Présentation de mes dessins personnels

Posted by in Chalenge, Réflexion | 9 comments

 

portrait2
Étant en voyage cette semaine, je n’ai malheureusement pas trouvé le temps pour travailler l’analyse d’un dessin de lecteur. Mais je vais en profiter pour répondre à la question “tu dessines comment toi?” qui m’a été posé au début de mon projet annuel. Alors je vais saisir cette occasion pour présenter mes dessins (croquis de 5 mn max) les plus récents, avec une petite analyse de mon style.

 

 

 

 

Je rassure le lecteur, je ne suis pas en train de tomber dans un trip narcissique malsain. Le but de cet article est de montrer que j’ai une pratique du dessin, et que je ne suis pas un grand parleur qui corrige mais qui ne sait rien faire.

 

Voilà comment je commence un dessin

Primordial! je commence par la phase d’observation en portant mon attention sur les alignements. Je note quel membre est aligné avec tel autre, comment la colonne vertébrale est placée, la position des hanches…. Comme souligné dans mon article sur les proportions, dans une posture, il y a des rapports de proportions mais aussi des membres qui s’alignent les uns en fonction des autres.

dessin roy8

J’observe aussi dans quelle forme géométrique je peux inclure le corps que je regarde. Par exemple un oeuf pour un corps recroquevillé, une pyramide pour un corps debout les jambes écartées…

Je porte aussi une grand attention à la position des ombres et à la direction de la lumière. Ce sont elles qui vont me permettre de faire apparaitre les volumes dans ma composition. Jusque là c’est encore dans tous les bons livres d’apprentissage du dessin.

 

 

 

Mes petits outils indélébiles (pourquoi du permanent?)

Lorsque j’ai commencé à dessiner, comme tout le monde j’utilisais le crayon de papier pour dessiner. Il est pratique, pas cher, et surtout il s’efface! Peut-être que ça n’a rien à voir mais en tant que débutant on a spontanément envie de gommer nos erreurs.

Comme si on ne voulait pas voir de nos propres yeux (ou que les autres voient) notre maladresse. L’imperfection ne doit pas être rejetée. Les erreurs permettent de mieux rebondir c’est ce qui fait que le dessin devient beaucoup plus intéressant!

Donc oui le crayon peut être effacé mais  sachez que la ligne perdra de sa spontanéité et de sa “fraicheur” si vous faites ça. Si je devais formuler un objectif de mon travail de dessin, ce serait la recherche de “l’essentiel” (d’un corps, d’un visage, d’un paysage…) Pourquoi? Parce que c’est un objectif qui s’accorde avec ma personnalité. Un bon dessin est un dessin qui nous ressemble.

dessin roy7 dessin roy9

J’aime le mouvement, les dessins rapides, les élans créatifs, la gestuelle lyrique… J’aime saisir ce que je vois, non pas comme une photographie, c’est-à-dire instantanément, mais j’aime cet “éclair” qui déclenche l’action de dessiner après un moment de réflexion. Comme un coup de sifflet qui lance les coureurs dans la course.

Sauf en de rares occasions, je n’utilise plus de crayon mais du fusain pour un dessin rapide(que je ne manie pas bien je l’avoue comme tous les corps poudreux en général), des feutres, ou des pinceaux. Le fait de ne pas pouvoir gommer nous permet de faire plus attention avant de tracer une ligne.

Dessiner avec un medium indélébile permet aussi d’accepter de ne pas faire que du “parfait”. Surtout au début lorsque vous faites un croquis. Voici un article pour que vous en sachiez plus : dessiner au fusain

Et un autre qui vous permettra d’éviter la PIRE erreur ! “Éviter ce problème dans un portrait au fusain

DSC00016 dessin roy5

Le dessin réaliste à ceci d’ennuyant qu’il ne met pas le regardeur dans un état de réflexion. Lorsqu’on regarde un visage dessiné très fidèlement par rapport au réel, on est beaucoup moins intrigué, bousculé, questionné que par un dessin au motif plus abstrait. A contrario, le souci avec le dessin purement abstrait c’est qu’il a tendance à laisser les gens dans le brouillard…

Après beaucoup de pratique, on n’aura toujours pas la ligne parfaite mais ce n’est pas grave! Elle sera domptée et plus clémente à suivre les directives de notre cerveau et de notre main.

