seprator

Dessiner les ombres ce n’est pas ce que vous croyez

  • Home
  • Technique
  • Dessiner les ombres ce n’est pas ce que vous croyez
seprator
27September 2011
blog_shape

 

dessiner une peau réaliste13_g

Cet article a pour objectif de vous aider à dessiner des ombres plus cohérentes sur vos portraits en 3 astuces. Vous devez par contre travailler d’après modèle. Sur mon blog je ne présente pas de techniques pour imaginer un visage de toute pièce sans références.

C’est important que vous sachiez cela car si vous ne savez pas placer et dessiner des ombres correctes, vous n’avez aucune chance de réaliser un visage avec un beau relief. Après le dessin en contour pur c’est aussi très esthétique 😉

Vous avez probablement essayé de dessiner des ombres mais vous vous êtes rendu compte, qu’elles ne donnaient pas le relief au visage, qu’elles étaient trop marquées et ressemblaient à des aplats.

J’avais les même problèmes lors de mes débuts, je ne savais pas comment structurer une ombre ni l’utiliser pour rendre un modelé. C’est en étudiant la technique du travail de contour de Kimon Nicolaïdes que j’ai pu m’apercevoir qu’elle était très pratique pour dessiner précisément des ombres. Il ne me fallait que m’entraîner pour bien les percevoir avec un exercice tout simple que je vais vous expliquer dans quelques instants.

Voici comment faire concrètement pour vous entraîner à percevoir et représenter les ombres :

Astuce 1 : Apprenez à percevoir les ombres pour mieux les dessiner

Vous allez vous entraîner à détourer l’ombre sur votre modèle.

Simplement parce que vous allez mieux percevoir les contours de cette manière, la forme sera plus simple à reproduire

Puis vous allez reproduire ces mêmes formes sur votre feuille de papier en veillant bien aux proportions et aux distances. Attention, avant de vous lancer dans la représentation des ombres, il vous faut bien structurer votre visage au préalable, pour cela je vous conseille de lire mon article : apprendre à dessiner un visage.

 

IMG_0956_g

 

 

 

 

Agencer les ombres du visage

Vous pouvez maintenant mieux percevoir les ombres sur votre modèle ce qui va améliorer nettement vos dessins par rapport aux autres personnes qui ne le font pas.

Mais ce n’est pas tout.

Pour rendre votre portrait encore plus cohérent il vous faut tout de même connaître les répartitions de base de ombres selon la position de l’éclairage. Si vous ne le faites pas, vous risquez que vos ombres contredisent la position de la source de lumière, ce qui rendrait votre dessin étrange.

 

ombres portrait schéma 4

1er cas :

La source lumineuse est au dessus. Elle assombrie les yeux, marque bien le dessous du nez, la bouche ressort, la grande partie du menton est dans l’obscurité et le visage est cerné d’ombre.

Intéressant mais difficile de faire ressortir une expression des yeux parce qu’ils sont dans l’obscurité. Le portrait sera “grave” quelque soit l’expression donné au visage. (Ce n’est pas pour rien que Christian Boltanski utilise ce genre d’éclairage dans ses œuvres). On peut observer ce genre de lumière dans les westerns ou les matchs de boxe.

 

 

ombres portrait schéma 3

2eme cas :

La source lumineuse est sous le visage. Un éclairage souvent vu dans les films d’horreurs (ou dans les campings entres potes). Le front, le nez et le début de la cavité des yeux sont assombris.

A moins de vouloir faire peur, je ne conseille pas d’utiliser cette répartition des ombres.

 

 

 

 

 

ombres portrait schéma 2

3eme cas :

Éclairage de profil : il plonge toute une partie du visage dans la pénombre. Les formes disparaissent et on obtient un effet “double face”. Je n’aime pas particulièrement ce type de lumière trop symétrique. :/

 

 

 

 

 

 

ombres portrait schéma 1

4eme cas :

L’éclairage de 3/4 est plus sympathique à dessiner, c’est à mon sens un bon compromis puisqu’il permet de faire ressortir les formes du visage tout en donnant du caractère au motif.

En plus de ça, il rend le portrait plus “vivant” en supprimant une symétrie ennuyeuse. Une partie de la joue dans l’ombre reste éclairée.

Le coin de la bouche est bien délimitée avec la zone sombre. Le nez est plus facile à mettre en volume grâce à son ombre portée.

 

 

 

Astuce 2 : Repérer les différentes parties qui composent l’ombre

La seconde partie de l’exercice est de pouvoir dessiner une ombre avec ses différentes parties.

Je suggère de plisser les yeux le plus souvent possible. Que ce soit pendant l’exécution du portrait ou lorsqu’il est achevé pour d’éventuels réajustements.

Le fait de plisser les yeux permet d’augmenter le contraste des éléments que l’on voit. Donc les zones d’ombres ressortent beaucoup mieux. C’est une habitude à avoir mais une fois qu’on l’a ça nous rend de grands services.

 

Pour cela il vous faut savoir tracer un dégradé (vous pouvez lire un de mes premiers articles sur le sujet) qui soit fluide mais d’abord voyons les différentes parties de l’ombre.

L’impact de lumière : la zone la plus claire, souvent on utilise un rehaut pour la figurer.

La demi-teinte : elle se trouve autour de l’impact de lumière et fait la transition avec l’ombre propre.

L’ombre propre : c’est l’ombre qui est sur l’objet éclairé lui-même. Lorsqu’une sphère est éclairée, il y a une partie lumineuse et une autre sombre. Ce côté sombre est l’ombre propre de la sphère.

Le reflet : elle est observable à l’extrémité de la forme éclairée. Entre l’ombre propre et l’ombre portée. Elle n’a cependant pas une grande importance, la plupart des dessinateurs et peintres choisissent de ne pas en tenir compte parce qu’elle empêche de rendre le volume de l’objet.

L’ombre portée : c’est l’ombre qui est projetée sur un autre surface ‘(mur, autre objet…) depuis la première forme éclairée. Elle peut-être crée avec une source de lumière naturelle ou artificielle.

 

 

oeuf ombres_g_différentes parties de l'ombre_j

 

 

 

Astuce 3 : bien placer l’ombre propre

La plupart des dessinateurs se disent que si la source de lumière est en haut à gauche, l’ombre la plus noire est à l’extrémité inverse.

C’est une erreur si vous souhaitez obtenir un visage avec du relief. Vous devez repérer le changement de surface. C’est là que vous allez obtenir le noir le plus intense pour l’ombre.

Ensuite vous trouverez la demi-teinte la transition entre la lumière et l’ombre propre.

Puis après vous avez le reflet.

Ce qui est sombre et contrasté a tendance à ressortir. Si vous voulez que votre forme ressorte, il faut placer le contraste sur le point de transition entre deux plans et non à l’extrémité du visage (illustration de droite).

Vous donnerez plus de relief si vous dessinez de cette manière.

Si vous ne dessinez pas l’ombre de cette manière, vous aurez toujours l’impression que le relief n’est pas là, que ça ne fait pas naturel ou assez réaliste.

illustrations PM_j

 

Dessiner les ombres

Matériel

– Une feuille de papier

– Des crayons du type HB ou B ( voir 2B, 4B,… si vous voulez faire du noir intense). J’ai utilisé un HB et un B pour les dessins en dessous.

– Une estompe et un pinceau

– Une gomme mie de pain.

 

 

Quelques techniques pour représenter les ombres

L’estompe au doigt

On commence par marquer les ombres de manière très légère (c’est important de ne pas appuyer au début du dessin lorsque rien n’est encore bien défini, on économise pas mal de gomme comme ça^^).

1. On fait des traits parallèles qui suivent les formes des muscles du visage.

2. Ensuite on frotte la surface du papier avec le doigt (n’importe lequel mais l’index et l’annuaire sont les plus pratiques. En faisant ainsi, vous allez ajouter le gras que sécrète votre peau et lier les particules de graphites sur la feuille.

2bis. À la place des doigts vous pouvez utiliser l’estompe comme je l’ai fait pour réaliser le portrait de Jack Nicholson ou pour conserver un peu de votre gestuelle de coup de crayon, utilisez un pinceau.

IMG_0793_jpinceau_j

 

 

3. Placez des rehauts à la gomme mie de pain si besoin.

Recommencez ces étapes pour obtenir la valeur voulu. (Note: l’ombre aura plus de force si vous la placez à côté d’une zone claire. Plus le contraste entre les deux zones sera fort, plus vous aurez un rendu saisissant)

Traitez les ombres des oreilles avec moins de soins. Elles sont composées uniquement de cartilage et donc sont légèrement transparentes.

Avec cette manière de procéder, vous allez obtenir une peau lisse et un dessin à l’aspect très doux. Idéal pour les portraits de femmes et d’enfants.

 

IMG_0806_j

Les hachures

Cette technique permet de “creuser” le visage alors que l’estompe au doigt donne un côté lisse.

Faites des parallèles que vous croisez de manière diagonale, verticale, et horizontale pour obtenir différentes valeurs. Reproduisez le même procédé aux endroits où vous voulez renforcer le noir des ombres. Voyez mon article pour créer des dégradés.

Ce que je fais pour bien faire ressortir les formes, c’est de revenir assombrir un peu plus leurs extrémités. Par exemple pour la petite ombre sous l’oreille, je reviens dessiner un trait plus noir qui suit la ligne du lobe et de la mâchoire. Si vous avez des doutes sur les différentes tonalités de valeurs et leur hiérarchie, je vous invite à lire l’article qui vous apprend à vous servir d’un nuancier en cliquant ici.

On voit aussi sur l’ombre qui parcourt le front, qu’elle est plus sombre au niveau de la courbe que sur le reste de la zone.

ombres visages hachures

 

Personnellement j’utilise les hachures quand il s’agit de faire ressortir une expression du visage ou quand les modèles ont des traits marqués. Ce type de remplissage donne du caractère au dessin alors que d’utiliser l’estompe ajoute un caractère doux au motif.

Vous pouvez également utiliser les ombres comme base pour réaliser un croquis.

 

crédit photographique : hervé kerneis, lJL62l.

Dessins d’après photo de tumtum et Chris JL.

{lang: 'fr'}
    blog_shape
    comma_first
    Dessiner, c'est mettre des patins à son imagination, c'est réinventer les choses, des objets, c'est parler et dire à travers des formes, des ombres. Louise Portal
  • merci pour ta générosité.j aime bien ton blog.benis soient les crayons qui m'ont fait trouver ton site.!(je ne savais meme pas quels crayons choisir et me trouvais bien niais)

  • merci beaucoup de la part de camara mohamed

  • Bonjour Roy ;
    c'est un plus dans ma connaissance que je aquit en Scrutent cette article que tu y a rédiger, ce trop bénéfique est édifiant merci pour tout

  • Merci!!! Top !!! Moi aussi j’ai une casquette!!!

  • Bonjour ! c’est la toute première fois que je visite ton blog et je le trouve très intéressant!
    J’ai aussi quelques difficultées sur les ombres et aussi sur les proportions et tes articles me sont très utile pour me souvenir des différentes zones d’ombres et de lumières. j’attends d’autres articles avec impatience !
    personnellement j’aurais besoins de quelques astuces ombres tout en couleurs :/
    Si tu peux jeter un coup d’oeil à mon blog et me donner quelques précieux conseils, je t’en serais reconnaissante :)

  • Camille:
    J’ai beaucoup de mal avec les ombres et la lumière . Ton article m’a aidée. Mais vu que j’utilise l’estompe lorsque j’estompe mais traits on les vois encore, pourrait-tu me dire comment faire pour qu’on ne les voient pas ?

    Alors ça peu venir de ton geste, si tu appuis trop tu vas marquer la feuille et créer un relief que même une gomme n’effacera pas. Il faut que tu fasses des mouvements circulaires avec ton crayon tenu en biais.
    En faisant des mouvements circulaires avec ton crayon, tu répartis mieux le graphite sur la feuille. Ensuite tu peux utiliser ton estompe mais aussi ton index pour frotter ton dessin.
    Je préfère personnellement estomper au doigt à cause du sébum sécrété par la peau qui joue le rôle de liant avec le crayon. Il y a aussi beaucoup moins de chances d’avoir des traces de tes coups de crayon de cette manière :).

