Ma plus grande fierté en dessin

By Roy Pallas | Non classé

Débutants commencez ici !

Un petit test pour se lancer tranquillement ?

Hello ! Avant de commencer à parcourir mon blog, vous pouvez passer mon petit QUIZZ ! En quelques questions (un peu rigolotes) vous déterminerez le type de dessinateur que vous êtes !

Sep 12

 

DessinJ’étais en train de manger mon velouté aux légumes quand j’ai eu une envie d’écrire à propos de moi et du dessin. Eh oui c’est arrivé comme ça, j’ai eu une envie subite. Je me suis rendu compte que je n’ai pas beaucoup parlé de mon rapport à cette activité.

Cet article va peut-être expliquer pourquoi j’ai une manière très spirituelle de décrire cet art. Vous en saurez plus sur mon évolution personnelle et les phases par lesquelles je suis passé. Je voulais partager ça avec vous avant de poursuivre de nouvelles publications.

Le début du début

Je me demande si beaucoup de gens savent comment une passion née. Je ne pense pas en savoir plus mais en tout cas je me rappelle exactement le jour où j’ai tenu pour la première fois un crayon.

Je devais avoir 3-4 ans. J’étais souvent avec mon oncle qui dessinait beaucoup par pur loisir, sans avoir pris aucun cours. Je l’admirais tellement, enfin ce qu’il arrivait à faire avec un simple crayon et une feuille de papier du moins.

Le pauvre je lui demandais dès que possible de me dessiner des personnages de mes dessin-animés préférés. Jusqu’au jour où il m’a dit être fatigué et que je devrais essayer de dessiner par moi-même.

Je me souviens du moment où j’ai attrapé le crayon mais je ne me souviens plus à quel moment je l’ai lâché.

 

La période manga

Au primaire, je me faisais connaitre à chaque classe par mes dessins dans les cours. Je n’avais même pas besoin d’aller parler à qui que ce soit pour faire connaissance, les gens venaient dès qu’ils me voyaient dessiner. C’est comme ça que je me suis fait des amis.

Il y a eu quand même une longue période d’introversion qui m’a suivi jusqu’à la fin du collège (et au début du lycée). Malgré les amis, le dessin c’était une bulle pour moi à cette époque là.

J’ai quand même fait quelques “duels” de dessin avec mes copains pour savoir qui de nous avait le mieux représenté les personnages de Dragon ball Z ou des chevaliers du zodiaque.

Ma prof d’Arts Plastiques du collège me mettait quasiment toujours “20/20”. J’étais un peu gêné parce que je ne pensais pas mériter de telles notes.

“20” c’est quand même la perfection. Aujourd’hui il n’y a rien de parfait dans ce que je fais et je sais qu’il en sera toujours ainsi. Alors penser que mes dessins valaient cette note l’année de mes 15 ans…

 

Les études

Après une période où je dessinais pas mal de voitures au lycée, je me suis envolé pour la France afin de suivre un cursus d’Arts Plastiques à Aix-en-Provence en 2005.

A cette époque on avait un atelier de croquis un peu particulier. Le professeur voulait qu’on utilise des fusains pour dessiner les nus. Pendant ses cours, il nous a interdit de dessiner avec des cernes, il fallait donner forme au modèle à partir des ombres.

Je me rappellerai toujours les phrases qu’il a prononcé durant la première séance. “Que vous sachiez dessiner ou non, faites l’effort d’apprendre à procéder de cette manière. Ce que vous savez faire, mettez le de côté le temps d’acquérir cette méthode.”

Il voulait également que nous tracions nos dessins très rapidement. Si rapidement qu’en deux heures, un carnet neuf était presque terminé. On dessinait beaucoup d’attitudes mais très peu de portraits sauf durant la dernière séance.

 

Dessin 2

J’ai joué le jeu mais je n’ai pas réussi à lui faire décrocher une seule remarque positive sur mes travaux de tout le semestre. SAUF UNE FOIS! Pendant une séance de portraits.

La semaine suivante, il fallait lui rendre ces portraits justement… et moi je les avais oubliés à mon appart… Au lieu de me mettre “0” (ça comptait quand même pour la note finale), le prof m’a mis 15/20 en me disant “parce que je me souviens qu’ils étaient très bien vos portraits.”

Eh non ce n’est pas le 15/20 qui fait ma fierté ^^. Non, c’est le fait d’avoir appris à “m’oublier” pour un temps. De me retrouver débutant dans une activité, plus que familière, d’avoir surmonté cette frustration et au final d’en être sorti plus riche.

Je ne suis pas un professionnel du dessin, juste un passionné. J’ai plaisir enrichir mes connaissances et partager mon savoir comme je suis en train de le faire avec ce blog. Je vous laisse j’ai un avion à prendre.

 

Et vous quel est votre parcours? Partagez vos réussites et vos échecs dans les commentaires.

 

crédit photographique : François et fier de l’Être

{lang: 'fr'}

(10) comments

Add Your Reply