prête.

2 : les zones sombres

portrait visage au fusain

La deuxième étape consiste à marquer toutes les zones sombres et lignes de contours importantes à la pierre noire.

En fonction de mon modèle, je regarde celles qui sont les plus mises en avant et qui structurent le dessin. Je ne passe pas forcément sur tous les traits. Je les reporte sur ma feuille. Puis je passe un premier coup d’estompe dessus afin de bien fixer le pigment sur le papier.

Cela évitera que le noir ne s’en aille quand j’appliquerai les premières couches de fusain. Pour dessiner un portrait réaliste, c’est important de respecter les étapes. Il ne faut pas vouloir aller trop vite.

L’esquisse est solide, les zones sombres sont marquées, alors place au fusain.

3 : le fusain

J’ai opté pour le fusain en bâton compressé, je me munis donc de mon scalpel et d’une 2e feuille à côté. Sur cette feuille, je gratte le fusain pour obtenir de la poudre.

Si vous possédez déjà du fusain en poudre, sautez cette étape.

À l’aide de mon pinceau, je prélève de la poudre de fusain et je l’étale sur mon dessin. Au début, la coloration est très légère. J’ajoute alors une deuxième couche, puis une troisième, etc.

Au fur et à mesure, je monte en contraste. Je commence à voir apparaître un résultat intéressant.

Je ne mets pas du fusain en même quantité partout. Je me reporte à mon modèle et j’appuie certaines zones plus que d’autres. Par exemple, j’accorde une attention particulière aux pommettes, afin de bien les faire ressortir.

dessin de visage au fusain

4 : le contraste et le relief

Oui, dessiner un portrait au fusain demande de la patience, mais on y est presque !

Je commence à avoir un rendu intéressant. Je repasse sur certains traits à la pierre noire (esquissés au tout début) qui se sont légèrement effacés. J’ajoute un peu de fusain ici et là. J’ajuste mon portrait dans son ensemble jusqu’à atteindre une impression de relief suffisant.

Le rendu global est encore très flou et très fluide. C’est normal. Il nous reste encore 2 étapes importantes pour un portrait réaliste.

5 : les rehauts de lumière

La lumière. Portrait au fusain ou pas, la lumière est ultra importante. C’est elle qui vient tout relever. C’est elle qui donne cette touche de réalisme, cette impression de volume.

Pour cette étape, j’utilise d’abord mon crayon gris clair pour mettre en évidence les zones claires, sur :

  • le cou ;
  • les contours de l’œil ;
  • le menton ;
  • etc.

Je n’ai pas un blanc bien franc, mais c’est ce que je recherche.

Ensuite, je viens travailler beaucoup plus en détail avec ma craie blanche. Cette fois, les lignes sont bien franches, bien marquées. Je travaille des zones plus fines :

  • les dents ;
  • les lèvres ;
  • l’iris ;
  • les cheveux ;
  • etc.

Il ne me reste plus que la dernière étape maintenant.

[ À lire aussi : Dessiner des cheveux réalistes en 3 astuces ! ]

dessiner un portrait au fusain

6 : la peau

Pour dessiner un portrait au fusain réaliste, l’étape de la peau est incontournable.

Je laisse de côté mes crayons gris et blanc, je sors ma gomme tombow. Si vous n’avez pas de gomme porte-mine, ce n’est pas grave. Vous pouvez utiliser la petite gomme classique du bout d’un crayon.

Et là, ma technique magique : je tapote tout simplement la petite gomme sur le dessin. En faisant cela, chaque impact laisse une petite marque blanche qui reproduit les pores de la peau.

Je retrouve alors cet aspect grain de peau. Je reproduis l’effet brillant du maquillage que porte le modèle par la même occasion. Résultat réaliste validé.

(La couronne de fleurs)

Je fais juste un aparté sur la couronne de fleurs dont je n’ai pas encore parlé jusque-là. Je l’ai volontairement modifié, légèrement, car je trouvais sa composition difficilement lisible une fois transposée en dessin noir et blanc.

J’ai donc pris des libertés et j’ai improvisé une nouvelle couronne plus simplifiée. Même si elle reste largement inspirée de l’originale. Pour le procédé, c’est exactement le même que pour le visage.

Mon ressenti une fois le portrait terminé

Je suis plutôt satisfait de mon portrait au fusain. Il diffère légèrement de la version photo. Mais le résultat réaliste avec la technique du fusain est là.

Je suis également très satisfait de la technique du “tapoté” de gomme pour la texture de la peau.

En revanche, mon fond noir à la pierre noire ne ressort pas très bien à cause du grain du papier. La prochaine fois, je privilégierai une feuille plus lisse.

Et je trouve mes outils encore trop larges pour rendre les petits détails des yeux et de la bouche sans lignes grossières. J’envisage de travailler ces petits éléments au porte-mine 4B la prochaine fois (ce qui veut dire mixer une partie de graphite au fusain).

Et vous ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Vous avez envie d’essayer à votre tour ?

À lire aussi :

>