    Merci pour ton commentaire, tu m’as donné envie de faire une vidéo pour cette astuce :)

  • christelle:
    Ho un graaaand merci pour ce tuto des ombres!!
    C’est vraiment la partie difficile je trouve dans un dessin du visage, la plus agréable à faire aussi, car c’est elle qui donne vie à l’ensemble!! Mais bon sang de bonsoir c’est pas évident!!!
    Ton tuto est génial merci!!

    Merci :) Content que ça t’aide! J’ai quand même envie de revoir un peu cet article qui commence à dater en y ajoutant de nouvelles astuces et illustrations :)

  • J’ai beaucoup de mal avec les ombres et la lumière . Ton article m’a aidée. Mais vu que j’utilise l’estompe lorsque j’estompe mais traits on les vois encore, pourrait-tu me dire comment faire pour qu’on ne les voient pas ?

  • Ho un graaaand merci pour ce tuto des ombres!!
    C’est vraiment la partie difficile je trouve dans un dessin du visage, la plus agréable à faire aussi, car c’est elle qui donne vie à l’ensemble!! Mais bon sang de bonsoir c’est pas évident!!!
    Ton tuto est génial merci!!

  • Très bel article, des astuces pertinentes qui permettront de compléter mes cours d’arts plastiques! Merci

  • Je suis content de pouvoir lire tes explication sur les ombres,car je n’arrive pas a donner les formes du nez, de la bouche, etc… moi je les dessine au trait de crayon qui donne un aspect plus brut.
    merci a toi

  • C’est un article qui synthétise beaucoup l’art de placer les ombres. Je détaillerai un peu plus tout ça (avec la création du modelé et le dégradé) dans les vidéos que je prévois. 😉

  • Merci pour ce cours sur les ombres et le portrait. Pas facile pour moi également.

  • Les ombres, la lumière ce sont réellement des aspects du dessin qui me posent problème !

    • Eh bien je vais sûrement faire une série d’articles sur ce thème puisque je pense que ça peut intéresser d’autres personnes. Faut persévérer!

  • C’est un bel effet important.
    Comme les silences ont leur importance dans un discours, l’ombre en a dans les dessins.

  • Un petit truc en plus pour avoir un regard neuf sur son dessin : tout au long du travail ne pas hésiter à regarder le dessin à l’envers dans un miroir pour en apprécier la justesse de l’architecture. S’il s’agit d’un portrait dit “ressemblant” d’après photo, visualiser également la photo à l’envers dans le miroir.

    Sinon perso je ne suis vraiment pas fan de l’estompe : au graphite elle a le désavantage d’affadir les gris et de les lisser en surface. Même le visage doux d’un enfant peut ainsi perdre en intensité. Les hachures fines et délicates demandent un travail bien plus long mais le résultat en est souvent bien plus beau ! (^_-)

  • Bonjour Roy,

    J’aime beaucoup cet article et tes excellentes indications pour marquer les ombres !

    J’y trouve plein d’informations qui peuvent également servir pour la photo. En photo de portrait toutefois, en général, on évite les ombres trop fortes, et une des manières d’obtenir cela est d’utiliser plusieurs sources de lumière et de diffuser.

    Très bon ton conseil de ne pas trop détailler les ombres des oreilles pour donner du relief: c’est aussi exactement ça en photo, souvent on recherche à faire la mise au point sur les yeux (netteté maximale) et on cherche à ce que la profondeur de champ ne soit pas trop grande (grande ouverture de l’objectif), cela afin d’obtenir certaines zones très nettes et d’autres un peu floues (“bookeh”), ce qui accentue l’impression de relief !

    Bravo encore, et à bientôt !

    Philippe

  • Leave a Comment

    shape
    ©Roy Pallas - 2011-2015 Tous droits réservés