 

portrait1

 

 

Mon petit plus, les espaces négatifs

En plus d’avoir fait le choix de la ligne “imparfaite” que je n’efface pas. J’utilise dès que possible les “espaces négatifs” dans mes dessins. Pour expliquer rapidement en quoi consiste le tracé des formes négatives, c’est le fait de dessiner les éléments autour d’une forme pour faire apparaitre cette dernière.

Par exemple, au lieu de dessiner un arbre puis le ciel bleu qui l’entoure. On commence par le ciel bleu et de laisser en blanc la silhouette de l’arbre.

dessin Roydessin Roy3

dessin Roy2

Vous voyez ce que ces croquis que j’ai fait ont d’étrange? Les modèles ne sont pas “entiers”, ils sont découpés… certes mais ce n’est pas tout à fait ça. Ce qu’il y a d’étrange c’est que bien qu’il manque une partie des modèles dessinés, on a aucun mal à reconstruire leur corps mentalement.

C’est selon moi le plus gros avantage des espaces négatifs, l’économie. Ils permettent de suggérer beaucoup avec très peu de traits.

Ce travail de dessin des ombres plutôt que du contour est un exercice recommandé par Betty Edwards dans son ouvrage Dessiner grâce au cerveau droit. Je ne l’ai pas encore lu mais dès que ce sera fait, comptez sur moi pour en publier une chronique sur mon blog 🙂

 

En attendant, j’ai trouvé quelques exercices pour commencer à dessiner avec son cerveau droit :

Recopier un dessin à l’envers

– Dessiner un objet sans regarder votre tracé

– Observer et reproduire le formes vides (le fond dont se détache l’objet)

Vous trouverez d’autres de ces conseils dans les cours de dessin que je dispose sur internet.

Voilà pour la petite présentation de mes dessins. J’avais installé une galerie il y a quelques mois mais elle ne me satisfaisait pas (très peu esthétique et difficile à manipuler). Je vais travailler à en ajouter une nouvelle. Un blog sur le dessin sans galerie c’est un peu triste non?

 

Pour en savoir plus sur les techniques pour croquer et portraiturer, vous pouvez recevoir le pack du dessinateur débutant qui contient plusieurs fiches sur ce sujet en cliquant sur l’image ci-dessous.

{lang: 'fr'}

9 Comments

  1. Woaw, trop bien ! Moi qui aime le dessin ! sa tombe bien .

  2. ” Dessiner grâce au cerveau droit ” est vraiment trés bien 🙂
    Merci Roy.

  3. on ressent bien le mouvement et la vie dans tes croquis ! Magnifique

  4. J’aime bien les dessins espaces négatifs. Je m’amuse à cela aussi 😉

  5. Bonjour,

    Merci pour ces conseils qui sont très utiles aux débutants comme moi. Sur quel type de papier et avec quel outil tu réalises tes dessins à l’encre ? j’aime bien pour ma part mélanger les couleurs (encre rouge, bleu, violette etc..pour trouver mes nuances comme avec la peinture. J’aime bien aussi les coulures dirigées, cela donne un ton particulier au dessin, par contre je suis assez mauvaise pour trouver les bonnes ombres (si tu as des tuyaux…)

    Merci encore pour ce blog super intéressant.
    Patricia

  6. Simple et efficace ! La réside tout ton talent ! c’est ce que j’aime dans tes dessins. Félicitations ! c’est un bonheur de dessiner et un cadeau que de les proposer à la vue.
    Merci pour ton cadeau

  7. Bonsoir Roy. Cool tes dessins.J’ai beaucoup apprécie les espaces négatifs. Par rapport au coup de crayon effacé, j’en ai payé les frais plusieurs fois. Parfois ça fait rater complètement certains tracés.

  8. Bonjour, je visite votre blog pour la 1ère fois et je suis très impatiente d’en faire le tour. Nul doute que vos conseils seront très utiles pour la novice que je suis.

  9. Bonjour Roy,

    Encore un article très intéressant !
    Tes dessins sont supers : j’aime beaucoup les derniers sur les espaces négatifs !
    A bientôt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *